Vous êtes ici >>

Week-end à Bandol

Les ponts de mai ont été l’occasion de passer un week-end à Bandol, charmante petite station balnéaire du Var blottie face à la Méditerranée entre Marseille et Toulon.

C’est en train que nous avons débarqué à la gare de Bandol après 4h30 de trajet direct jusqu’à Marseille, puis en TER. C’est parti pour une parenthèse ensoleillée de 3 jours.

Port de Bandol
Port de Bandol

Flânerie sur le port

C’est à pied que nous rejoignons le port de Bandol pour y casser la croûte. Il faut à peine 10 minutes en traversant des quartiers résidentiels pour y arriver. Des milliers de bateau sont amarrés dans le port. Pas un emplacement ne semble libre. Il faut dire que c’est le week-end du salon nautique. Nous flânons sur le port et sur l’avenue commerçante du Quai Charles de Gaulle. Nous jouons aux touristes sans trop nous forcer. Il fait chaud et beau. Alors, on se laisse tenter par une glace artisanale. Le plus dur est de choisir sa boutique. La glace fait fureur ici !

Nous irons ensuite nous installer dans notre hébergement, le VTF hôtel résidence de Clairefont, situé face à une petite plage de galets à la sortie du centre-ville.

Panorama sur la Méditerranée depuis le sentier côtier
Panorama sur la Méditerranée depuis le sentier côtier

Balade sur le sentier des douaniers

Au départ de notre résidence, équipés de nos chaussures de randonnée, nous partons sur le sentier des douaniers qui longent la côte varoise. Direction la calanque de Port d’Alon à 5,4 km. Une petite balade, facile, qui offre de jolis panoramas sous la senteur des pins d’Alep couchés par le vent.

La calanque de Port d’Alon, acquise par le Conservatoire du Littoral, n’est pas sans rappeler les calanques entre Marseille et Cassis. C’est parait-il une double calanque qui formerait un cœur vu du ciel mais pour cela il aurait fallu la survoler pour sen rendre compte.

Petite plage surbondée car facilement accessible par la route. Nous nous désaltérons au snack et reprenons le chemin du retour. Une bien jolie balade !

Au coeur du village de l'île d'Embiez
Au coeur du village de l’île d’Embiez

L’île d’Embiez

L’île d’Embiez comme celle de Bendor est la propriété de Paul Ricard ou plutôt maintenant de ces descendants. On y accède en bateau par le port du Brusc à une dizaine de kilomètres à l’est de Bandol. Le ticket (14,00 €) se prend à la capitainerie.

Il faut deux heures environ pour faire le tour de l’île à pied, trois en flânant comme on l’a fait. Le paysage côtier est agréable à découvrir. Les goélands leucophée qui nichent sur l’île virevolte au dessus de nos têtes. Plusieurs petite criques invitent à se poser. Ma préférence va à la plage de Coucoussa qui offre un beau point de vue sur la tour Navale. Paul Ricard y est enterré non loin de là. La posidonie, une plante à fleurs monocotylédones sous-marine, grandit près du rivage. La marée  la rejette régulièrement sur les plages, ce qui est peu apprécié des amateurs de plage. Cette plante est pourtant révélatrice d’une mer en bonne santé.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Vue sur la tour navale de l'île d'Embiez
Vue sur la tour navale de l’île d’Embiez

Dans l’intérieur des côtes, la vigne prend une bonne parcelle de l’île. Le rouge du Domaine des Embiez est d’ailleurs une très belle surprise avec ses notes ensoleillées. A déguster avec une grillade ou en apéritif.

L’ exposition de Nicolas Henry consacrée à Paul Ricard se dresse tout autour du port. A en croire l’artiste, c’était une personne formidable. Entrepreneur né, philanthrope, communicant, visionnaire, paternaliste, artiste, écologiste et disons le un brin mégalomane. Un homme qui a semble t-il vécu 1000 vies.

Pour finir notre découverte de l’île, nous allons même jusqu’à visiter l’aquarium de l’Institut Océanique Paul Ricard peuplé d’une centaine d’espèces méditerranéennes. Intéressant. 5€ l’entrée.

Le quartier des artisans de l'île de Bendor
Le quartier des artisans de l’île de Bendor

L’île de Bendor

Plus petite que sa voisine, l’île de Bendor est accessible via le port de Bandol. La traversée dure à peine 5 minutes pour 12 €. Ça fait cher le billet.

Le tour de l’île à pied se fait en une petite heure en trainant les pieds. Il est dommage qu’une bonne partie du littoral soit bétonnée, en particulier sur la côte ouest, car le panorama est mignon.

L’île compte deux musées : le premier est une petite salle consacrée aux objets publicitaires Paul Ricard et le second aux vins et spiritueux. Il y a également une galerie d’art sur les œuvres de Paul Ricard. Comme pour Embiez, tout est à la gloire du grand patron. C’est que ça finirait presque par nous agacer…

Pour prolonger votre séjour à Bandol, allez faire un tour chez la voisine Sanary-sur-Mer, vous ne serez pas déçus.

Un dernier déjeuner aux saveurs provençales… à base de Ricard avant de reprendre le train pour Paris.

Sur la petite route qui fait le tour de l'île de Bendor
Sur la petite route qui fait le tour de l’île de Bendor

Informations pratiques

Comment s’y rendre

  • Par la route : Autoroute A50, sortie Bandol-Sanary
  • Par le train : gare SNCF de Bandol via Marseille ou Toulon

Où dormir ?

Où manger ?

  • Sur le port de Bandol : Le Jérôme – cuisine à la plancha
  • Sur l’île d’Embiez : Le Barbecue – un restaurant central proposant une carte variée de poissons et grillades.
  • Sur l’île de Bendor : Le Grand Large – Belle terrasse face à la mer pour une cuisine provençale raffinée

Plus d’infos

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap