Vous êtes ici >>

Le marché aux fruits anciens d’Orpierre

Village médiéval blotti au cœur des Baronnies et royaume de l’escalade, Orpierre organise chaque année à la Toussaint un marché aux fruits anciens. Une véritable explosion de couleurs et de saveurs pour les papilles et une occasion unique de découvrir le Pays de Buëch, entre nature, terroir et culture.

Né d’une tradition aujourd’hui disparue, les foires d’automne, et de la volonté d’Orpierrois amoureux de leur terroir, le marché aux fruits anciens de la Toussaint à Orpierre attire plus de 4000 personnes chaque année.

Orpierre - © Gérald Lucas
Orpierre – © Gérald Lucas

(Re)découverte de fruits anciens

Une soixantaine de producteurs et de pépiniéristes conseillent et vendent à des prix compétitifs des fruits anciens et des plans greffés d’arbres fruitiers aujourd’hui oubliés. La part belle du marché est faite aux pommes et aux poires avec des centaines de variétés inconnues du grand public. Les locales sont à l’honneur, petites et dorées, toutes bien croquantes : pomme d’Adam, rouge de la Javie, pointue de Trescléoux, pomme de Risoul, pastelier, poire martin sec… Noix, huile d’olive, prunes, coings et autres variétés ou produits à base de fruits anciens s’exposent aussi sur le marché.

Jean-Paul Béraud, à Orpierre résume la philosophie du marché : « Je ne traite pas les arbres à fruits anciens. Ils sont suffisamment résistants pour qu’on ne les traite pas. Et je n’ai pas un grain de maladie. Avec les nouvelles variétés, impossible ! Si on ne les traite pas, il ne reste plus rien. ». Des fruits robustes naturellement bio et savoureux qui n’intéressent pas la production à plus grande échelle pour des problèmes de rentabilité et de temps d’affinage en cave jugé trop élevé.

Pomme rouge de la Javie
Pomme rouge de la Javie

Des ateliers de sensibilisation sont organisés toute la journée. L’atelier du goût permet de découvrir des saveurs très différentes : sucrées ou acides, juteuses ou sireuses… Rien à voir avec les fruits industriels, les papilles explosent de plaisir…
Dans le temple protestant, Marie-Françoise Tabouriech, présidente de l’association des croqueurs de pommes, anime un atelier d’identification des pommes et des poires. Des centaines de visiteurs viennent chaque année avec un fruit de leur jardin pour en connaître la variété.
Démonstrations de taille et de conduite de verger, de pressage de jus à l’ancienne et de distillerie de fruits anciens ou encore de fabrication de pistoles (prunes séchées) se déroulent toute la journée sur fond de marché.

Recette de la pistole

Pour fabriquer des pistoles, il faut utiliser des prunes perdrigonnes. D’abord, on les trempe dans l’eau bouillante, puis dans l’eau froide. Décoller la peau et faire sécher 2/3 jours sur des canisses en plein soleil. On dénoyaute les prunes. Avec un pilon, on les aplatit en pièce d’or et on les fait encore sécher. Au XIXe siècle, le commerce de pistoles étaient fleurissants dans les vallées de Céans et Blaisance. Il s’en vendait jusqu’en Chine et à la cours de la reine Victoria.

Pistoles - © Jean Schuler
Pistoles – © Jean Schuler

Nul doute que flâner au marché des fruits anciens d’Orpierre vous révèlera la richesse et la diversité du patrimoine fruitier et artisanal du sud-est de la France. Un patrimoine à protéger, rien que pour le goût.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

  • Trouvez vos guides de voyage sur Amazon, à la Fnac ou sur Nostromo
  • Pour réservez vos hôtels, locations de vacances et gîtes, il y bien entendu  Booking mais je vous invite aussi à découvrir GreenGo (hébergement responsable en France), Feelingo (hébergements durables en France, Espagne, Portugal, Italie et Grèce) et Abracadaroom (hébergement insolite en France)
  • Comparez le prix des locations de voiture sur Rentalcars ou Autoeurope. Louez votre van/fourgon camping-car sur Yescapa.
  • Comparez les vols avec Skyscanner ou Kayak
  • Comparez le prix de vos déplacements en bus, train, ferry et avion avec omio
  • Louez votre matériel photo chez Pixloc plutôt que de l’acheter
  • Réservez une activité, une visite ou un billet coupe-file avec Civitatis ou Get Your Guide et votre activité d’aventure ou sportive avec Manawa.
  • Vous recherchez une assurance et/ou une assistance ? J’utilise personnellement celle de Chapka Assurance.
  • Envoyez une demande de devis à une agence de voyage locale francophone

Plus de 500 voies d’escalade

Pour compléter la visite du marché aux fruits anciens d’Orpierre, Pourquoi ne pas prolonger le séjour par des activités culturelles et sportives accessibles au plus grand nombre.

Une idée de circuit à faire en voiture et à votre rythme : au départ d’Orpierre, partez à la découverte des paysages et des villages des Baronnies provençales. De Laborel, haut lieu de la culture et de la distillation de lavande en passant par Saint-André de Rosans et les ruines de son prieuré sans oublier les superbes gorges de Pommerol et le village perché de Lagrand.

L'escalade est l'une des activités les plus attractives d'Orpierre
L’escalade est l’une des activités les plus attractives d’Orpierre

Prolonger votre découverte du terroir par la visite d’artisans locaux : Georges Coutton, lavandiculteur à Laborel (04 92 66 22 75), Marc et Virginie, producteur de fromages de chèvre dans le même village (04 92 66 31 79), Paul Henquinez, éleveur de pigeonneaux (04 92 66 37 95) et Elisabeth et Yves Bernard, apiculteurs (miel de lavande) et arboriculteurs (04 92 66 25 73) à Orpierre.

Haut lieu de l’escalade, Orpierre propose près de 500 voies équipées pour tous les niveaux (3 à 8c) que l’on gagne facilement à pied depuis le centre du village. L’office de Tourisme pourra vous mettre en relation avec un Guide de haute montagne pour vous initier ou vous perfectionner à la grimpe.

L’espace rando des Pays du Buëch a mis sur pied des itinéraires de randonnée non motorisés : plus de 1000 km de sentiers pédestres, en boucle ou en itinérance, 18 circuits cyclo incontournables, 1400 km de parcours VTT et de nombreuses possibilités équestres. Un vrai paradis pour les activités de pleine nature.

Le marché aux fruits anciens d'Orpierre attire chaque année des milliers de visiteurs
Le marché aux fruits anciens d’Orpierre attire chaque année des milliers de visiteurs

Informations pratiques

Y aller ?

  • Par la route : RN 75 par Lus la Croix de Grenoble, direction Sisteron. A 51 de Marseille sortie Sisteron puis RN 75 direction Grenoble.
  • Par le train : Terminus à Veynes ou Laragne.

Où dormir ?

  • La clé de sol à Trescléoux : Une chambre d’hôtes aux dimensions généreuses avec salon et terrasse privés dans une ancienne maison du village. Beaucoup de cachet. Table d’hôtes sur demande. Jacqueline saura vous conter de magnifiques histoires locales et Jean vous jouer un air de jazz au piano ou vous chanter un air des rues.

Autres possibilités

Plus d’infos

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap