Vous êtes ici >>

Réserve privée de Makalali

Après 4 jours passés dans le parc national Kruger, nous prenons la route pour rejoindre la réserve privée de Makalali située au nord ouest d’Hoedspruit pour deux nuits. La fin de la route sur une bonne piste nous amène devant un portail fermé et gardé. Le gars vérifie notre nom et ouvre la grille. Nous voici dans les 26 000 hectares de la réserve privée. On suit les pancartes « Makalali » jusqu’à la réception. Francine, la manager nous y accueille en français. Cela fait presque 3 semaines que nous n’avions pas discuté en français avec d’autres personnes, ça fait bizarre…

Chambre du lodge. Pas mal, hein !
Chambre du lodge. Pas mal, hein !

Un lodge haut de gamme

Avant de partir en safari, on nous conduit dans notre campement, le « Mkhiwa camp » qui signifie « le camp du figuier sycomore ». Le lodge comporte également deux autres campements, le « Tandane camp » et le « Emtomeni camp ». Un quatrième campement a été emporté par les eaux suite à des pluies diluviennes.

On mange vite un lunch sur le pouce. Ô que c’est délicieux !

« Mkhiwa camp » est composé de 6 suites sur pilotis élégamment décorés, mêlant les influences africaines et occidentales. C’est luxueux sans être ostentatoire. Chaque chambre dispose d’une douche extérieure, d’une salle de bain intérieure et bien plus que tout le confort dont on a besoin en brousse. Une terrasse donne sur la rivière où les éléphants et les nyalas font souvent des passages. C’est un peu la classe de siroter un verre de thé depuis sa terrasse tout en profitant du spectacle de la nature.

C'est parti pour 4 safaris
C’est parti pour 4 safaris

Au milieu des éléphants

Deux « game drives » par jour sont inclus dans les prestations du lodge. Notre premier a lieu immédiatement après notre lunch. C’est Marvel, notre chauffeur attitré et Godlove notre pisteur qui nous servent de guide dans la réserve qu’ils connaissent comme leur poche.

Cet éléphanteau nous chargera quelques secondes plus tard
Cet éléphanteau nous chargera quelques secondes plus tard

Le 4×4 à ciel ouvert parcourt les pistes sablonneuses. La végétation est dense et sèche. L’observation à travers le branchage est difficile. C’est sans compter la connaissance du terrain et de la faune de nos guides. Godlove repère des traces d’éléphants. Nous les suivons et quittons la piste. Les réserves privées ont ceci de magique qu’ici il est permis de quitter les pistes alors que dans le parc national Kruger, c’est formellement interdit. Alors que nous surplombons une rivière asséchée, quelques pachydermes avancent bruyamment vers nous. Marvel stoppe le moteur. Nous les regardons venir à nous. Ils sont en réalité bien plus nombreux que ce que j’imaginais au départ. Nous en comptons 22, peut-être 23. A plusieurs reprises, Marvel bouge le 4×4 pour ne pas nous trouver entre une femelle et son petit. Mieux vaut garder nos distances avec les éléphants. Il faut croire que cette notion de distance n’est pas la même pour nos guides et nous. Je nous trouve très prêt, trop près en cas de charge. Nos guides ne semblent pas inquiets. Un jeune nous chargera, plus par mimétisme je pense.

ça me donnerait presque envie de les caresser
ça me donnerait presque envie de les caresser

Un peu plus tard, nous observerons 8 lions et lionnes allongés dans les herbes hautes. Ils semblent tranquillement sortir de leur sieste de la journée. Deux mâles se lèchent mutuellement. C’est mignon. On dirait de gros chats. Difficile à croire que dans quelques heures, voire minutes, ils partiront en chasse.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Guépard ou léopard ?

Ce matin, les rangers nous demandent « What do you want to see this morning ? ».  Le léopard a la faveur de la majorité des voyageurs. Des allemands et des australiennes nous accompagnent dans le 4×4.

Pas facile à observer, le léopard est pour moi le plus beau des félins après mon chat
Pas facile à observer, le léopard est pour moi le plus beau des félins après mon chat

Ce sont des zèbres que nous croisons dans un premier temps. Puis, Marvel reçoit un appel radio d’un autre 4×4 de la réserve. Un léopard a été observé dans le lit de la rivière asséchée de la veille. Nous faisons volte-face. Marvel appuie sur le champignon. C’est notre Sébastien Loeb local. Lorsque nous arrivons, la bête a quitté le lit de la rivière. Elle est en mouvement à une cinquantaine de mètres devant nous. Nous la voyons furtivement à travers la dense végétation. Une fenêtre s’ouvre. Je shoote. Dans la boîte. Le léopard est pour moi l’une des plus belles espèces d’Afrique. Puissant, solitaire, il a l’élégance que n’a bien souvent pas le lion.

Autre lieu, un félin tacheté, debout sur une branche, lance des cris. « Leopard » lance l’une des australiennes. Non c’est un guépard. Plus fin, il est plutôt taillé pour les courses rapides que pour hisser sa proie dans un arbre. Il vit normalement avec son frère. Godlove pense qu’il a perdu son frère en chassant. « Johanne » est triste de l’entendre pousser des cris, ça lui rappelle notre chat resté en France. C’est qu’il a l’air malheureux le bougre.

Entre les safaris, nous profitons de la piscine ou lisons un bouquin sur la terrasse du lodge.

Guépard appelant son frère perdu pendant une chasse
Guépard appelant son frère perdu pendant une chasse

Opération big 5

Les big 5 représentent un objectif d’observation pour pas mal de voyageurs en Afrique du Sud. Qui sont-ils ? Je crois que c’est Ernest Hemingway qui en dressa la liste dans les neiges du Kilimandjaro. Sur les cinq animaux d’Afrique, j’en ai déjà observé trois dans les deux premiers game-drives : le lion, le léopard et l’éléphant.

Pour les rangers de la Makalali Reserve, permettre à leur client de voir les Big 5 est un objectif. Lors des deux derniers game-drive, ils chercheront à nous faire contempler les deux derniers : le rhinocéros et le buffle. Opération big 5 réussi !

A Makalali, la nature atteint son paroxysme dans un écrin de luxe.

Rhinocéros blanc
Rhinocéros blanc
Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap