Vous êtes ici >>

Dominique, l’île des Caraïbes 100% nature

Les indiens Caraïbes, les premiers habitants de la Dominique, appellent l’île Waitukubuli, littéralement “grand est son corps”. Christophe Colomb, qui passe au large de l’île en 1493 lui donne le nom de Dominica.

Oubliée par les anglais, moins touristique que la Guadeloupe et la Martinique, ses deux voisines, la Dominique a su garder une nature généreuse et intacte bien loin de la République Dominicaine, autre destination avec laquelle elle est souvent confondue.

Colibri à tête bleue

Une nature luxuriante

Autant de rivières que de jours dans l’année, onze montagnes, des dizaines de cascades, 162 espèces d’oiseaux, 1200 plantes, une forêt tropicale qui couvre 60% de la surface de l’île et trois parcs nationaux : le parc national des Cabrits, le parc national du Morne Diablotin et le parc national de Morne Trois Pitons.

La nature est souveraine en Dominique et son surnom d’île nature n’est pas usurpée, loin de là.

Le Lac Bouillant est une des randonnées les plus belles de la Dominique

500 km de sentiers de randonnée

La Dominique est un paradis pour les randonneurs et les amoureux de la nature. Plus de 500 km de sentiers permettent de découvrir les plus beaux sites de l’île.
Comme la plupart des randonneurs, Allibert Trekking ne nous emmène pas sur tous les sentiers. Nos balades permettent d’explorer sans grande difficulté les chemins les plus beaux de l’île. Emerald Pool, Trafalgar falls, syndicate trail, Middleham, Sari Sari, et Victoria Falls ne sont que quelques balades enchanteresses de ce paradis luxuriant.

Là, cascades, spas naturels, forêt tropicale, oiseaux emblématiques (Sisserou, colibris à tête-bleu) s’ouvrent à nos yeux ébahis.

Les inconditionnels de la randonnée pourront s’attaquer aux pentes du Morne Diablotin ou se rendre au lac Bouillant, voire même se lancer sur le Waitukubuli National Trail, un trekking de 14 jours qui traverse l’île du sud au nord. Sous la chaleur moite de la Dominique, attendez-vous à transpirer…

L'Indian River : sur les traces de Jack Sparrow en barque

Indian River : sur les pas de Pirates des Caraïbes

Au sud de Portsmouth, l’Indian River est une excursion touristique assez prisée. De petites barques sans moteur remontent la rivière autrefois empruntée par les indiens Caraïbes venant des montagnes pour faire du troc avec les colons européens.
Sur les rives, de hauts bois de sang (lagerstroemias) aux troncs ficelés comme des dreadlocks émergent des eaux peu profondes. Une atmosphère étrange qui n’a pas échappé aux réalisateurs de Pirates des Caraïbes qui sont venus tourner l’épisode 2 des aventures épiques de Jack Sparrow.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Crabes blancs et hérons verts s’observent fréquemment. L’arrêt à l’Indian River Bush Bar sent l’attrape touristes à plein nez. C’est sans compter nos trois personnages : Lindsay, la tenancière aux yeux d’émeraude, Johnny, le joueur de flûte et Fire, le fumeur de cannabis. L’ambiance rastafari 100% Dominique.

Coucher de soleil sur une plage de sable noir au sud de Portsmouth au nord de la Dominique

Plages à gogo

Les plages de la Dominique sont faites de sable noir, gris ou blanc. Dans le secteur de Portsmouth au nord de l’île, de nombreuses plages quasi désertes comme Batibou Beach et Hampstead Beach et leur très jolie cocoteraie sont parfaites pour les robinsons.

La plage de Prince Rupert Bay plus près de Portsmouth et face au Picard Beach Cottages est parfaite pour les familles. C’est aussi le cas de celle de Woodford Hill plus à l’est. La plage de Turtle Bay au nord ouest de l’île est, quant à elle, destinée aux surfeurs.

Baie de la Souffrière

Snorkeling & plongée à Souffrière Bay

Elue comme l’un des dix meilleurs sites au monde par des magazines de plongée, la Dominique tient toutes ses promesses. C’est sur la côte ouest de l’île qu’on trouve les meilleurs sites grâce à ses eaux calmes, mais c’est autour de la Réserve Marine de Soufrière/Scott’s Head que vous trouverez le plus beau site. Là, un cratère de volcan submergé avec des précipices profond de 240 à 450 mètres et une visibilité de 30m accueille les plongeurs. Les bancs de poissons Boga, de Wrasse Créole, de Commis Bleus sont courants et vous pourrez même sûrement voir une raie Moray. Les crinoïdes qui sont rares ailleurs, sont ici abondants ainsi que les éponges Barrel. C’est le royaume de la macrophotographie sous-marine.

Les néophytes se donneront rendez-vous à Champagne pour pratiquer le snorkeling (palmes et tuba) au milieu de bulles de gaz volcanique remontant à la surface qui donnent alors l’impression de nager dans du Champagne, l’ivresse en moins.

Les rastas sont nombreux sur l'île de la Dominique

Informations pratiques

Y aller

Depuis la France, le plus simple est de prendre un vol pour la Guadeloupe ou la Martinique puis de prendre le ferry l’Express des îles pour rejoindre la Dominique.
Pour trouver votre vol au meilleur prix, utilisez notre comparateur de billets d’avion.

Où dormir

Picard Beach Cottages : Des cottages en bois bien équipés avec cuisine face à la plus belle plage de Portsmouth. Mer calme. Idéal pour des vacances en famille ou en couple.

Avec qui randonner ?

Allibert propose un voyage à pied sur les plus beaux sentiers de la Dominique.

Plus d’informations

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

1 commentaire au sujet de « Dominique, l’île des Caraïbes 100% nature »

  1. Et en plus il faut souligner la gentillesse des habitants. C’est une île vraiment très belle, nature que jai eu l’occasion de visiter que 5 jours mais je retournerai à l’ile de la Dominique un de ces jour pour la découvrir un peu plus. Ce qu’il faut peut-être mentionner, pour les néophytes, est que les dominicais (et non dominicains) parlent anglais et que la monnaie est le dollar des Caraïbes.

    Répondre

Laisser un commentaire

Share via
Copy link