Vous êtes ici >>

San Francisco : Street art à Mission District

Quartier latino-américain, Mission est le district le plus ancien de San Francisco. En 1776, 34 familles originaires du désert de Sonora au Mexique s’installent sur cette presqu’île couverte de menthe sauvage, d’où son nom de « yerba buena », la bonne herbe. Elles fondent le Presidio et construisent la Mission San Francisco de Asis, aujourd’hui la Mission Dolores.

Le parc Dolores et la Mission Dolores en arrière plan

De nos jours, Mission District, situé à l’est de Castro entre church street et Harrisson Street et entre la 16th et la 26th, est resté un quartier hispanique même si d’autres communautés y vivent aussi. D’ailleurs, en tendant l’oreille, on se rend vite compte qu’on y parle autant l’espagnol que l’anglais.

Tax the Rich de Megan Wilson dans Clarion alley

Les peintures murales : street art sociopolitique

Préservé des nappes de brouillard qui envahissent fréquemment la baie de San Francisco, le quartier de Mission contient la majorité des quelques 600 peintures murales de la ville. Véritables œuvres d’art peintes sur les murs des habitations par des artistes locaux ou internationaux, elles tirent leurs origines dans la protestation de la communauté mexicaine contre la marginalisation galopante dont elle faisait preuve au début des années 70. La dimension sociopolitique des fresques est toujours de mise chez les artistes actuels et les peintures sont toujours en perpétuelles évolutions.

Si Balmy Alley et Clarion alley sont les ruelles les plus riches, les peintures murales sont disséminées un peu partout dans le quartier : Lapidge street, capp street, lexington street, cypress alley et bien d’autres.

7 bonnes adresses à Mission District

Le nord ouest de Mission est devenu branché en quelques années. C’est clairement là qu’on y trouve les meilleures adresses pour sortir et faire son shopping. Valencia street est la rue où se concentre le plus de boutiques, de bars et de restaurants.

Dijitalfix sur Valencia Street

Voici quelques adresses testées et approuvées :

  • Taqueria : les petits fast-food mexicains pullulent. On y mange rapidement et bien pour pas cher. Tout le quartier s’y retrouve pour une pause repas.
  • Good vibrations : c’est le sex-shop du quartier au 603 Valencia street. Pas très grand mais on y va comme au supermarché. Que de bonnes vibrations sur place…
  • Librairie Dog Eared Books : Des livres d’occasion et rien que des livres d’occasion. Petite sélection d’ouvrages en français et même des gratuits. A l’angle de Valencia street et de la 20th.
  • Dijitalfix : Un shop branché sur le bon son, l’image et ses produits dérivés au 820 Valencia street. Demandez Mischa, il est francophone.
  • Trick Dog bar : Une ambiance bien sympa au 3010 20th street pour déguster des cocktails et même manger.
  • Elbo room : bar à étages au 647 Valencia street. Concert presque tous les soirs.
  • Aggregate Supply : Boutique chic et design au 806 Valencia Street. Vêtements, produits de beauté et décoration d’intérieur.

 

Fresque sans nom d'Aaron Noble sur lexington street

Balmy Alley

Balmy alley est la plus grande concentration de peintures murales coincé entre la 24th et la 25th et entre Treat avenue et Harrisson street au sud de Mission. C’est aussi ici que l’art de rue à Mission a débuté.

C’est en 1972 que Patricia Rodriquez et Graciela Carillo connues comme « Las Mujeres Muralistas » ont peint la première fresque murale de Balmy Alley. Mais c’est au cours de l’été 1985 que le street art de la ruelle va réellement prendre son essor avec l’ajout de 27 peintures en signe de protestation contre l’intervention américaine en Amérique centrale.

Naya Bihana de Martin Travers sur Balmy Alley

L’une des plus remarquables fresques est celle de Naya Bihana peinte en 2002 par Martin Travers. Elle retrace la protestation des communautés face au monde politique en qui elles ont perdu toute confiance (symbolisée par les chaînes brisées).
En direction de Garfield square, Joel Bergner, un autre artiste de rue a peint « Past That Still Lives » en 2004 mais je lui préfère « El Inmigrante » peint l’année suivante à l’angle de Shotwell street et de la 23th.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Clarion alley

Inspiré par alley Balmy, le projet de peintures murales dans Clarion alley a vu le jour en 1992 sous l’impulsion des artistes Rigo23 et Aaron Noble. La petite rue se trouve au nord de Mission District entre la 17th et la 18th et entre Valencia street et Mission street.

Erin Amelia Ruch en pleine restauration du "Dope Project"

Plusieurs peintures remarquables y sont exposées : « Tax the Rich » et « Capitalism is over » de Megan Wilson s’opposent clairement au capitalisme inhumain galopant. Lors de mon passage, à l’entrée de la ruelle côté Valencia street, Erin Amelia Ruch & Mike Reger de Harm Reduction étaient entrain de restaurer leur fresque du « Dope Project » pour la prévention des overdoses chez les toxicomanes. A côté de ces sujets éminemment politiques, on trouve aussi le « tribute » de Mark Bode au dessinateur et scénariste de bande dessinée Moebius.

Je suis tombé sous le charme de Mission, ses peintures murales et sa vie de quartier foisonnante. A découvrir d’urgence mais chut, il ne faut pas trop l’ébruiter !

El Inmigrante de Joel Bergner à l’angle de Shotwell street et de la 23th

Informations pratiques

Comment y aller ?

Air France est la seule compagnie à proposer un vol quotidien direct toute l’année entre Paris Roissy Charles-de-Gaulle et San Francisco. Du 30 mars au 25 octobre 2014, Air France affrète un vol quotidien en A380 au départ de Paris-Charles de Gaulle vers San Francisco Pour trouver votre vol, utilisez notre moteur de recherche.

Comment circuler à San Francisco ?

San Francisco est doté d’un excellent réseau de transports en commun : bus, cable car, tramway, métro. Presque tout est géré par le MUNI qui propose des pass intéressants pour 1 jour, 3 jours et 7 jours.

Où dormir ?

Les hôtels à San Francisco sont chers comparativement au reste de la Californie. Auberges de jeunesse et motel sont plus abordables que les hôtels. Pour trouver votre hébergement, utilisez notre comparateur.

Quand partir ?

Septembre et octobre sont les deux mois qui offrent les conditions météorologiques les plus favorables. L’été, le brouillard envahie souvent la ville. Mai et juin est aussi une bonne période.

Livres sur San Francisco

En savoir plus

  • www.streetartsf.com : une mine d’informations sur les peintures murales de San Francisco (en anglais)
  • www.precitaeyes.org : Visite guidée des murals
  • www.sanfrancisco.travel : Le site officiel de l’office de tourisme de San Francisco. Une petite partie en français.
  • www.visitcalifornia.fr : toutes les informations pratiques en français pour découvrir et préparer son voyage en Californie

 

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link