Vous êtes ici >>

Denver, l’eldorado du Colorado

 

Au pied des Rocheuses des Etats-Unis, Denver, fondée vers 1860 du temps de la ruée vers l’or, après que William Russel ait découvert les premières pépites dans le lit de sa rivière, la South Platte, fut vite surnommée la One Mile-High City : elle s’élève à 1609 mètres. Pour repère, vous serez en quatre heures de conduite au point culminant de la Route des Rocheuses, à près de 4000 mètres. Mais cet itinéraire se déguste avec de nombreux arrêts dont je vous parle dans mon autre article sur le Colorado.

Denver en plein boom

Après des années de crise, la ville connaît un nouvel âge d’or qui ne doit rien aux métaux. La capitale de 3 millions d’habitants est en plein boom, affichant une note de 9,9 au « US News Desirability Index 2016 » des villes les plus cotées. Dix mille personnes par mois s’y installent pour sa qualité de vie, sa palette gastronomique récente de bonnes tables et autres bistrots fusion, son sens de l’art pétillant dans le circuit des galeries et musées.

Larrimer Square

© Evan Semón

Denver, On the road

Figurez-vous que Jack Kerouac, écrivain voyageur de la Beat Generation, venait rencontrer ici son ami bad boy voleur de voitures : Neil Cassidy. Celui qui devait devenir le personnage de son fameux On the road, écrit pur main sur un long rouleau de papiers scotchés. Avec les moyens du bord, dans la digne tradition de la littérature voyageuse fauchée grand siècle !

Coté architecture, le centre, Dowtown jouit d’un modeste skyline de tours autour de Larimer Square. Il a du charme : C’est LowDo (Lower Dowtown) que parcourt une rue piétonne d’un mile bourrée de bars et restaurants de qualité : La 16th Street Mall. Une mini-navette gratuite la dessert, entre bars, boutiques et attractions. Un vrai service de vélos urbain, les B-Cycle, permet de rouler propre. Le droit de marcher : tout cela est exceptionnel aux USA.

A 10 minutes à pied, Union Station, la gare refaite en 2014 pour son centenaire : Son style pré art déco est du coup devenu class, avec un Terminal Bar dans le hall, un bar tea-time et cocktails au décor de film noir au premier où un superbe boutique hôtel, le Crawford, permet de dormir bien isolé des trains. Les Amtrak passent sur les voies non loin, j’en prendrais bien un au hasard. Je mange un bon petit-déj au Snooze en bas, un bistrot proposant du mexicain ou une trilogie de pancakes anabolisés (donc géants). Yummy (délicieux) !

brasserie à denver

Denver, l’Eldorado des micro-brasseries

Au delà de l’industrielle Coors, dont elle est le siège au pays des Broncos (l’équipe de foot), Il y a rush sur la microbrasserie : on brasse une bonne quarantaine des 200 bières du Colorado, plus que dans toutes les autres villes américaines.

La ville innove dans les spiritueux bio et la bière, avec une soixantaine de microbrasseries travaillant en séries limitées. On est passé en visiter une récente et prometteuse : Ratio.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Itinéraire sur Denver Beer Trail et tournée gastronome locavore.

Les Denverites cultivent aussi la fibre artistique dans de nombreux lieux de création et autres galeries. En tête d’affiche, le spectaculaire Art Museum recouvert de titane. Son architecte, Daniel Liebeskind, s’inspira des aiguilles rocheuses survolées en avion pour concevoir un bâtiment en arêtes (symbolisant aussi l’esprit d’innovation, paraît-il), excluant tout angle droit. Ce qui n’est pas toujours pratique pour les accrochages d’exposition. Il y a aussi la First Friday Art Walk dans le quartier de Santa Fé.

Dans le quartier RiNo, The Source ouvre son hôtel. Cet espace mixte sous le marché couvert de Brighton Boulevard abrite restaurants, bars, marché et brasseries. Il accueillera bientôt un hôtel de 100 chambres raccord avec le design industriel et moderne propre au lieu. Les plus ? Le toit aménagé en bar… Et la bière en tonneaux de la brasserie New Belgium de Fort Collins au rez-de-chaussée.

5 autres lieux à voir à Denver

  • Rockmount Ranch Wear – Véritable icône de l’Ouest américain, monsieur Rockmount, disparu à 105 ans en 2008, a introduit les premières chemises à bouton pression et a contribué à populariser la mode de l’Ouest comme légitime. Un bâtiment historique construit en 1909 avec mini-musée au premier.
  • Tattered Cover Book Store – Les lecteurs se sentent comme à la maison dans cette librairie communautaire autonome intime, depuis 36 ans.
  • Denver Pavilions – Ce centre d’activités et de shopping en plein air est situé sur la 16ème rue entre Welton et Tremont Streets dans la zone piétonne au cœur du centre-ville de Denver. Ne manquez pas le magasin « I Heart Denver » au deuxième étage, à côté de GAP.
  • Denver Performing Arts Complex – Le Denver Performing Arts Complex (DPAC) est le plus grand complexe artistique couvert et le deuxième plus grand centre artistique en terme de programmation et de capacité assise.
  • Colorado Convention Center & Big Blue Bear – I See What You Mean, la sculpture géante du « Big Blue Bear » de Lawrence Argent, au croisement de 14th et California Street. Cette sculpture d’un ours de 12 mètres en train de regarder à travers les vitres du Convention Center symbolise l’environnement naturel du Colorado.

Informations pratiques

Comment s’y rendre ?

Paris Denver via… Reykjavik !

On a atterri à Denver avec Icelandair parce que la compagnie islandaise propose (à partir de Paris) un arrêt à Reykjavik jusqu’à 7 jours. Un petit cœur de ville nordique dépaysant, un bain soufré aux incroyables sources chaudes du Blue Lagoon, la vertigineuse chute d’eau de Gullfoss et le puissant  « Geysir » sont des préludes savoureux à la wilderness, la petite sauvagerie de la grande Nature américaine.

Trouver votre vol Icelandair au meilleur prix.

Dormir à la gare de Denver

Très beau, très classe, l’hôtel Crawford  dans la gare de Denver, refaite en 2014 pour son centenaire : L’Union Station. En sortant, on voit passer les trains Amtrak de la ligne de Chicago. On en prendrait bien un.

Visite du centre-ville de Denver et RiNo : Aspire Tours.

Plus d’infos pour organiser votre séjour

Christophe Riedel

Journaliste tout terrain, print et web, jouant de plusieurs cordes depuis belle Lurette. Voyages, tourisme, environnement, culture, arts de vivre. Germano-portugais d’origine : animal quadrilingue à triple regard, donc...

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap