Vous êtes ici >>

French Kilt, le blog de 3 expatriés en Ecosse

French Kilt est un jeune blog que j’ai découvert lors du Wat16, le salon des blogueurs qui se déroulaient à Bruxelles récemment. Sarah, complété par Tao, a bien voulu joué aux jeux des questions-réponses pour nous présenter le blog. Et si ça vous donnez envie de partir en Ecosse ?

French Kilt

L’équipe French Kilt de gauche à droite : Tao, Camille et Sarah

Qui se cache derrière French kilt ?

French Kilt est une hydre à trois têtes. Le blog a été lancé le 1er octobre dernier avec, aux manettes, Tao, Camille et Sarah. Nous sommes Français tous les trois. Tao et Camille vivent en Ecosse depuis l’été 2014 et moi, Sarah, depuis l’été 2015. Camille est enseignante et animatrice, Tao est monteur-réalisateur freelance, et moi, je suis journaliste, rédactrice, et accessoirement manager d’une petite auberge de jeunesse à Edimbourg.

Comment vous êtes-vous rencontrés ? En Écosse sans doute ?

C’est un peu plus rigolo que ça : nous nous sommes rencontrés… Sur Twitter ! Lors de mon premier voyage en Ecosse, nous avons passé une soirée de Halloween ensemble. Lors de mon second voyage en Ecosse, Tao et Camille m’ont hébergée durant une semaine. Et lorsque je leur ai dit que je souhaitais déménager à Edimbourg, ils m’ont proposé de partager un appartement ! Belle histoire, non ?

Edimburgh

Tous les 3 expats en Écosse ? C’est donc à partir de votre expérience que vous animez la rubrique “S’expatrier” ?

Nous ne sommes pas expatriés au sens “envoyés à l’étranger par une entreprise”, mais au sens “c’est l’Europe, c’est trop cool, on va vivre et bosser où ça nous chante”. Ce qui doit concerne pas mal de francophones en Ecosse, surtout les jeunes. Notre rubrique “S’expatrier” marche très bien, bien que nous n’ayons encore que peu d’articles, preuve que l’Ecosse attire et fait rêver. C’est un pays simple d’accès, beau, avec peu de chômage. Les gens sont accueillants, sans artifices, ouverts. Mais c’est malgré tout “un autre pays” et nous essayons de faire des retours sur les expériences que nous vivons pour éviter quelques écueils aux prochains arrivants. Par exemple, il y a peu, je suis tombée malade et j’ai pu donner quelques conseils pour se simplifier la tâche au maximum.

Quelles sont les demandes que vous recevez à ce sujet ?

Via le forum expat-blog, je reçois quelques demandes d’informations concernant l’accès à l’emploi et les démarches à faire pour s’installer ici. Ces démarches sont vraiment très faciles, mais c’est vrai que les informations ne sont pas toujours bien claires. Comme Tao et Camille ont expérimenté le mariage en Ecosse – véridique – nous avons aussi pas mal de visites et de requêtes sur ce sujet-là.

Melrose Abbey

Quel sujet le plus insolite avez-vous déjà abordé ?

Bonne question… Tao et Camille sont allés à la rencontre d’un troupeau de rennes au beau milieu du parc des Cairngorms, c’était assez surprenant. Sinon, notre publication du dimanche soir est souvent un post un peu décalé : une interview fictive de Nessie, le monstre du Loch Ness, un peu de littérature… On se fait plaisir, avant tout.

French Kilt ne s’adresse pas uniquement aux expatriés. Quelles autres rubriques sont les plus visitées du blog ?

Non, French Kilt s’adresse avant tout aux francophones qui ont envie de découvrir l’Ecosse, que ce soit pour y vivre ou pour y voyager. Nous avons de plus en plus de contenu dédié à la marche, que ce soit via des balades en ville ou des longues randonnées, comme sur la West Highland Way ou la John Muir Way. Sinon, les articles de la rubrique “Edimbourg” ont toujours du succès, preuve que la ville est très appréciée des voyageurs…

Aberlady

Comment aimes-tu découvrir l’Ecosse ?

Vivre en Ecosse nous permet de découvrir le pays par petites touches : chaque week-end, chaque jour de repos, est l’occasion de découvrir quelque chose de nouveau. Pour le blog, bien sûr, mais avant tout pour nous, puisque nous sommes passionnés par ce pays et ses mystères. Tao et Camille, qui ont une voiture, adorent partir en roadtrip improvisé, vers le nord ou vers le sud. Le parc des Cairngorms, Glencoe, Isle of Skye, ils connaissent… De mon côté, j’aime assez me préparer des petites excursions à la journée, dans un large rayon autour d’Edimbourg, en transports en commun. C’est comme ça que je suis allée découvrir les Borders, Sterling, North Berwick, St-Andrews… Je prévois de bientôt faire un petit trip en bus de ville le long des villages de pêcheurs du Fife, la région qui fait face à Edimbourg. L’idée : prouver qu’on peut tout aussi bien découvrir l’Ecosse sans voiture et que sortir de la ville pour une journée lors d’un city break est une excellente initiative…

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Tao : On a un peu fait tous les moyens possibles et imaginables, on a commencé avec du train (le Scotrail, le Caledonian Sleeper, même le Jacobite), du bus, du stop, et de longues randonnées à pied, on a loué des voitures, aujourd’hui on en possède une. Chaque manière de découvrir l’Ecosse est différente et à ses avantages et inconvénients. La voiture est très pratique pour se perdre rapidement dans un coin de nature sur un weekend ou meme une journée,, mais je conseille vraiment de faire quelques journées à pied, uniquement à pied, si vous partez pour une semaine, et vraiment ÊTRE dans la nature, voir les paysages défiler lentement, et vous connecter avec le décor.

Oban

As-tu un petit coin d’Ecosse préféré que tu aimerais partager ?

Que c’est dur de choisir ! A titre personnel, j’ai eu un vrai coup de coeur pour Oban et je rêve d’y retourner. Je ne sais pas pourquoi, mais cette petite ville côtière m’a touchée. Et la prochaine fois que j’ai quelques jours de libre, je crois que je reprendrai le train pour Oban, je choisirai une chambre avec vue sur le port au Columba Hotel et j’écrirai sans plus m’arrêter. Ou alors juste pour aller manger des fruits de mer. Romantique, non ?

Ton alcool préféré écossais ?

Tao, grand fan de whiskies, est intarissable sur le sujet. Camille et moi, nous sommes plus portées sur le cidre et nous vous recommandons chaudement le délicieux cidre écossais Thistle Cross. Il est fait dans les Borders, le sud de l’Ecosse, et il est vraiment très bon. Sinon, on commence à s’intéresser au gin produit en Ecosse : il y en a toute une tripotée. Et il paraît que le gin & tonic redevient une boisson à la mode… On vous donne donc rendez-vous pour un article “Le gin écossais, c’est quoi ?”

Tao : Au hasard, le Glengoyne Tea Pot Dram est cher mais incroyable, avec un goût de chocolat délicieux, mais aussi le MacCallan, le Lagavullin sont parmi mes préférés. Il y a aussi quelques bières qui valent le détour, même quand on vient de Lille comme moi, la Innis and Gunn, d’Edimbourg, est vieillie dans des futs de chêne anciennement utilisés pour du whisky ou du rhum. Elle est très forte en goût mais accompagne à merveille un plat mode banger and mash ou steak and ale pie. Il y a aussi une marque qui essaie de faire plus de bruit que la Tennant habituelle écossaise, la West. Arrivée il y a peu, ce sont des allemands amoureux de Glasgow mais aussi de bière qui ont voulu importer leur savoir faire en Ecosse, pour le plaisir de tous.

Whisky écossais

Et pendant qu’on y est, un plat aussi ?

Côté assiette, on est souvent confronté au mythe du haggis. Donc le haggis, c’est le plat phare écossais, mais pas le seul. C’est sympa de le goûter, mais à titre personnel, cela vaut juste pour l’expérience. C’est pareil pour les Ecossais : ils aiment bien faire peur aux visiteurs en décrivant le haggis (une panse de brebis farcie aux abats de moutons, aux épices et aux céréales) mais ils n’en mangent pas souvent. Pour moi, le vrai délice écossais, ce sont les poissons et les fruits de mer. Et puis le sucré : je me suis découvert une passion pour le sticky toffee pudding, un gâteau moelleux aux dattes recouvert de caramel chaud, mais il y aussi tous les shortbreads, le cranachan, un autre dessert fruité…

Tao : Personnellement, le haggis me fait toujours plaisir de temps en temps quand il fait froid et dreich (crachotant), mais aussi une banger and mash (saucisse purée) ou une steak and ale pie. Leurs produits de la mer sont super bons, et quand on veut se faire plaisir, une bonne pièce de viande d’Angus fondante comme du beurre ça fait toujours du bien par où ça passe. Et évidemment, c’est so cliché, mais un midi au soleil, surtout près de la mer ne peut s’imaginer sans un fish and chips. Le sitcky toffee pudding est une des merveilles de la nature, les scones fait maison pour l’afternoon tea avec une bonne confiture, je ne m’en lasse pas non plus.

Pour finir, quels mots utiliserais-tu pour inciter un voyageur à venir en Écosse ?

Mer du Nord, vieilles pierres, nature envoûtante, pub ancestraux…

Tao : Lumière, mythes, temps…

Découvrez l’Ecosse et tout ce qu’il y a en dessous avec French Kilt :

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link