Vous êtes ici >>

5 jours à bord du Transsibérien

Notre voyage autour du monde commence à Moscou, et plus particulièrement au Km 0 de la gare ferroviaire. C’est ici que nous embarquons dans la voiture 5 avec un billet pour Irkurtz, à 5000 kilomètres de la capitale moscovite. Un voyage de 5 jours et 4 nuits en platzkart, la 3ème classe. Pas de compartiment, mais un vrai wagon-dortoir.

Le train n’est toujours pas parti que tous les voyageurs s’installent déjà. Mais ces voyageurs-là ne sont pas des globe-trotteurs ou des explorateurs. Ce sont des russes qui rentrent chez eux. Ils sont venus à Moscou pour travailler ou aller faire un papier officiel. Certains descendrons dés le second jour, d’autres n’arriveront que dans 5 jours. Beaucoup monteront en cours de route. Le transsibérien n’est pas un train comme les autres. S’il fait rêver bon nombre d’entre nous, il n’est qu’un moyen de locomotion pour les russes. Souvent le seul abordable.

Durant ces 5 jours, la vie dans le train tourne autour d’une tasse de thé, d’une partie de carte ou d’une sieste. Surtout, il ne faut pas oublier son livre à la gare.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Nous changerons 2 fois de voisins. D’abord, un homme d’une cinquantaine d’année, silencieux. Viendra un gars un peu plus agité, le visage sombre et l’œil perçant. Enfin, c’est une mère kirghize et son jeune fils qui s’installe. Eux vont plus loin, toujours plus loin vers l’Est.

Lorsqu’Irkourtz s’annonce, c’est la fin d’un voyage. 5 jours et 4 nuits au rythme des rails, où une petite communauté s’organise dans un train. Pas un seul instant nous nous sommes ennuyés. Car, même lorsque le thé était froid, la partie de carte terminée, le chapitre lu ou le sommeil rattrapé, il suffisait de regardé par la fenêtre pour être de nouveau occupé.

Avatar

Vidéaste en vadrouille autour du monde pendant encore quelques mois. Dans le sac, une caméra et un ordi pour poster mes cartes postales vidéos.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link