Vous êtes ici >>

J’ai découvert l’héritage des Habsbourg en Suisse

La puissante dynastie des Habsbourg qui a donné tant de rois et d’empereurs a laissé dans le nord de la Suisse, en Argovie, de majestueux châteaux et abbayes. Je suis allé à la découverte de ce fabuleux héritage fait de monuments aussi intéressants qu’impressionnants. Ils m’ont enthousiasmé.

« Plus hauts, les genoux ! » J’ai bien sûr cru à une blague, lorsque la guide costumée en servante a annoncé une séance de gym avant d’entrer au château. Que nenni, il a fallu se plier à ses volontés. Avec le sourire. En fait, ce n’était pas une mauvaise idée. Du coup, elle a capté toute notre attention en expliquant le sort des domestiques courant d’un étage à l’autre déjà avant l’aube jusque tard dans la nuit.

Particulièrement impressionnante, la forteresse de Lenzburg, sur les hauteurs de la ville du même nom. (Doc. Musées Aargau)
Particulièrement impressionnante, la forteresse de Lenzburg, sur les hauteurs de la ville du même nom. (Doc. Musées Aargau)

Je me les imagine d’autant mieux que le château de Wildegg, construit au XIIIe, semble toujours habité aujourd’hui. Les meubles, les tableaux, la vaisselle, tout est encore en place. Depuis les cuisines, qui ont gardé l’aspect qu’elles avaient au XVIIe,  jusqu’aux chambres de bonnes. Je n’ai sans doute pas vu toutes les 37 pièces, mais j’ai tout de même admiré le bon goût des lieux. Ils ont la particularité d’être restés dans la même famille, les von Effinger, durant 11 générations jusqu’en 1912.

Corps de garde, tours et bastions

L’endroit est plaisant. Au pied du haut château blanc, que l’on voit de fort loin, s’étagent de beaux jardins. Planté de 400 espèces anciennes et médicinales, le grand potager est réputé. D’ailleurs chaque année se tient ici un festival de plantes rares. Sur l’autre versant –le domaine occupe une centaine d’hectares–, s’étale une ferme dédiée aux cultures bio.

Wildegg fait partie de ces forteresses, châteaux et abbayes que les Habsbourg ont laissés derrière eux en Argovie, dans le nord de la Suisse. C’est là que la famille a fait souche, fondant plusieurs villes, avant d’essaimer dans ce qui allait devenir l’Allemagne et en Autriche. Non l’inverse, comme j’avais tendance à le croire jusqu’à présent.

Le château de Lenzbourg est l'un des plus vieux de Suisse (Doc. Musées Aargau)
Le château de Lenzbourg est l’un des plus vieux de Suisse (Doc. Musées Aargau)

Son berceau est le château de… Habsbourg. Commencé au XIe s, il a été agrandi au fil du temps et des propriétaires successifs. Car, rapidement, il n’a plus été à la hauteur des ambitions de cette famille qui a fondé « un empire sur lequel le soleil ne se couche jamais ».  Avec sa belle terrasse ombragée et son restaurant, l’endroit est aujourd’hui très agréable. Mais, de fait, il est sans doute le moins imposant de ceux que j’ai visités en Argovie.

Rien de comparable avec le château de Lenzbourg, à quelques km de là. Et pour cause, c’est l’un des plus grands de Suisse. Corps de garde, tours et bastions… une demi-douzaine de bâtiments –d’époques différentes et qui ont tous fière allure– s’orchestre en fer à cheval autour d’une vaste cour. Dire qu’un millénaire d’histoire me contemple ici !

Confitures et chocolats

Situé dans le nord du pays à la limite du massif jurassien, l’Argovie n’a ni hautes montagnes ni grands lacs. Ce canton est en quelque sorte un miroir de la Suisse comme aime à le dire son ministre de l’Economie, le Dr Hofman : mi-rural, mi-industriel. Pour autant, il ne faut pas s’imaginer de hautes cheminées fumantes. Mais de la chimie ou du high-tech, de l’agro-alimentaire. Sont par exemple présents les vêtements outdoor Mammuth ou les confitures Hero.

Une visite goûteuse, celle de la chocolaterie Fey à Aarau
Une visite goûteuse, celle de la chocolaterie Fey à Aarau

Frey, le plus grand chocolatier suisse, est établi dans la capitale Aarau. La visite des installations est aussi instructive que goûteuse. Car elle commence et finit en chocolat, bien sûr. Par la confection de sa propre tablette, avant toute chose, que vous récupérerez en partant. Et, au terme d’un parcours interactif dans une salle ultra-moderne qui convient parfaitement aux petits comme aux grands, par une dégustation… approfondie.

www.chocolatfrey.ch

Une folle allure romantique

Un autre château qui m’a beaucoup plu est celui d’Hallwyl. En pleine campagne, joliment proportionné, il est entouré de douves qui lui donnent une folle allure romantique. Je le trouve ravissant. Fondé par des vassaux des Habsbourg un peu avant l’an 1200, il a été habité par la même famille de bout en bout. Etonnant, non ? Le dernier propriétaire, Michaël von Hallwyl, l’a légué au canton d’Argovie en 1993. Sans le mobilier. Bien entendu, j’ai quand même beaucoup aimé y déambuler. Admirant notamment les poutres peintes de la salle des chevaliers, dans la partie la plus ancienne. Ou encore cette véritable œuvre d’art qu’est l’arbre généalogique des Hallwyl. Abondamment illustré, à l’huile sur une toile de lin, il date des années 1700.

En pleine campagne, le château de Hallwyl est ravissant. Il a été habité par la même famille depuis sa construction vers 1200 jusqu’en 1993.
En pleine campagne, le château de Hallwyl est ravissant. Il a été habité par la même famille depuis sa construction vers 1200 jusqu’en 1993.

Tout à côté se trouve le lac de Hallwil –oui, l’orthographe change– classé réserve naturelle. Dans la touffeur de cette fin d’été, j’ai apprécié la petite balade en bateau pour en faire le tour. Et encore plus d’y piquer une tête, ensuite ! Comme dans presque tous les lacs suisses, l’eau est potable et j’aurai eu tort de m’en priver.

Ne serait-ce que pour être en forme et apprécier la plus belle surprise de ce voyage en Argovie, l’abbaye de Muri. Elle a été fondée en 1027 par les Habsbourg. Depuis, ils n’ont eu de cesse de l’agrandir et l’embellir. Déversant littéralement des tonnes d’or, l’impériale famille en a fait un endroit grandiose.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Une débauche d’ors et de couleurs

Quoique de taille fort respectable, Muri n’est pas la plus grande abbaye de Suisse. Mais certainement la plus fastueuse. Les extérieurs m’apparaissent plutôt sobres, voire simples. Seul l’archange à la trompette –en or– juché sur le toit laisse augurer de la profusion de couleurs et de la débauche d’ors qui m’attendent sous sa fameuse coupole octogonale. Dans le plus pur style baroque, du rococo tardif, c’est une explosion de stucs.

Assis dans la nef, pendant que j’admire les magnifiques autels, j’entends s’élever les puissantes notes de la toccata en ré mineur de J-S. Bach. Parmi les meilleurs musiciens d’Europe, Johannes Strobl, le titulaire des orgues, joue de l’un des cinq instruments à sa disposition ici. Gagné par l’émotion, je ne peux m’empêcher de frémir. Un sentiment qui ne se dissipe pas, un peu plus tard, lorsque je contemple les célèbres vitraux du XVIe qui ornent le cloître. Ou, dans une chapelle, les tombeaux des derniers empereurs d’Autriche, Karl et Zita von Habsbourg. En fait, seuls leurs cœurs reposent ici.

Aujourd’hui encore, les Habsbourg –sept membres de la famille impériale vivent en Suisse, et ils sont nombreux à travers le monde– viennent se recueillir ici. Qui sait, peut-être ai-je croisé l’un de ces augustes personnages sans le savoir.

L’abbaye de Muri, un endroit grandiose, avec ses cinq orgues, ses ors et ses couleurs. Les vitraux du XVIe sont particulièrement réputés.
L’abbaye de Muri, un endroit grandiose, avec ses cinq orgues, ses ors et ses couleurs. Les vitraux du XVIe sont particulièrement réputés.

Informations pratiques

Le canton d’Argovie, dont la capitale est la petite ville d’Aarau (20 000 habitants) se trouve au milieu environ entre Bâle, Berne et Lucerne.

Office de tourisme suisse

Office de tourisme du canton d’Aargau (en allemand)

Les musées du canton d’Aargau

Y aller avec Tgv Lyria de Paris à Bâle. Pour se déplacer en Suisse, il est très commode d’utiliser le Swiss travel pass, qui permet d’emprunter la majorité des transports en commun.

Bonnes adresses

  • Kurhotel Bad Schinznach (4*) : Dans un complexe thermal comprenant notamment des bains aux vertus thérapeutiques et un agréable spa.
  • Seerose resort & spa (4*) à Meisterschwanden, un superbe hôtel design avec une excellente table en bordure du lac d’Hallwil.
  • Restaurant Schifflände à Birrwil, qui a une belle terrasse au bord du lac de Hallwil. Les prix sont très abordables.
  • Güggeli Waage  à Windisch, tout à côté du couvent de Königsfelden et non loin du château de Habsbourg. Une table simple proposant aussi des plats à base de légumes anciens, d’un excellent rapport qualité-prix.
Avatar

Journaliste venant de la presse régionale, maintenant je ne fais plus que ce que j'aime. C'est simple, non ?

Laisser un commentaire

Share via
Copy link