Vous êtes ici >>

La côte Pacifique de Lima aux lignes de Nazca

Lima

13 juin. Atterrissage en fin de journée sur Lima, la capitale du Pérou. Le ciel est gris comme c’est souvent le cas à cette époque de l’année. De Lima, je retiendrais surtout les concerts de klaxon sous la fenêtre de l’hôtel.

Lima, fondée par Francesco Pizzaro le 6 janvier 1535, est le coeur moderne du pays. C’est surtout une ville de contrastes où les édifices coloniaux côtoient les gratte-ciel.

Lima : place des Armes

La place des Armes auréolée de sa cathédrale est un lieu agréable. Nous mangeons dans un boui-boui asiatique : pas cher et plutôt bon.

5h00 du matin. Nous prenons un bus de ligne pour Pisco, porte d’entrée des îles Ballestas.

Iles Ballestas

Surnommées les « Galapagos du pauvre », les îles Ballestas n’en constituent pas moins une excursion intéressante que nous découvrons en embarcation à moteur depuis la baie de Paracas.
A l’aller, passage à proximité du célèbre géopglyphe en forme de candélabre à trois branches. Mesurant 150 mètres sur 50, personne n’en connaît réellement sa signification.

Lions de mer

Autour des îles, pélican Thage, fou varié, cormoran de Bougainville, manchots de Humboldt et lions de mer s’observent avec facilité.

Les îles sont couvertes des déjections des oiseaux de mer. L’amas de fientes, le guano, a des vertus fertilisantes connues depuis l’époque Inca. Au milieu du XIXe siècle, c’était le premier produit d’exportation du Pérou. Aujourd’hui, les produits chimiques ont pris le relais.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

  • Trouvez vos guides de voyage sur Amazon, à la Fnac ou sur Nostromo
  • Pour réservez vos hôtels, locations de vacances et gîtes, il y bien entendu  Booking mais je vous invite aussi à découvrir GreenGo (hébergement responsable en France), Feelingo (hébergements durables en France, Espagne, Portugal, Italie et Grèce) et Abracadaroom (hébergement insolite en France)
  • Comparez le prix des locations de voiture sur Rentalcars ou Autoeurope. Louez votre van/fourgon camping-car sur Yescapa.
  • Comparez les vols avec Skyscanner ou Kayak
  • Comparez le prix de vos déplacements en bus, train, ferry et avion avec omio
  • Louez votre matériel photo chez Pixloc plutôt que de l’acheter
  • Réservez une activité, une visite ou un billet coupe-file avec Civitatis ou Get Your Guide et votre activité d’aventure ou sportive avec Manawa.
  • Vous recherchez une assurance et/ou une assistance ? J’utilise personnellement celle de Chapka Assurance.
  • Envoyez une demande de devis à une agence de voyage locale francophone

Huacachina

Toujours plus au sud, l’oasis de Huacachina entourée de dunes de sable blond attire les backpackers de tout horizon. C’est pour nous une courte halte avant de rejoindre Nazca. Nous y restons le temps de grimper une haute dune et de prendre la mesure du paysage tout aussi aride que le reste de la côte que nous avons traversé. Mais là où le grès se transforme en poussière, Huacachina constitue un formidable désert de dunes.

Huacachina

Dommage toutefois que l’oasis s’apparente plus à un parc d’attraction à ciel ouvert qu’à un lieu fragile à protéger.

Lignes de Nazca

14 juin. Nous sommes arrivés hier après la nuit tombée à Nazca après être grimpés au mirador le long de la Panaméricaine. Du haut de la tour, nous avons une vue en biais de trois géoglyphes : le lézard, l’arbre et les mains.

Notre hôtel est à deux pas de l’aéroport. Ce matin, le ciel est bouché et les avions ne décollent pas. Nous mettons notre mal en patience en visitant le musée archéologique d’Antonini. Il offre un aperçu intéressant de la culture Nazca et des principaux sites de la région.

A la sortie du musée, le ciel s’est dégagé. Le survol des géoglyphes de Nazca aura bien lieu.
Constitués de 800 lignes droites et de 300 géoglyphes (animaux et plantes principalement), les lignes de Nazca restent un des plus grands mystères archéologiques au monde. Les hypothèses quant à l’usage des dessins sont nombreuses : piste d’atterrissage pour les extra-terrestres, chemins sacrés, lieu de cérémonie, piste de course, canaux d’irrigation…mais la thèse la plus communément acceptée est celle de l’allemande Maria Reiche qui consacra une grande partie de sa vie à rechercher le sens et l’origine du site. Selon elle, ces lignes auraient été dessinées par les cultures de Paracas et de Nazca avec certains ajouts Huari entre 900 ans avant JC et 600 de notre ère et constitueraient un calendrier astronomique, lié aux constellations, aux solstices et aux équinoxes, utilisé à des fins agricoles. Cette hypothèse n’est à ce jour pas confirmée et le mystère des lignes de Nazca demeure.
Ce dont la communauté scientifique est sûre c’est que les géoglyphes ont été tracés en enlevant les pierres sombres et en les plaçant au bord des lignes et des figures (pas sur tous les dessins).

Lignes de Nazca

Nous voilà donc dans la salle d’attente de l’aéroport muni de notre taxe de 20 soles. Nous sommes huit à participer à cette excursion facultative ; cinq dans un Cessna 206 et trois dans un Cessna 172. L’excitation se mêle au stress de monter dans un petit coucou. Nous passons la sécurité et nous dirigeons avec le pilote vers l’avion. Quelques minutes plus tard, le Cessna prend son envol. 12 géoglyphes sont au programme du survol dont un condor de 136 mètres d’envergure, un colibri (magnifique), un singe et un astronaute. L’avion fait deux passages à chaque géoglyphes, un coup à gauche, un autre à droite. Ça secoue l’estomac. Je suis scotché devant ces formes géométriques et ce paysage dantesque. C’est tout simplement bluffant ! Je ne regrette pas les 230 soles dépensés.


Voyage au Pérou réalisé avec Club Aventure, spécialiste des randonnées et voyages d’aventures à travers le monde

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap