Vous êtes ici >>

Domaine Royal de Randan : la modernité à l’époque du Romantisme

Du Domaine Royal au Domaine public

Adélaïde d’Orléans (1777 – 1847), sœur et conseillère du roi Louis-Philippe (1773-1850) est l’âme des lieux. En 1821, elle acquiert l’ancien duché de Randan et entreprend sa réhabilitation. En dix ans, elle fait agrandir, restaurer et meubler le château, construire des dépendances et créer un parc paysager. Ces travaux sont réalisés sous la direction de Pierre-Francois-Léonard Fontaine (1762-1853), premier architecte du royaume. Après la chute de la Monarchie de Juillet (1848), Randan connaît de nombreuses vicissitudes mais, à la fin du XIX e siècle, le Domaine reprend vie grâce à la comtesse de Paris (1848-1919) qui entretient avec passion sa propriété d’Auvergne et la modernise. En 1925, l’incendie du château marque le déclin du Domaine Royal qui ferme ses grilles et tombe dans l’oubli jusqu’à l’acquisition par l’Etat.

En 1999, la mise en vente du domaine de Randan et de son mobilier a suscité une mobilisation qui a conduit l’État à acheter le fonds mobilier et les collectivités locales à acquérir la maîtrise foncière du site. En 2003, la Région est devenue propriétaire du domaine.
Dès lors, d’importants travaux rénovation se sont poursuivis pour sauvegarder les bâtiments. Ces efforts ont permis la réouverture du Domaine en mai 2009.

La modernité à l’époque du Romantisme

Nostalgie et rêverie guident le promeneur autour d’une création de l’époque romantique française, à travers la vision émouvante des frondaisons du parc, des vestiges du château de brique, des traces de vies singulières que l’on ressent partout.

Des serres alimentées par un double système de chauffage pour garantir des fruits et légumes toute l'année

Derrière ce décor harmonieux, la visite nous apprend que les travaux des architectes, ingénieurs, verriers, fondeurs, serruriers, ébénistes… font également du Domaine de Randan un lieu emblématique des innovations technologiques de la première moitié du XIXe siècle et témoignent de la modernité d’une époque qui demeure méconnue bien qu’ayant été une des plus décisives de notre histoire. Le générateur électrique de l’orangerie, le double système de chauffage des serres, la rôtisserie automatisée dans les cuisines sont quelques exemples de l’ingéniosité de la demeure.

Rotisserie automatisée qui tourne toute seule grâce à la chaleur

Le parc du domaine et l’exposition « Chasse et voyages » de Ferdinand d’Orléans

La visite du château de Randan se conjugue avec la découverte à pied du parc de cent hectares, labellisé « jardin remarquable » par le ministère de la Culture, et l’exposition « Chasse et voyages » de Ferdinand d’Orléans, duc de Montpensier, rassemblant 450 animaux tués lors de ses voyages à travers le monde et naturalisés par le taxidermiste londonien Rowland Ward. Une collection spectaculaire mise en scène dans des dioramas qui constitue un témoignage sur une époque et une classe sociale.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Informations pratiques

Comment y accéder ?

Le plus simple est de venir en voiture. Randan se trouve sur à l’intersection de la D210 et de la D1093 entre Clermont-Ferrand et Vichy.

Plus d’informations pour organiser votre découverte du Domaine Royal de Randan et du Puy de Dôme

Domaine Royal de Randan
Place Adélaïde d’Orléans
63110 Randan
Tel : 04 70 41 57 86
Entrée : 4 € avec ou sans visite guidée /  gratuit jusqu’à 16 ans

Plus d’informations sur le Puy de Dôme

Agence Départementale de Développement Touristique
Place de la Bourse
63038 Clermont-Ferrand cedex 1
Tel : +33 (0)4 73 42 22 50
Fax : +33 (0)4 73 42 22 65
Internet : www.planetepuydedome.com

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link