Vous êtes ici >>

Luxembourg : randonnées à saute-frontières

Malgré son nom, le Grand-Duché est un petit pays. Depuis la florissante capitale Luxembourg, la route n’est pas bien longue vers la « petite Suisse luxembourgeoise», à l’est. Adossée à l’Allemagne, non loin de Trèves, cette région bucolique a ainsi été nommée par les soldats hollandais au XIXe siècle. Entre les collines verdoyantes et escarpées, les petits villages tranquilles, c’est vrai, il y a un indéniable air de famille.

 

Neuf nouveaux circuits et 170 km dûment balisés.

Murailles naturelles

Les nombreux hôtels et campings prouvent que l’endroit est apprécié. Beaucoup sont situés en bordure de la Sûre, la rivière qui constitue la frontière avec l’Allemagne. Plus au nord, l’Our, un affluent de la Sûre, remplit le même office avec le même succès touristique. Dans ces deux vallées, sur une bande d’une centaine de km depuis les Ardennes au nord, ont été créés avec des financements européens neuf itinéraires transfrontaliers. Quelque 170 km de sentiers –avec des aires de pique-nique, des bancs… – dûment balisés qui emmènent dans de très beaux endroits.

La vallée de la Sûre est la région des hautes falaises de grès, avec des à-plombs de plusieurs dizaines de mètres. Le Felsenweg, le sentier des Rochers, n°1 –car il y en a quatre– longe ces murailles naturelles sur une bonne partie de son trajet. Parfois il serpente dans ce qui ressemble fort à un labyrinthe, tellement étroit que deux marcheurs ne peuvent y avancer de front.

Plus loin il monte des volées de marche pour arriver au sommet d’un vertigineux promontoire naturel. Traverse des grandes forêts de hêtres, enjambe des ruisseaux près desquels sont visibles des rochers gravés par l’homme avant l’ère chrétienne. Le parcours, long d’une vingtaine de km et qualifié de difficile, mène à un endroit étonnant, les grottes de Hohllay. Dans ces cavités, déjà les Romains en extrayaient des meules de pierre servant à moudre le grain.

Derrière ses remparts, la petite ville d’Echternach est pittoresque.

Procession dansante

Le versant luxembourgeois de ces itinéraires DeLux, comme DEutschland et LUxembourg, est attrayant à maints égards. Les sentiers des Rochers rayonnent autour de la cité médiévale d’Echternach. Cette petite ville de 5 000 habitants est célèbre pour sa procession dansante en l’honneur de saint Willibrord, qui y fonda une abbaye en 698. Inscrit au patrimoine immatériel de l’Unesco, le cortège se déroule chaque mardi de la Pentecôte et réunit des milliers de fidèles. Outre sa basilique, Echternach s’enorgueillit d’une villa romaine, de beaux remparts et bien sûr de sa place du Marché avec l’ancien palais de justice datant du XIVe.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Romantiques à souhait, de beaux châteaux parsèment la région dont ceux de Larochette ou Beaufort. Mais aucun n’égale celui de Vianden, dans la vallée de l’Our: des époques romane et gothique, il est l’un des plus grands et plus beaux d’Europe. Constituée de deux logis seigneuriaux et d’une magnifique chapelle, la demeure féodale a été construite entre le XIe et le XIVe. Cet ancien siège de la maison de Luxembourg est tombé en ruine au XIXe. Vianden a notamment attiré Victor Hugo, qui fit de multiples séjours dans la bourgade et y a même demeuré quelques mois en 1871. Aujourd’hui, superbement restauré, son château est le monument le plus visité du Grand-Duché.

Superbement restauré, le magnifique château de Vianden est le monument le plus visité du pays.

L’un des itinéraires, le « Nat’Our 5 », part de Vianden. Avec ses 12 km, c’est le plus court des neuf. L’un des plus beaux et plus variés aussi. Il dévale la montagne, faisant admirer au passage une chapelle ravissante de simplicité, franchit l’Our et grimpe les pentes sur l’autre rive. De somptueuses propriétés privées se laissent entrevoir.

Le sentier prend des allures alpines lorsqu’il s’agit de suivre la ligne de crête du Lätgesberg. Les barrières de protection installées là ne l’ont pas été pour la décoration… Et, juste avant cet épisode un tantinet acrobatique, un autre très symbolique : le chemin descend droit dans la pente, très exactement sur la frontière –matérialisée par des petits plots en béton– qui divise cette colline en deux.

 

Informations pratiques

Les neuf nouveaux sentiers de randonnée DeLux totalisent 170 km de qualité « premium » suivant les normes allemandes. Ils s’inscrivent dans le « ParcdeRandonnéeNature DeLux » qui compte désormais 23 circuits sur 400 km, lui-même créé dans le parc naturel transfrontalier. Les fiches détaillées avec cartes sont disponibles sur http://www.naturwanderpark.eu

Où dormir

  • Hôtel-restaurant Dimmer à Wallendorf-Pont, près d’Echternach qui se trouve à 35 km à l’est de Luxembourg

 

Avatar

Journaliste venant de la presse régionale, maintenant je ne fais plus que ce que j'aime. C'est simple, non ?

1 commentaire au sujet de « Luxembourg : randonnées à saute-frontières »

Laisser un commentaire

Share via
Copy link