Vous êtes ici >>

Orcières 1850 : ski et neige au soleil

Un balcon au soleil : les pistes tout comme la station sont tournées vers le sud. Orcières 1850 tout entière s’offre aux rayons. Et du soleil, ici il y en a beaucoup ! Avec en prime une lumière incomparable qui donne au paysage une douceur soyeuse. Pas de doute, de ce côté-ci des Alpes, les choses sont différentes.

En direction du col de Fressinières, la partie la plus sauvage du domaine.

Quelques « 3 000 »

Au fond de la vallée du Champsaur, Orcières voit ses pistes s’étager de 1 850 jusqu’à 2 725 m. Une altitude élevée, gage d’une neige abondante. A l’extrémité du domaine, le col de Fressinières est la partie la plus haute et la moins fréquentée.

Les plus sportifs l’affectionnent particulièrement. Pour les pistes –ou les hors-pistes avec quelques itinéraires bien tentants– mais aussi la beauté du décor. Dans le ciel bleu azur se découpe la silhouette de quelques « 3 000 », dont le Roc Diolon au bout de l’arrête ouverte par la Roche Brune. Sauvage, l’endroit est très beau. La station songeait à s’étendre de ce côté, mais elle a préféré y sursoir.

De superbes promenades en raquettes au départ de Prapic, un joli hameau.

Cinq stations-villages

Si d’aventure les cent km de pistes d’Orcières semblent insuffisants, rien n’empêche une incursion dans l’une ou l’autre des stations-villages qui l’entourent. Elles sont cinq, riantes et avenantes plus bas dans la vallée, avec chacune une carte de visite différente.

L’une, Serre-Eyraud, est toute petite mais réputée pour ses hors-pistes, dans une autre, St-Léger-les-Mélèzes, on skie… entre les mélèzes. Laye s’est dotée d’un border cross, d’un tremplin avec airbag gratuit, d’une piste de luge où la vitesse est chronométrée. Ancelle est la plus grande des petites tandis que Chaillol connaît le soleil tout au long de la journée.

Tout à côté, il y a encore un autre terrain de jeux, immense : le magnifique parc national des Ecrins. Le joli petit hameau de Prapic, l’un des 22 qui composent le village d’Orcières, en est l’une des principales portes d’entrée en été. Déserté l’hiver, il est le point de départ de superbes randonnées en raquettes. L’occasion de profiter de ces somptueux paysages, d’admirer les chamois.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

L’observation des chamois à la longue-vue.

Jouer au trappeur

Pour vraiment jouer au trappeur, retour à Orcières, sur le plateau de Roche Rousse : chiens de traineaux ou encore nuit sous igloo.

Les amateurs de sensations fortes sont aussi particulièrement gâtés. L’une des principales attractions est la tyrolienne qui court du sommet du Drouvet jusqu’au lac Long. C’est la plus longue et la plus haute d’Europe. Elle propulse ses passagers à plus de 140 km/h ! Ou encore une randonnée à motoneige. Pourquoi pas de nuit –c’est encore plus impressionnant– pour aller déguster une raclette dans un petit chalet lapon ? Il y a aussi une zone réservée au speed-riding, une nouvelle discipline qui combine parapente et ski.

Toutes sortes d’animations et d’attractions, depuis les chiens de traineaux jusqu’à la motoneige en passant par la tyrolienne ou le speed-riding.

En fait, la liste des animations et des équipements proposés est étonnante pour une station qui n’a rien d’une usine à neige. Elle a été précurseur en matière d’après-ski, en se dotant très tôt d’un grand complexe de sports et de loisirs. « La grande Ourse », sur 10 000m2, offre ainsi patinoire, bowling, centre nautique avec deux bassins, ciné, remise en forme… A l’évidence, Orcières a tout d’une grande !

Encore plus avec ses offres en direction des… petits. Labellisées « Famille Plus », Orcières s’est équipée de pistes et remontées adaptées, avec par exemple des « Télémix », une combinaison de cabines et de sièges sur le même câble. Elle était la première station française à avoir son jardin des neiges. Puis Orcières a encore innové avec son « cartable à la neige » pour les 6-12 ans: en dehors des périodes scolaires, évidemment, ski le matin et cours l’après-midi. De quoi vraiment faire aimer l’école.

Au fond de la vallée du Champsaur, Orcières a toutes sortes d’atouts dans sa manche.

Informations pratiques

L’office de tourisme d’Orcières propose des offres spéciales, notamment de « cartable à la neige ».

Activités

Où dormir

Avatar

Journaliste venant de la presse régionale, maintenant je ne fais plus que ce que j'aime. C'est simple, non ?

1 commentaire au sujet de « Orcières 1850 : ski et neige au soleil »

  1. Impressionnante et bien réelle description. Oui Orcières est une merveilleuse station.Et l’on peut découvrir bien plus encore en s’intéressant à la vallée du Champsaur qui l’entoure: champsaur.over- blog/

    Répondre

Laisser un commentaire

Share via
Copy link