Vous êtes ici >>

Statue de la liberté, financial district et Brooklyn

Afin d’éviter la longue file d’attente devant la billetterie du Castle Clinton pour la Statue de la Liberté, nous avons acheté les tickets il y a quelques jours. Autre motivation : obtenir le « spécial pass » pour pénétrer au cœur de l’édifice. Nous souhaitons donc tenter notre chance tôt ce matin et embarquer sur le premier ferry.
D’heure matinale, nous nous rendons à Battery Park. Alors que Jérôme et moi faisons la queue dans la longue file d’attente, Johanne s’extirpe pour trouver un employé. Quelques minutes plus tard, elle revient avec trois « pass » pour l’antre de la liberté…
Une fois les contrôles drastiques de la sécurité passées, nous embarquons sur le ferry.

Statue de la Liberté ***

Située sur Liberty Island à l’entrée du port de New York, la Statue de la Liberté se rejoint par bateau toutes les 30 minutes depuis Battery Park.

Le ferry s’approche de l’île. La Statue de la Liberté s’impose à nous : 92,96 mètres de haut, 204 tonnes, 2,44 mètres de longueur pour un doigt…

Si elle en impose autant, c’est surtout par son symbole. Edifiée en 1886, la plaque d’inauguration à l’entrée rappelle le soutien de la France à l’indépendance des Etats-Unis d’Amérique. Mais, c’est aussi pour son créateur, Auguste Bartholdi, une façon de célébrer l’idéal républicain français mis à mal lors du Second Empire. D’ailleurs, la statue ressemble étrangement au personnage du célèbre tableaux de Delacroix, la liberté conduisant le peuple. Mais ceux sont les ateliers de Gustave Eiffel qui construisirent l’édifice, ce qui fait dire à de nombreuses personnes qu’il en est le créateur.

Sur place, on visite le petit musée, on grimpe au coeur du piédestal pour y découvrir… Une superbe vue sur Manhattan.

C’est plaisant, sans être extraordinaire, mais la force du symbole dépasse largement la notion du beau et au final, les lieux subjuguent plus qu’il n’y paraît.

réservation des tickets : http://www.statuecruises.com

Ellis Island **

Nous reprenons un ferry pour Ellis Island, petite île à proximité de Liberty Island sur lequel se trouve aujourd’hui le musée de l’immigration.

Le musée retrace avec intelligence le parcours des candidats (jusqu’à 5000 par jour dans les années 1920) pour entrer sur le territoire américain entre 1892 et 1954, date de fermeture des locaux.

Les immigrants passaient plusieurs contrôles, notamment des tests d’aptitude et des examens médicaux, avant de débarquer à Battery Park pour y débuter une nouvelle vie. American Way of Life…

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Ground zero ***

Sur le site du Ground Zero, c’est une autre page de l’histoire américaine que nous touchons. C’est ici, que le 11 septembre 2001, les deux tours du World Trade Center s’effondrèrent après l’impact de deux avions de ligne détournés par l’organisation terroriste Al-Quaïda.

3000 morts et une puissance américaine mise à mal. Certaines thèses avancent l’idée que l’Etat Américain savait, et qu’il cherchait un prétexte pour se lancer dans une croisade mondialisée pour créer un Nouvel Ordre Mondial. Rien que ça… Comment un Etat peut-il entériner un tel désastre ? Je ne peux y croire… ou alors c’est du terrorisme politique !

Aujourd’hui, le site est en chantier et la construction de nouveaux gratte-ciels entourant une tour de 541 mètres de haut, la Freedom tower, viendra mettre un pied de nez à l’ensemble du monde.

Nous mangeons ce midi à North Cove au coeur du Battery Park City, un quartier récent ouvert sur la mer et élevé sur le remblais de la construction des Twin Towers. Les hommes d’affaires, dans leur costume noir ou gris, discutent entre eux et rebaptisent l’ordre économique mondial. La résilience à tout prix…

Wall Street **

Wall street est à deux pas. On plonge tout droit dans cette étroite rue, cernés par les tours, cœur névralgique du quartier des finances. Son nom vient d’un mur construit par les hollandais pour se protéger des indiens. Aujourd’hui, c’est la première place financière de la planète.

La rue est dans l’ombre et doit l’être une grande partie de la journée. Comment les rayons du soleil peuvent-ils percés ces falaises de verre et d’acier ?
Il ne se passe pas grand chose dans la rue. Des hommes d’affaires en costume cravate marchent d’un pas hâtif. Mais derrière ces murs, les courtiers font la pluie et le beau temps sur les plus grands marchés financiers du monde. Je m’imagine cette fourmilière attirée par l’appât du gain. Finalement, être dehors me va très bien.

Trinity Church semble perdue dans cet environnement “dollarisé” à moins qu’elle ne soit ici pour répondre aux prières de l’économie américaine.

Brooklyn **

En fin de journée, direction le quartier résidentiel de Brooklyn Heights. Construits au début du XIXème siècle, les bâtiments échappèrent à la démolition.
Il est agréable de les découvrir en se perdant dans les ruelles, avec en point de mire, une superbe vue sur Manhattan et le Brooklyn Bridge.

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link