Vous êtes ici >>

Le Machu Picchu, la cité perdue des Incas

A 2 430 m d’altitude, au cœur d’une forêt tropicale et au milieu d’un site montagneux d’une grande beauté, le Machu Picchu, la vieille montagne en Quechua, est le vestige archéologique le plus extraordinaire  de l’Empire inca. Depuis 1983, le site est sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco. Le 7 juillet 2007, le Machu Picchu a été désigné comme l’une des sept nouvelles merveilles du monde par la New Open World Foundation.

© Kirill Trifonov / fotolia

Histoire de la découverte du Machu Picchu

Avant 1911, personne, à l’exception de quelques Quechua, ne connaissaient l’existence du Machu Picchu. La cité n’est mentionnée dans aucune chronique des conquistadors espagnols. Hiram Bingham, un historien américain de l’Université de Yale, la découvre par hasard en effectuant des recherches sur la ville perdue de Vilcabamba, le dernier bastion des Incas.

La végétation tropicale recouvrait presque entièrement les ruines. Bingham fut très impressionné par ce qu’il vit et sollicita l’Université Yale, la National Geographic Society et le gouvernement péruvien pour pouvoir commencer rapidement l’étude scientifique du site. Il y revient en 1912 et 1915 pour dégager la végétation et commencer les premières fouilles de la cité.
Depuis cette époque, les recherches sur le Machu Picchu continuent toujours.

© Office de Tourisme du Pérou

Fonctions du Machu Picchu ?

Mille hypothèses ont déjà été émises sur la fonction du Machu Picchu. Mais, les connaissances restent à ce jour superficielles.
Le premier mystère de Machu Picchu, c’est qu’on n’y trouve aucun objet d’importance, comme si la cité avait été abandonnée en toute hâte. Quelques objets, 150 momies de femmes de jeunes femmes seront exhumés par les archéologues, rien de plus. Certains se demandent même si Bingham n’a pas été le grand pillard de la forteresse.

Le Macchu Picchu est une véritable ville Inca, même si sa fonction première était religieuse.  L’abondance des ornements, la présence des momies et le découpage architectural de la cité, avec ses temples et son observatoire astronomique, attestent que le Machu Picchu était un important centre cérémonial, le plus vaste de toute l’Amérique.

© Office de Tourisme du Pérou

Description du Machu Picchu

Blotti entre les montagnes à l’entrée du bassin amazonien, le Machu Picchu a été édifié en harmonie avec la nature qui l’entoure. La cité en elle-même se divise en deux grandes zones : une zone agricole et une zone urbaine. Le secteur agricole est composé de terrasses à flanc de montagne reliées entre-elles. Elles accomplissaient deux fonctions : grenier alimentaire pour les habitants de la cité et retenue des eaux de pluies afin d’éviter l’érosion. Un grand mur sépare le secteur urbain de l’agricole. La zone urbaine est découpée en quartier : celui de l’industrie consacré aux activités domestiques et artisanales, celui des résidences où habitaient les habitants de la cité, et le plus important, celui du culte religieux.

© Morten Elm - Fotolia

Visite du Machu Picchu

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Le site est ouvert de l’aube au crépuscule. Les sacs de plus de 20 litres ne sont pas permis dans l’enceinte du Machu Picchu. Nourriture et bâton de marche sont également interdits.

Les lieux à ne pas manquer :

  • A l’intérieur des ruines : bains cérémonials, temple du soleil, tombeau royal, l’observatoire astronomique, la place sacrée…
  • Ascension du Wayna Picchu : la vue depuis le sommet mérite les 1h00 de marche pour y arriver
  • Pont de l’Inca : autre courte randonnée, plus facile que la précédente, offrant de jolis points de vue sur la cité.
  • Porte du soleil : randonnée d’une heure (aller) en direction du chemin de l’Inca.

Informations pratiques

Y aller ?

Pour rejoindre le Machu Picchu, deux solutions s’offrent à vous : y venir à pied en participant au trekking du Chemin de l’Inca (4 jours) ou prendre le train depuis Cuzco ou Ollantaytambo. Dormir à Agua Clientes vous permet d’arriver tôt le matin, de profiter du site pour vous seul ou presque et de monter au Wayna Picchu (nombre de places limitées – inscription à la caisse). Mieux vaut réservez votre billet à l’avance auprès surtout si vous voyagez l’été, période de forte affluence.

Avec qui partir ?

Club Aventure inclut la visite du Machu Picchu dans une grande partie de ses circuits au Pérou. L’agence organise également le trekking du chemin de l’Inca pour celles et ceux qui souhaiteraient arriver sur le site à pied.

Livre

Guide : Lonely Planet Pérou. Informations pratiques et culturelles pour découvrir le Pérou.

Liens :

  • http://www.inc-cusco.gob.pe/ : site du sanctuaire historique du Machu Picchu
  • http://www.peru.info/ : office du tourisme du Pérou

Photo de présentation : © Frédéric LEVIEZ

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link