Vous êtes ici >>

Safran, l’or rouge du Siroua

Le Siroua, terre du Safran

Le Siroua est un massif montagneux du Maroc appartenant à la chaîne de l’Anti-Atlas. Situé à une centaine de kilomètre au sud de Marrakech et à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Ouarzazate, il est dominé par un volcan éteint depuis deux millions d’années.
Au cœur de ces montagnes, on rencontre de beaux villages en terre, le plus souvent en fond de vallée là où l’eau est plus abondante. La région est aussi connue pour être la seule du Maroc à cultiver le safran, l’or rouge du Siroua. C’est qu’ici, on retrouve des sols adaptés et des conditions climatiques idéales : des hivers et des printemps pluvieux et des étés secs.

Pendant une semaine, nous avons traversé le massif du Siroua du nord au sud pour découvrir les montagnes du Siroua fortement ancrées autour de sa culture de prédilection : le safran.

Massif de Siroua

Le safran, une épice laborieuse

Le safran est une plante herbacée vivace de 10 à 20 cm, pourvue d’un bulbe arrondi et globuleux, enveloppé d’une tunique fibreuse, qu’on ne trouve pas à l’état sauvage.

Les fleurs violettes s’épanouissent d’octobre à novembre au nombre d’une à plusieurs par bulbe. A l’intérieur, on trouve trois étamines à anthères en flèche d’un jaune pâle et un long style terminé par trois longs stigmates. C’est une fleur très esthétique. Seuls les stigmates de la fleur sont récoltés pour être utilisés comme assaisonnement ou comme agent colorant.

Safran - crédit photo : CED6 - Flick.fr

Le safran se récolte  à l’automne pendant une période de trois semaines. La cueillette est quotidienne et manuelle. Elle doit être très rapide car après la floraison à l’aube, les fleurs fanent rapidement durant la journée. Toutes les familles sont alors mobilisées autour de cette seule tâche. Au terme de la récolte, a lieu rapidement l’épluchage qui consiste à séparer les stigmates de l’enveloppe florale. C’est une étape délicate qui requiert patience et courage. Pour obtenir 1 g de safran sec, il faut approximativement éplucher 150 fleurs. Le safran est enfin séché au soleil.

Le safran, cœur économique du Siroua

Partis du village de Tamazight, les premiers champs de safran ne s’observeront qu’au terme de la première étape au village d’Aït Tigga. Nous le trouverons ensuite tout au long du parcours jusqu’au village d’Aït es Sine. Dans le Siroua, l’épice ne se cultive qu’entre 1700 et 2500 m.
Les villages et les bergeries d’altitude comme celles de Tissouitine sont littéralement parsemés de champs de safran. Malgré la difficulté à récolter le stigmate, les familles continuent à cultiver le safran pour l’apport économique qu’il représente. Mohamed chez qui nous buvons le thé dans le village d’Ait es Sine nous dira que l’épice représente 80% de ses revenus.

Au printemps, les mauvaises herbes doivent être régulièrement retirées des parcelles de safran

C’est une épice rare et précieuse qui fait vivre les villageois locaux. Avec 12m², les agriculteurs berbères du Siroua produisent 10 grammes de safran. Un travail de titan qui explique le prix élevé de l’épice. Le safran se monnaie cette année (2010) dans les villages du Siroua entre 30 et 50 dirhams le gramme (3 à 4 €). Avec un kilogramme de production en moyenne par famille et par an, le revenu du safran rapporte entre 3000 à 4000 €. Une somme qui fait vivre toute une famille.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

  • Trouvez vos guides de voyage sur Amazon, à la Fnac ou sur Nostromo
  • Pour réservez vos hôtels, locations de vacances et gîtes, il y bien entendu  Booking mais je vous invite aussi à découvrir GreenGo (hébergement responsable en France) et Abracadaroom (hébergement insolite en France)
  • Comparez le prix des locations de voiture sur Rentalcars ou Autoeurope
  • Comparez les vols avec Skyscanner ou Kayak
  • Comparez le prix de vos déplacements en bus, train, ferry et avion avec omio
  • Louez votre matériel photo chez Pixloc plutôt que de l’acheter
  • Réservez une activité, une visite ou un billet coupe-file avec Civitatis ou Get Your Guide et votre activité d’aventure ou sportive avec Manawa.
  • Vous recherchez une assurance et/ou une assistance ? J’utilise personnellement celle de Chapka Assurance.
  • Envoyez une demande de devis à une agence de voyage locale francophone

Le safran est sans doute l’épice  la plus contrefaite au monde. N’espérez pas en trouver à bon prix sur les marchés de Marrakech ou de Ouarzazate où le stigmate du safran est souvent remplacé par celui d’une autre plante comme le curcumin. Petite astuce pour ne pas se faire arnaquer : acheter le safran en filament et non pas en poudre.

Pour être sûre de la qualité du produit et de la rémunération du producteur, achetez directement dans les villages ou auprès de la Coopérative Souktana du Safran de Taliouine : www.safran-souktana.mezgarne.com qui regroupe 150 producteurs de safran de la région du Siroua. Possibilité d’achat par internet.

Le safran s'achète au gramme en raison de son prix élevé

Informations pratiques

Comment y aller ?

Paris/Ourzazate : deux vols directs hebdomadaires avec Royal Air Maroc. Vols depuis les villes de province avec escale à Casablanca.

Avec qui partir ?

Cette randonnée encadrée par un guide berbère francophone a été réalisée avec Visages, spécialiste des randonnées et voyages découvertes dans le monde.

Quand partir ?

Le printemps et l’automne sont les périodes les plus propices à une randonnée dans le massif du Siroua. Belle luminosité au printemps. Récolte du safran fin octobre-début novembre.

safran - crédit photo : BruceM59 - flickr.fr
Livre de voyage :

Le safran

  • En France : Safran du Quercy : www.safran-du-quercy.com
  • Au Maroc : Coopérative Souktana du Safran de Taliouine : www.safran-souktana.mezgarne.com

Plus d’infos

Office National Marocain du Tourisme
161 rue Saint-Honoré
75001 Paris
Tél. : 01 42 63 50
www.tourisme-marocain.com

Photo de présentation : BruceM59

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap