Vous êtes ici >>

Croisière à l’île aux cerfs et nage avec les dauphins

On ne pouvait pas finir les vacances sans faire une petite croisière mauricienne. C’est un peu comme partir au Népal sans faire un trekking. C’est un crime de lèse-majesté.

Croisière à la voile vers l'île aux Cerfs

A la voile

Tôt le matin, on file en bus en direction du village de Trou d’Eau Douce à l’est de l’île Maurice. Sur le bord de la plage, deux catamarans nous attendent. Nous sommes une quinzaine à monter sur le plus petit des deux.

On nous accueille avec un cocktail de bienvenue. Pas de mauvaises surprises ici, tout est compris dans la prestation : les boissons, le repas, les visites…

Le catamaran file vers le cœur de l’océan indien. L’équipage s’active et monte les voiles. Allongé sur le pont, nous profitons de ces instants de détente avec délectation.

La cascade de Grande Rivière et la barrière de corail

Nous entrons dans une embouchure. C’est en réalité la Grande Rivière qui se jette dans l’océan. Sur la rive, quelques macaques jouent dans les branches. Lorsqu’un bateau s’approche, ils espèrent recevoir un bout de pain ou un morceau de poisson.
On nous fait monter dans une petite embarcation pour aller voir la Cascade de Grande Rivière avant de rejoindre l’île aux Cerfs. La rivière est grande, la cascade un peu moins!

A notre retour sur le catamaran, les langoustes ont déjà été grillées. C’est au tour du poulet et du thon d’être sur le barbecue.

Le catamaran reprend la mer et file vers la barrière de corail. Ceux qui le souhaitent peuvent faire du parachute ascensionnel (en option). Les autres peuvent faire du snorkeling. J’ai choisi les masques et le tuba, pas trop pour moi le parasailing. Dès que j’entre dans l’eau j’aperçois un « serpent des mers » qui me fait penser à un cobra (Laticauda colubrina) mais il ne vit pas sous ces latitudes. Après recherche, c’était en réalité une serpentine des mers. Et c’est inoffensif. Je poursuis ma découverte du corail : demoiselle à queue-blanche, poisson-clown au milieu des anémones, zancle, Baliste Picasso arabe… De belles couleurs et de beaux poissons presque à la surface…

De retour sur le bateau, on passe au repas. Succulentes grillades. « Monsieur, vous reprendriez bien un gambas » « Mais avec plaisir mon capitaine »...

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

ïle aux Cerfs

L’île aux Cerfs

Le repas à peine terminé, nous mettons le cap vers l’île au Cerfs. Adulée par les uns, détestées par les autres, l’île aux Cerfs est une île paradisiaque proche des côtes de Maurice. C’est l’une des icônes touristique de l’île Maurice… qui a malheureusement trop de succès.

A peine débarquons nous sur le ponton que nous constatons que des centaines de personnes sont déjà sur l’île. Les plages les plus proches sont bondées. On décide de s’éloigner un peu mais avec deux heures de temps sur place, on ne va pas trop loin. On trouve un petit banc de sable sans trop de monde mais il est en plein vent et le ciel menace. On bouquine un peu et on n’est pas mécontent de retourner sur le catamaran.

Conclusion, on pourrait dire : « La croisière oui, l’île aux Cerfs non ».

Nage avec les dauphins dans la baie de Tamarin

Nage avec les dauphins

Avant de quitter l’île Maurice, nous partons en excursion observer les dauphins. Il n’y aura pas de nage avec les cétacés pour moi car je me suis percé le tympan en plongeant hier matin.

Depuis la plage de Flic en Flac, nous montons dans une petite embarcation à moteur en direction de la baie de Tamarin. Deux espèces fréquentent régulièrement la baie les matins : les dauphins souffleurs et les dauphins à long bec. Quand nous arrivons sur place, une dizaine de bâteau sont déjà là attestant de la présence des dauphins.

Ils nagent et sautent. Les embarcations s’approchent à une dizaine de mètres et invitent les passagers à plonger et à nager vers les dauphins. De toute part, les pauvres bêtes sont encerclées. Si les dauphins ne seront pas tués, cette chasse les stresse et les empêche de se reposer.

Si c’est très excitant d’observer des animaux sauvages, la façon dont la pratique de l’activité est aujourd’hui géré est inadmissible pour la tranquilité de la faune. Sur place, les professionnels affirment qu’une règlementation va très prochainement être votée pour encadrer le nombre de bateaux et de plongeurs. Il serait grand temps…

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

1 commentaire au sujet de « Croisière à l’île aux cerfs et nage avec les dauphins »

  1. Excellent article. Vous avez su donner une belle description de l’île aux cerfs et de toutes les activités que vous avez effectué. C’est certain, ça donne envie d’y aller. Maurice tout entier est une destination de rêve

    Répondre

Laisser un commentaire

Share via
Copy link