Vous êtes ici >>

J’ai découvert la Free Rando et le VTT sur neige aux Sybelles

J’ai découvert la Free Rando et le VTT sur neige aux Sybelles : cela peut surprendre car le domaine skiable, l’un des plus grands en France avec ses 310 km de pistes, n’a pas une réputation de grande sportive. Pourtant, il y a de quoi faire, et dans un beau décor.

310 km de pistes pour toute la famille
310 km de pistes pour toute la famille

Depuis l’Ouillon, à 2 431m,  s’offre une vue éblouissante, une succession de montagnes enneigées à 360°. Au fond, là-bas, le mont Blanc présente son versant italien. Sur sa droite, la cime Caron, puis la Grande Casse, le mont Thabor, les Aiguilles d’Arves –les sommets emblématiques des Sybelles–, la Meije, l’Etendard, surplombant le glacier de Saint-Sorlin, les Grandes Rousses et le massif de Belledonne. Sacré panorama !

Ici, en cet endroit stratégique et symbolique, se croisent les chemins menant aux six stations qui composent Les Sybelles. De taille –la plus importante est La Toussuire– et de caractère plutôt variés, elles ont été reliées fin 2003. Pour leur plus grand bonheur car, jusque-là, chacune vivotait gentiment de son côté. Puis les choses ont changé, vite. En moins de cinq ans, celle de Saint-Sorlin par exemple a doublé sa capacité d’accueil ! Pour autant, même si le village s’est bien étendu, ce n’est pas devenu une usine à neige, loin de là. Les autres non plus : à Saint-Jean, il y a toujours des agriculteurs.

Les ascensions en free rando sont nettement moins sportives que le ski de randonnée.
Les ascensions en free rando sont nettement moins sportives que le ski de randonnée.

Du piquant hors piste

Avec ses 310 km de pistes, le domaine rivalise avec les grands noms de la vallée de la Tarentaise. Mais ici, pas de grands boulevards à skieurs. J’aime bien ses pistes, joliment dessinées et  pleines de mouvement. Même si beaucoup sont trop faciles à mon goût. Clientèle familiale oblige, le bleu prédomine largement. Cependant il y a assez de rouge, de noir aussi pour occuper pleinement mes journées. Les plus techniques sont souvent du côté de Saint-Sorlin ou encore à l’autre extrémité du domaine, vers Saint-Colomban.

Du piquant, j’en ai trouvé hors piste aussi. On peut même faire le tour de l’ensemble du domaine sans emprunter de piste autrement que pour la traverser ! Et des itinéraires sympas, il y en a tant et plus. Leurs noms sont tout un programme : la vallée perdue, Disneyland…Guide de haute montagne, Philippe Vincent est un amoureux de ces montagnes. Et un fervent partisan de leurs innombrables ressources. A telle enseigne qu’il a quitté sa place de moniteur de ski dans une station prestigieuse pour venir ici, voici plus de dix ans. Il nous emmène près du col du Glandon, faire de la free rando. C’est une version « allégée » du ski de randonnée en ce sens que les remontées mécaniques ne sont pas systématiquement bannies. « On les prend quand c’est possible, dit Philippe, et on garde ses forces pour profiter de la descente. » L’effort physique n’est donc pas aussi rude.

De belles séances de free rando dans de somptueux panoramas, avec en toile de fond les célèbres Aiguilles d’Arves, à 3 514 m.
De belles séances de free rando dans de somptueux panoramas, avec en toile de fond les célèbres Aiguilles d’Arves, à 3 514 m.

Le torse bardé d’un Arva (appareil de recherche de victimes d’avalanche), sur des skis dûment munis de peaux de phoque, on marche aussi. Mais moins longtemps qu’en rando traditionnelle. Pour nous, il s’agit de contourner la pointe de l’Ouillon et revenir vers le col de la Croix de Fer. Le cadre est enchanteur. Dans ce décor immaculé, et qui plus est sous un beau soleil pour ce matin-là, la petite randonnée est pour moi très plaisante. Puis vient le moment d’enlever la peau de phoque. Et de goûter à la poudreuse. Grisant !

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

7  km de descente à VTT

Dans un autre genre, mais inoubliable également, une descente à VTT sur neige. Pour tout dire, je ne suis pas trop rassuré, en cette fin de journée, à l’arrivée du télésiège Plan du Moulin sur les hauteurs de Saint-Sorlin. Il n’y a plus aucun skieur, le jour décline. En compagnie d’une bande de joyeux lurons qui semblent tous bien décidés à en découdre, j’écoute attentivement les explications de Ludovic Gaboriaud. Le moniteur de VTT, qui est aussi pisteur-secouriste et accompagnateur en montagne, présente les choses sur un mode assez facétieux. Il donne quelques conseils bien utiles : la position sur l’engin, la manière de freiner, comment aborder les virages…

Le VTT sur neige : une excellente surprise une fois l'appréhension passée ! © Alban Penney
Le VTT sur neige : une excellente surprise une fois l’appréhension passée ! © Alban Penney

Et c’est parti. Plus de 7 km de descente et 800 m de dénivelé, sur la piste des Boulevards, la plus longue verte du domaine des Sybelles. Verte ? Elle a beau être verte, sur ce vtt elle me paraît sacrément raide quand même ! Passée la première gamelle –une bonne glissade qui me fait terminer les quatre fers en l’air-, l’appréhension s’évanouit et je me laisse aller. Ludovic a raison, il faut de la vitesse pour trouver la stabilité. Entrecoupée par plusieurs arrêts, la descente dure une grande demi-heure. Avec de belles décharges d’adrénaline, c’est une séance vraiment étonnante, l’une des activités les plus sympas que j’ai eu l’occasion de pratiquer à la neige !

Aux Sybelles, où le réseau de pistes et de remontées est loin d’être dense, on est vite loin de la civilisation. Une rando à raquettes le prouve amplement. Alors qu’il fait bien mauvais, trop en tout cas pour aller skier, nous voilà partis avec Patrick Schlatter, accompagnateur en montagne et fin connaisseur du pays. Après quelques centaines de mètres seulement, notre petit groupe a vite fait d’oublier l’agitation des skieurs pour admirer là une vieille croix sur son socle en pierre ou, tout simplement, le paysage.

En raquettes, on a vite fait de s’écarter des pistes : le domaine n’est pas densifié à l’extrême.
En raquettes, on a vite fait de s’écarter des pistes : le domaine n’est pas densifié à l’extrême.

Informations pratiques

Office de tourisme www.sybelles.com

Bon à savoir : les prix, tant pour les remontées mécaniques que pour les hébergements, sont en général inférieurs de près de 30% à ceux pratiqués dans les stations de la Tarentaise.

Bonnes adresses

  • Chalet-hôtel La Balme (3*) superbement situé au-dessus de Saint-Sorlin-d’Arves www.hotel-balme.com Son restaurant, le Cerf aux Bois d’Argent, vaut le détour.
  • Restaurant La Grenouillère à La Chal de Saint-Jean-d’Arves. Tel. 04 79 59 70 47.
  • Restaurant d’altitude L’Auberge du Coin, sur les pistes de Saint-Colomban-des-Villards http://aubergeducoin.free.fr/ Une adresse vraiment sympa, avec des prix très raisonnables !
  • Hôtel-restaurant Les Soldanelles (3*) à La Toussuire, tenue par la même famille depuis plus de 30 ans. www.hotelsoldanelles.com Piscine et espace détente.

 Guides et accompagnateurs

  • Guide de haute montagne Philippe Vincent. Il propose notamment des sorties de free rando en hors piste. Tel. 06 61 44 53 97 info@freeskicompany.com
  • Accompagnateur en montagne, Patrick Schlatter organise des sorties en raquettes. Tel. 06 76 87 08 08 patrick.schlatter@free.fr
  • VTT sur neige avec Ludovic Gaboriaud, le jeudi et vendredi à 16h près du TSD Plan du Moulin Express à Saint-Sorlin (tarif 35 euros avec VTT, casque et encadrement) Tel. 06 13 84 52 77.
Avatar

Journaliste venant de la presse régionale, maintenant je ne fais plus que ce que j'aime. C'est simple, non ?

1 commentaire au sujet de « J’ai découvert la Free Rando et le VTT sur neige aux Sybelles »

Laisser un commentaire

59 Shares
Share via
Copy link