Vous êtes ici >>

Visiter Piran en une journée : les incontournables

Que voir et que faire à Piran en Slovénie ? Si la côte slovène est petite de par sa taille avec seulement 47 km de longueur, elle regorge de lieux pittoresques à découvrir. Piran est indéniablement l’un d’eux si ce n’est le plus beau village médiéval de la côte slovène. Petit tour d’horizon des choses à faire et des lieux incontournables à visiter à Piran en une journée ou plus.

Grecques, romains, vénitiens, autrichiens, yousgoslaves et slovènes se sont succédés à Piran. Un phare a d’abord été érigé par les grecques pour contrôler l’accès à la baie de Piran et au port d’Aegidia, l’actuelle ville de Koper, puis les romains fondèrent Piranum avant qu’elle ne tombe sous l’égide de la République de Venise au XIIIè siècle. En se baladant dans Piran, on retrouve tout un pan de cette Histoire et de ces différentes époques.

La place Tartini

Centre névralgique de Piran, la place Tartini porte le nom du violoniste Giuseppe Tartini. La navette du bus dépose ici la majorité des visiteurs provenant du parking de Fornace (lire impérativement dans le cahier pratique la partie « où se garer à Piran ? »). C’est un excellent point de départ pour visiter Piran d’autant que les bureaux de l’office de tourisme sont sur la place (Ouvert tous les jours de 9h à 17h et même jusqu’à 21h en été). Vous pourrez y dégoter une carte pour visiter Piran.

La place Tartini a été construite en 1894 sur une darse entourée de maisons bourgeoises comme le voulait la tradition de la République de Venise au Moyen-âge. Une sculpture en bronze représentant Giuseppe Tartini, œuvre du sculpteur vénitien Antonio Dal Zotto, est inaugurée en 1896 et orne toujours la place aujourd’hui. A la fin des années 1980, elle est rénovée pour le 300ème anniversaire de la naissance de Tartini. L’architecte Boris Podrecca y conçoit une zone elliptique en pierre blanche. En plus des maisons bourgeoises qui entourent la place, on trouve également la maison natale de Giuseppe Tartini, l’Eglise Saint-Pierre, le Benečanka, une maison typique d’architecture vénitienne gothique, l’hôtel de ville et le Palais de justice.

Il est très agréable de déjeuner, boire un verre ou manger une glace tout en profitant de l’activité de la place Tartini.

Le port de plaisance

A deux pas de la place Tartini, le port de plaisance est un lieu à découvrir ne serait-ce que pour profiter de la vue sur la place Tartini, l’Eglise San Giorgio et les bâtiments colorés de Piran.

Autour, on y trouve aussi des adresses sympas pour boire un verre et manger.

La cathédrale San Giorgio et le Campanile

La Cathédrale San Giorgio, avec son baptistère et son campanile vénitien, est un incontournable de Piran. On y accède depuis la place Tartini en montant à travers les ruelles étroites de Piran.

Construite au début du XVIIeme siècle sur une colline, elle domine la cité de Piran. On peut entrer au trésor et aux catacombes par l’entrée du musée (2 €, fermé lors de mon passage à cause de la covid-19) mais c’est bien la montée au sommet du campanile qui a les faveurs des voyageurs. A presque 47 m de hauteur, la vue sur le port et la place Tartini est superbe. Il vous faudra gravir les 147 marches et débourser 1 € pour y accéder. Aviez-vous remarqué que le campanile de Piran ressemblait étrangement à celui de la place Saint-Marc à Venise ?

Dans la baptistère octogonal voisin, on peut souvent voir des expositions.

Les remparts de Piran

Remontez l’Adamiceva Ulica puis la Ulica IX Korpusa pour rejoindre les remparts de Piran. Situés sur les hauteurs de la ville, ils protégeaient la cité au Moyen-âge. Ils sont aujourd’hui bien conservés et offrent l’un des plus beaux panoramas sur Piran, sa péninsule et sa baie.

Les rues étroites de la vieille ville

Se perdre dans les ruelles étroites de Piran est une expérience que je recommande à tous. Chaque coin de rue est une découverte et une immersion dans la vie des habitants de Piran. On se rend bien compte que la cité s’est développée sous l’influence de Venise toute proche. Si vous avez aimé Venise, venez découvrir Piran.

Perdez-vous jusqu’au bout de la péninsule au niveau de l’église Saint-Clément du XIIIè siècle et du phare de la Punta. Des œuvres sont souvent exposées à l’intérieur de l’église. Lors de mon passage s’y trouver une monographie de Mira Ličen.

Se baigner à Piran

Je n’aime pas beaucoup me baigner mais lors de ma visite de Piran, j’ai pu me rendre compte que de nombreux visiteurs se baignaient. Il y a bien une petite plage au bout de la péninsule après l’église Saint-Clément mais elle n’est pas extraordinaire. La plage de Strunjan à quelques kilomètres de Piran est plus sympa je trouve.

Beaucoup de monde se baignait également sur la plage publique derrière le port.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

  • Trouvez vos guides de voyage sur Amazon, à la Fnac ou sur Nostromo
  • Pour réservez vos hôtels, locations de vacances et gîtes, il y bien entendu  Booking mais je vous invite aussi à découvrir GreenGo (hébergement responsable en France) et Abracadaroom (hébergement insolite en France)
  • Comparez le prix des locations de voiture sur Rentalcars ou Autoeurope
  • Comparez les vols avec Skyscanner ou Kayak
  • Comparez le prix de vos déplacements en bus, train, ferry et avion avec omio
  • Louez votre matériel photo chez Pixloc plutôt que de l’acheter
  • Réservez une activité, une visite ou un billet coupe-file avec Civitatis ou Get Your Guide et votre activité d’aventure ou sportive avec Manawa.
  • Vous recherchez une assurance et/ou une assistance ? J’utilise personnellement celle de Chapka Assurance.
  • Envoyez une demande de devis à une agence de voyage locale francophone

Sachez que de juin à septembre, la température de l’eau est en moyenne supérieure à 23°C.

Des idées de visite sur la côte adriatique et en Slovénie

Tant qu’à visiter Piran, autant découvrir le reste de la côte adriatique slovène et même la Slovénie car c’est un petit pays.

Voici quelques suggestions de découverte :

  • La réserve naturelle de Škocjan à Koper pour les amoureux des oiseaux
  • Le vieux Koper à quelques kilomètres de Piran
  • La réserve naturelle de Strunjan pour se balader et la plage
  • Les marais salants de Sečoveljske pour découvrir l’activité du sel
  • La cave viticole de Vinakoper
  • La vallée de Solcavsko au nord de la Slovénie et proche de la frontière autrichienne
  • Le triglav pour la randonnée
  • La rivière Soca pour le rafting
  • Le parc naturel de Notranjska  pour l’observation des ours slovènes, des oiseaux et la découverte des grottes de Krizna Jama

Cahier pratique

Comment se rendre à Piran ?

En avion

Vol international jusque l’aéroport Jože Pučnik de Ljubljana. Il faut ensuite moins d’1h30 pour rejoindre le littoral slovène en voiture.

Recherchez votre billet d'avion

En bus

Des bus (Flixbus notamment) partent de Ljubljana pour rejoindre Piran. Comparez les prix.

Location de voiture

La location de voiture si vous n’avez pas votre propre véhicule est le meilleur moyen pour découvrir la côte Slovène et plus généralement la Slovénie. Qui plus est la location de voiture ne coût pas chère. Ma location de voiture m’a coûté à titre d’exemple 233 € pour 7 jours avec une full assurance.

Où se garer à Piran ?

Piran est une ville piétonne. La voiture n’est pas la bienvenue dans la vieille-ville. Mon conseil : garez-vous dans l’un des deux grands parkings de Piran : Arze ou Fornace.

Des deux, Arze est le plus près des remparts de Piran. Depuis le parking de Fornace, il y a la possibilité de prendre un bus gratuit qui peut vous déposer sur la place Tartini. C’est payant mais cela vous évite de chercher inutilement une place en ville ou de vous faire embarquer la voiture par la fourrière.

Allez si vous êtes joueurs, essayez le parking Fiesa face aux remparts de Piran.

Où dormir à Piran ?

Piran offre une multitude de possibilités pour passer un ou plusieurs nuits sur place mais en pleine saison, la cité portuaire est prise d’assaut. Mieux vaut réserver à l’avance. Ses prix sont plus élevés que sur le reste de la côte adriatique.

Je n’ai pas dormi à Piran car mon voyage en Slovénie s’est réalisé sur un coup de tête. Tout était complet dans mes prix.

C’est sur Booking que vous trouverez le plus de choix d’hôtels et appartements à louer.

Où manger et boire un verre à Piran ?

Voici quelques adresses expérimentées à Piran :

  • Sarajevo ’84 : Plats slovènes et européens. Grillades, pizzas. Portions généreuses. Prix raisonnable.
  • Les petites ruelles de Piran comportent plein de petits restaurants où on peut manger sans se ruiner. Calamar frites est parfait pour ça.
  • Caffe Galeria Piran : Vue sympa sur le port de Piran. Parfait poure prendre un petit-déjeuner, boire une bière ou manger une pâtisserie

Plusieurs cafés permettent de boire un verre sur la place Tartini. Mon choix s’étaient portés sur le Žižola mais les autres établissements semblaient tout aussi bien.

Guides de voyage sur la Slovénie

Lonely Planet Slovénie : la référence pour visiter la Slovénie chez les guides de voyage.

Piran depuis les remparts de la ville

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap