Vous êtes ici >>

La péninsule de Coromandel et Kerosene Creek

Jour 1 : Départ en soirée d’Auckland pour la péninsule de Coromandel. C’est parti ! Cette grande étendue est à elle seule un Parc National. Mais nous ne pouvons profiter de nos premiers instants ici ; Il fait nuit, allons plutôt dormir.

Coromandel, une idée du paradis

Jour 2 : Coromandel est un endroit magnifique, une idée du paradis certainement. La petite bourgade de Tairua, à l’est, mérite bien une halte. Le parfum des vacances m’envahit. En remontant plus au Nord, il est de coutume de s’arrêter à Hot Water Beach. Par l’effet de l’activité volcanique sous terre, des eaux brulantes remontent à marée basse. C’est là que le sport commence. D’abord : trouver une pelle ! En effet, l’idée est de se creuser sa propre « baignoire », ni trop proche de l’océan, car l’eau y est trop chaude, ni trop loin car elle est trop froide. C’est bon on a trouvé une pelle. Il me semble l’avoir payé le prix d’une voiture… Tant pis, il est tant de creuser et de profiter. Trouver un bon spot est également un vrai sport vu le nombre de personnes agglutinées aux mètres carrés. Avec patience et détermination – je manque de me brûler les pieds plusieurs fois – nous y arrivons tant bien que mal.

Jour 3 : Nous continuons un peu plus au nord de la péninsule, du côté de Whitianga. La rencontre avec un jeune australien nous permet de réaliser un doux rêve : surfer ! Bon ici les vagues ce n’est pas Hawaii, mais pour un débutant c’est déjà pas mal. Le cadre est juste sublime, et il y a peu de monde.

Nous quittons la péninsule le soir avec la sensation d’avoir vraiment trouvé le paradis. J’aurais aimé y rester quelques jours supplémentaires… quelques années même.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

  • Trouvez vos guides de voyage sur Amazon, à la Fnac ou sur Cultura.
  • Pour réservez vos hôtels, locations de vacances et gîtes, il y bien entendu  Booking mais je vous invite aussi à découvrir GreenGo (hébergement responsable en France), Feelingo (hébergements durables en France, Espagne, Portugal, Italie et Grèce) et Abracadaroom (hébergement insolite en France)
  • Comparez le prix des locations de voiture sur Rentalcars ou Autoeurope. Louez votre van/fourgon camping-car sur Yescapa (30 € de réduction avec le code FALLFORFUN22 si vous réservez en octobre).
  • Comparez les vols avec Skyscanner ou Kayak
  • Comparez le prix de vos déplacements en bus, train, ferry et avion avec omio
  • Louez votre matériel photo chez Pixloc plutôt que de l’acheter
  • Réservez une activité, une visite ou un billet coupe-file avec Civitatis ou Get Your Guide et votre activité d’aventure ou sportive avec Manawa.
  • Vous recherchez une assurance et/ou une assistance ? J’utilise personnellement celle de Chapka Assurance.
  • Envoyez une demande de devis à une agence de voyage locale francophone

Le soir, à Waihi, une ville à la sortie du Parc National, nous tentons d’oublier cet écrin en nous associant à des néo-zélandais pour regarder un bon match de rugby.

Ça chauffe au cœur de l’île du nord

Jour 4 : Nous prenons la route de Waiatopu. Il paraît que des sources d’eau chaude y abondent. Et c’est à Kerosene Creek que nous trouvons notre bonheur. Après avoir été brûlé à Hot Water Beach, me voilà bouillit… L’eau est tellement chaude ! Je revis.

En continuant notre chemin, nous cherchons une autre source d’eau chaude, mais nous sommes bien forcés d’admettre que c’est en fait autre chose que nous cherchons… notre route. Perdu au milieu de La Comté du Seigneur des Anneaux, je m’émerveille devant ces vastes étendues vallonnées. Des collines, des moutons, des collines, des moutons, on ne s’en lasse pas !

Nous apercevons quelqu’un sur un quad. Il est tant de savoir où nous sommes vraiment. Ce quelqu’un est en fait quelqu’une : Sandy. Elle possède une ferme où elle élève des taureaux et des chevaux. Elle nous propose de passer l’après-midi avec elle. C’est peut-être une des plus belles rencontres que nous faisons durant cette escapade à l’autre bout du globe. Sandy ne fait que confirmer que les néo-zélandais sont charmants et tellement accueillants. Sa gentillesse et sa grande humilité me font croire encore un peu au genre humain. Elle nous invite aussi pour le repas du soir. Après celui-ci nous découvrons une autre source d’eau chaude non loin d’ici. Nous nous y baignons au clair de lune.

Voyageur occasionnel, j'aime découvrir un lieu, une région, un pays, au contact de la route et des habitants rencontrés au hasard des croisements. Débutant en photo, je n'ai pas non plus la plume aguerrie d'un journaliste chevronné. Je souhaite simplement partager les émotions, les joies que j'ai eu au cours des mes périples avec, si possible, un peu d'humour.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap