Vous êtes ici >>

Le parc Maria Luisa, un océan de verdure

 On se rend à pied au parc Maria Luisa depuis notre hôtel du quartier de Santa Cruz. Sur le chemin, nous passons par l’université, ancienne manufacture de tabac de la ville achevée en 1771. Nous sommes dimanche, il n’y a pas d’étudiants mais les jardins sont magnifiques et l’enceinte est un beau témoignage des édifices sévillans du XVIIIe siècle.

On se rend au parc Maria Luisa pour sa végétation luxuriante, sa fraîcheur, ses places typiquement andalouses et ses musées. C’est une des sorties préférées des Sévillans. Et ça se voit en ce dimanche matin. Familles et couples sont nombreux à flâner dans les allées du parc. Nous nous fondons dans la foule.

Les jardins sont un agréable lieu de promenade parmi les plantes et arbres exotiques, les fontaines et les statues qui jalonnent le parc. Ambiance très romantique.
En cherchant un peu, nous découvrons la statue du poète sévillan Adolfo Becquer composé de trois femmes en marbre représentant les différents âges de l’amour : la fougue de la jeunesse, l’amour serein et l’amour oublié.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

A quelques encablures, la place d’Espagne impressionne par ses dimensions. Aménagée pour l’Exposition Universelle de 1929, elle est l’œuvre de l’architecte Anibal Gonzales. En son sein, un immense bâtiment néo-Renaissance délimité par deux tours hautes de 80 mètres, symbolisant le pouvoir de Fernando et Isabel La Catolica. Les canaux et les ponts en azulejos qui entourent la place représentent les quatre anciens royaumes : Navarre, Léon, Castille et Aragon. Les céramiques qui longent toute la place représentent quant à elle les 58 provinces espagnoles. J’aime bien ce lieu un peu mégalo sur les bords.

On remonte les allées du parc jusqu’à la Place d’Amérique, place d’honneur de l’exposition de 1929. Les trois principaux styles architecturaux sévillans : gothique, mudéjar et Renaissance y sont représentés au travers des édifices qui bordent la place : le Pavillon royal, le musée des arts et traditions populaires et le musée archéologique. Les musées méritent un détour d’autant qu’ils sont gratuits pour les ressortissants de l’Union Européenne.

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link