Vous êtes ici >>

Jura : Sur les sentiers des patrimoines

Devant les grandes cuves, les unes en inox, les autres en cuivre, les fromagers de la coopérative des Moussières s’activent. Depuis les petites heures du matin, ils brassent le lait collecté la veille dans 17 fermes de cette région montagneuse du Haut Jura. Bon an, mal an, quelque quatre millions de litres sont transformés en savoureuses meules de comté, de bleu de Gex, de morbier et autres tommes.

Les explications sont fournies par Gilbert, un grand et sympathique gaillard qui fait office de guide à la fromagerie. Voici peu, il était encore l’un de ces agriculteurs aux petits soins de leurs montbéliardes, de grandes vaches tachetées que l’on voit pâturer ici dès les beaux jours revenus. Maintenant retraité, il donne encore de réguliers coups de main à son successeur. Il est comme ça, Gilbert : le cœur sur la main.

La nature, les vieilles pierres mais aussi les hommes, les ateliers et les usines, leur histoire… Le topoguide publié par la Fédération française de randonnée et le Comité départemental du tourisme du Jura dans la collection « Sentier des patrimoines » va à leur rencontre de bien belle manière.
Ce petit livre pratique rassemble 25 balades culturelles dont la durée s’étage de une à trois heures et demie. Classées de « très facile » à « moyen », ce sont des randonnées à caractère familial qui ont pour cadre autant un village ou une ville que le vignoble ou la montagne. Elles quadrillent le département du nord au sud, de Dôle jusqu’à Saint-Claude.

Beaucoup de ces itinéraires, qui bénéficient d’une nouvelle signalétique, ont été créés pour la circonstance et mènent aux plus beaux endroits d’une manière originale. A chacun son thème. Chaque chapitre, après les indications pratiques, comporte des éclairages très instructifs. Rédigés par des spécialistes, ils détaillent là un aspect historique, là des particularités géologiques. La nature, la faune et la flore sont bien sûr omniprésentes. Les hommes aussi, qui ont façonné les paysages -à moins que ce ne soit l’inverse- avec leurs espérances et leurs combats.

Une soixantaine de variétés d’orchidées

Retour aux Moussières, l’un des villages des Hautes Combes. A quelque 1 200 mètres d’altitude, les maisons s’éparpillent sur le plateau. De là part l’une de ces balades: à peine une heure et demie entre prés et bois. Mais, passée la première crête, malgré les champs cultivés, déjà l’impression d’être perdu en pleine nature. Parmi les fleurs se laissent admirer des orchidées –il y a plus d’une soixantaine de variétés dans le Jura, dont le délicat et rare sabot de vénus.

Orchidée sauvage

Non loin de là, à Lajoux, se trouve la maison du parc naturel du Haut-Jura. De manière ludique y est présenté son vaste territoire, sous toutes les facettes. Les ressources naturelles et le tourisme, évidemment, mais aussi les enjeux économiques d’hier et d’aujourd’hui. Comment se fait-il que cette terre d’élevage soit aussi celle des fabricants de lunettes, des pipiers et des tailleurs de diamants ? Mais si, de diamants ! D’ailleurs, le travail d’un discret atelier des Moussières peut être admiré dans les vitrines d’un prestigieux joaillier de la place Vendôme à Paris.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

L’oreille en fête

Au passage, il ne faut pas manquer un étonnant spectacle sonore que propose la maison du parc : le vent et l’orage, les aboiements rauques du chevreuil en rut mais aussi la traite des vaches, une course de ski et bien d’autres bruits qui rythment les saisons dans le Haut Jura.

L’oreille est encore en fête avec une initiative originale, une carte des hauts lieux sonores. Amphithéâtres naturels, combes ou place de village, ce sont des endroits exceptionnels. Ils ont été recensés avec patience et méthode dans la multitude générée par le relief plissé, le sous-sol calcaire du Haut Jura. 17 sites ont ainsi été inventoriés. Ils méritent aussi le détour, au même titre que les points de vue et autres panoramas. Durant l’été, quelques uns d’entre eux vont accueillir des animations et des concerts.

Musée d'art moderne de Saint-Claude

Une incursion dans le Jura ne se conçoit pas sans une escale à Saint-Claude. Autrefois son abbaye étendait loin son emprise. De sa splendeur passée ne subsiste plus grand-chose. Mais l’ancien palais abbatial du XVIIIe abrite aujourd’hui un superbe et passionnant musée d’art moderne. Et, dans un tout autre genre, la Maison du peuple, les locaux d’une ancienne coopérative exemplaire. Un monument, également.

Informations pratiques

Le topoguide Jura est notamment disponible au CDT, dans tous les offices de tourisme du département et auprès de la fédération de la randonnée au prix de 14,30 €. A noter qu’il existe aussi un autre guide pour randonneurs avertis, « Le Jura à pied » au même prix.

 

Randonnée dans le Jura

Avatar

Journaliste venant de la presse régionale, maintenant je ne fais plus que ce que j'aime. C'est simple, non ?

Laisser un commentaire

Share via
Copy link