Vous êtes ici >>

Solcavsko : un éden en Slovénie

Solčavsko, c’est un petit bout de terre montagneux de 103 km2 au nord de la Slovénie près de l’Autriche, un écrin naturel au pied des sommets des massifs des Alpes de Kammik-Savinja et des Karavanke.

C’est par la route panoramique du Solčavsko que je découvre les trois vallées qui composent le site : Matkov kot, la moins connue, Robanov kot et ses grandes fermes de montagne bien conservées et Logarska dolina, l’une des plus belles vallées alpines d’Europe.

EDEN depuis 2009

10% de la Slovénie est classé en zone protégée. Parcs nationaux et régionaux, réserves naturelles, réseau NATURA 2000 et zone classée EDEN (European Destinations of ExcelleNce) témoignent de l’exceptionnelle biodiversité du pays.

80% de Solčavsko est sous protection naturel (landscape parc, zone natura 2000) et l’ensemble de la zone a été classé EDEN en 2009 pour la gestion durable de son écosystème.

« En 1992, la municipalité a décidé de privatiser la gestion de la protection de Solčavsko pour endiguer les comportements peu respectueux des visiteurs, surtout Slovènes à l’époque » me confie Dušan Prašnikar du centre Rinka qui a la gestion de la zone. EDEN est une reconnaissance du travail réalisé depuis le début de l’aventure.

Centre Rinka

Situé à Solčava, le centre Rinka est à la fois le lieu de gestion de Solčavsko et l’Office de Tourisme pour les visiteurs. On y trouve toutes les informations nécessaires pour organiser sa visite des vallées mais aussi une exposition permanente sur la vie et la nature à Solčavsko, une salle de projection pour visionner un film de présentation, un salon de thé avec wi-fi et vente de produits locaux.

Balade à Logarska dolina

Pour entrer dans la vallée de Logarska, les visiteurs doivent s’acquitter d’un droit d’entrée par véhicule (7€ pour une voiture). Cela reste néanmoins gratuit pour les lèves-tôt (avant 7h00), les piétons, les cyclistes, les utilisateurs des transports en commun publics et les conducteurs d’une voiture électrique. « Les visiteurs paient pour protéger la vallée » me précise Dušan Prašnikar.

Une très belle balade part de la source de la Črna (noire) jusqu’au refuge Frischaufov. Comptez une bonne journée de marche. En chemin, deux huttes traditionnelles se dévoilent dans le fond de la vallée. C’est à partir du dernier parking que la pente se fait plus raide, d’abord sur un bon sentier jusqu’à la cascade de Rinka, haute de 80 mètres. La chute disparaît sous terre plus bas dans la vallée et jaillit à Studenci et à la source de la Črna. Plus loin, quand les eaux de la Črna et de Kotovc se rejoignent, c’est la naissance de la rivière Savinja que j’ai descendu en bellyak, une sorte de bodyboard pour rivières. Au delà de la cascade, le sentier devient vraiment raide jusqu’au refuge.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

De part et d’autre du chemin, les fleurs de montagne accompagnent le randonneur dans sa balade. Avec un peu de chance et quelques connaissances en botanique, vous apercevrez un lys martagon, un lys turban, des edelweiss ou un sabot de venus. Des espèces bien plus présentes que dans nos Alpes.

Plus de 1000 espèces de papillons ont été recensées à Solčavsko. Jozef Debets, un passionné de nature et lépidoptérophile, partage tous les samedis soirs pendant l’été son expérience et ses connaissances sur l’insecte. Grâce à son piège à papillons, les visiteurs découvrent en live tous les papillons nocturnes attirés par la lumière artificielle.

Des traditions qui durent

Les fermes de montagne constituent l’habitat traditionnel de la vallée. Elles sont imposantes et bien tenues. On en trouve encore en activité datant du 18e siècle comme celle de Roban dans la vallée de Robanov Kot. Aujourd’hui, à côté de l’agriculture et de l’élevage de vaches, moutons ou cochons, les fermiers ont développé un accueil à la ferme. Une quinzaine d’entre-elles ont fait le pas et peuvent disposer jusqu’à 20 chambres ou appartements. J’ai personnellement dormi deux nuits à la ferme Lenar au centre de la Logarska Dolina. C’était chaleureux, confortable et au calme. Ici, tout inspire le repos et la tranquillité. Parfait pour se ressourcer à la montagne. Les fermes sont aussi la meilleure opportunité pour manger des produits frais locaux d’excellentes qualités. La charcuterie est incroyable ainsi que les confitures.

 

Dans la vallée, l’artisanat local tient encore une place importante. Sur les lieux touristiques, des mamies vendent des chaussons en laine de mouton. Confectionné à la main, il faut entre 5 et 6 heures pour réaliser une paire. Le bois a aussi une part très importante pour les habitants des vallées. C’est avec lui qu’ils ont construit leur ferme et se chauffent. Des charpentiers travaillent les essences locales pour en faire des plats originaux.

Solčavsko : un havre de paix pour des vacances reposantes.

Informations pratiques

Comment s’y rendre ?

Ljubljana est à 1200 km de Paris, soit la même distance entre Calais et Nice. On peut donc s’y rendre en voiture même si l’avion est bien plus rapide (1h45 de vol). Adria Airways, membre de Star Alliance, propose des vols quotidiens vers l’aéroport Ljubljana Brnik. Possibilité de récupérer une location de voiture à l’aéroport.

Quand y aller ?

L’été est la meilleure période pour découvrir Solčavsko.

Plus d’informations

  • www.solcavsko.info : toutes les informations pratiques de Solčavsko
  • www.slovenia.info : le portail d’informations en français de l’Office de tourisme de Slovénie. Pratique pour organiser son voyage dans le reste de la Slovénie
Logarska Dolina
Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link