Vous êtes ici >>

J’ai testé le sac de voyage Osprey Shuttle

Mon style de déplacement requiert un type particulier de bagage : un compromis entre valise et duffle bag, avec les avantages des deux  sans leurs inconvénients. Dans cette optique, j’ai jeté mon dévolu sur un nouveau modèle produit par la marque américaine de sacs à dos Osprey, le Shuttle dans sa version 100 litres.

Le sac Osprey Shuttle en quelques mots

Le bagage Osprey Shuttle est un sac souple monté sur un châssis à injection moulée, fait en plastique polymère très costaud, doté de roulettes. J’ai préféré la version 100 litres, mais il existe aussi en 130 litres.

L’espace disponible est divisé en deux compartiments principaux. Ils sont modulables en fonction de l’utilisation : plus vous remplissez l’un, moins il y aura de place dans l’autre. Le Shuttle comporte trois grandes poches intérieures, dont deux en maille.

Le poids est de 3,7 kg.

Deux configurations possibles

Le sac est maintenu par deux sangles de compression extérieures. Suivant le degré de remplissage, elles peuvent se fermer en en deux endroits différents. Le système est vraiment très ingénieux.

Lorsque le sac est seulement garni à moitié, les sangles se fixent plus bas sur les côtés, évitant ainsi que les affaires se « promènent ».

Comme les sangles se règlent aussi en longueur, le bagage est toujours parfaitement ajusté.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Une bonne protection

Le châssis, très rigide, constitue une excellente protection pour le bagage. La partie basse est entièrement en dur. De plus, les parois latérales du Shuttle sont faites en un tissu épais et renforcé.

Les poignées en tissu –une en haut et deux sur les côtés– sont rembourrées : elles ne cisaillent pas les doigts lorsque le sac est plein à craquer. Une quatrième poignée est moulée dans le châssis. La manipulation du sac est donc particulièrement aisée.

Des roues tout terrain

Le Shuttle dispose de roulettes surdimensionnées, beaucoup plus grandes que la moyenne, qui semblent vouloir résister à tout. L’avantage est évident sur terrain « accidenté », nids de poules et autres pavés.

Ces roues « tout terrain » confèrent aussi une excellente maniabilité au bagage lorsqu’on le tracte avec sa grande poignée rétractable.

Des poches pratiques

Il y a des poches un peu partout où il est possible d’en mettre. Il y en a même une pour escamoter l’étiquette du propriétaire. Une autre s’avère très pratique pour ranger journaux et documents grands formats ou un parapluie, sur la face interne du bagage lorsqu’il est debout. De manière générale, le sac se signale par un souci du détail et une excellente qualité de fabrication.

Verdict

Pratique et résistant, le bagage Osprey Shuttle est bien conçu. Il s’adresse à des voyageurs qui, s’ils n’ont pas besoin de sac à dos, sont parfois obligés de marcher sur des distances plus longues ou ne craignent pas de le mettre sur le toit d’un taxi de brousse.

Le sac est disponible à la vente au prix de 200 euros sur le site du fabricant  ou auprès de notre partenaire Amazon.

- produit résistant
- taille modulable
- qualité de fabrication et souci du détail
-  seul le compartiment central peut être verrouillé.
- Il faut utiliser un cadenas de très petite taille
- compartiment du bas reste accessible aux mains indélicates
Avatar

Journaliste venant de la presse régionale, maintenant je ne fais plus que ce que j'aime. C'est simple, non ?

2 commentaires au sujet de “J’ai testé le sac de voyage Osprey Shuttle”

  1. La qualité et la résistance de la valise ont l’air d’être au rendez-vous. C’est très important.
    100L, c’est peut-être beaucoup pour moi. J’ai l’habitude de voyager assez léger.

    J’ai également besoin d’avoir des sangles pour le porter en sac à dos dans certaines situations, mais avec les grosses roues, ça à l’air d’être tout-terrain. Je ne connaissais pas la marque Osprey, je vais aller faire un tour sur leur site.

    Répondre

Laisser un commentaire

Share via
Copy link