Vous êtes ici >>

Retour sur Reykjavic

Godafoss

Acte 1 : Godafoss

Retour sur le lac Mývatn par la même route et poursuite sur la national 1. Arrêt à Godafoss, la chute des Dieux. La petite histoire raconte qu’en l’an 1000 les chefs des clans réunis au parlement renoncent à leurs cultes paiens pour le christianisme. L’un d’eux aurait jeté les effigies des Dieux nordiques (God) dans la cascade (foss), d’où le nom Godafoss.

Les chutes ne sont pas très hautes – 12 mètres seulement – mais ressemblent à celle du Niagara en plus modestes.

Jardin botanique d'Akyreyri

Acte 2 : Akureyri

On y dort. Du moins, on essaie car le camping est en plein centre-ville. Akureyri n’est pas d’un grand intérêt hormis son jardin botanique et ses bars. Point final.

Acte 3 : La zone géothermique de Hveravellir

Hveravellir, on s’y arrête pour manger. Situé à 200 km de Reykjavic le long de la F35, l’oasis géothermique a été le lieu de planque du célèbre bandit islandais Eyvindur Jonsson et sa femme Halla.

Les lieux sont surtout appréciés pour son hot spot, ses solfatares et bains bouillonnants.

La zone géothermique de Hveravellir

Acte 4 : Campement à Kerlingarfjöll

Situé entre les glaciers Hofsjökull et Langjökull, le petit massif coloré de Kerlingarfjöll est de toute beauté. Hélas, le camping est peu pratique (sanitaire éloigné et en grande partie hors service). L’adresse privée semble privilégier la location de chalets, bien plus rentables que le camping. Dommage car les alentours méritent d’être découverts plus en profondeur.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Acte 5 : Retour par le cercle d’or

Le cercle d’or (Golden circle) est le nom qui a été donné aux excursions vers trois des sites les plus populaires d’Islande : le parc national de Þingvellir, la chute d’eau de Gullfoss et les geysers de la vallée Haukadalur.

Le premier site que nous découvrons est la chute de Gullfoss. C’est Sigrídur Tómasdóttir qui fut la première à amener les étrangers à découvrir la cascade. Elle s’opposa à la construction d’une centrale électrique sur le site. Elle ne fut pas entendu dans un premier temps, puis en 1928, le contrat de location fut annulé. Aujourd’hui, la zone est protégée.

Plus au sud, Geysir est le site géothermique le plus touristique d’Islande, surtout grâce à ses geysers Geysir et Strokkur. Le premier qui donna son nom à tous les « geysers » du monde a perdu de sa régularité depuis un séisme en 2000. Le site aurait pu perdre son principal atout touristique mais Strokkur continue de projetter toutes les 5 minutes de l’eau chaude à une altitude de 20 à 50 mètres.

Ecartement des plaque tectoniques américaine et européenne à Þingvellir

Pour finir notre boucle islandaise, découverte du parc national de Þingvellir, littéralement la plaine du parlement. C’est ici qu’en l’an 930 fut érigé le premier parlement au monde, l’Althing. Aujourd’hui, il a été transféré à Reykjavik. Þingvellir est aussi un formidable lieu pour comprendre le volcanisme en Islande. Situé à la rencontre des plaques tectoniques américaine et européenne, l’île possède aussi de nombreux points chauds. Ces deux éléments en font un des lieux les plus éruptifs au monde. A Þingvellir, on peut voir comme sans doute nulle part ailleurs en Islande, les plaques s’écartaient à une vitesse moyenne de 3 mm par an. A notre échelle humaine, c’est peu ; à l’échelle géologique, c’est une autre histoire…

Reykjavik, ses bars et ses restaurants. Une question me taraude. Faut-il oui ou non manger de la baleine Mink au restaurant Saegreifinn ? Je l’ai fait, j’ai aimé mais promis, je ne le referai plus !

 

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link