Vous êtes ici >>

Côte d’Azur : creuser… son igloo dans le Mercantour

Ses villas et palaces, ses plages, ses… champs de neige et stations de ski. Eh oui, la Côte d’Azur est aussi synonyme de plaisirs hivernaux ! Toute la gamme d’entre eux se pratique à moins de deux heures de route de Nice. Y compris les plus inattendus, comme la nuit en igloo que l’on aura creusé soi-même, dans le parc du Mercantour.

Pour en voir l’entrée, il faut quasiment être tombé dedans. Surtout par un temps comme celui d’aujourd’hui : une tempête de neige aveuglante. Elle est de circonstance. L’igloo qui vient d’être creusé, au prix de quelques heures de pelletées, tient plus de l’installation de survie que de l’hôtel de neige. Car c’est ainsi qu’il faudrait baptiser les aménagements de luxe, dotés d’un restaurant et souvent d’un jacuzzi, que toute station de ski se doit maintenant d’offrir. Cet igloo-là ne servira pas tout au long de l’hiver –même pas une deuxième nuit–, n’a pas été tapissé de peaux de bêtes.

De superbes promenades en raquettes près du col de Cayolle.
De superbes promenades en raquettes près du col de Cayolle.

Il ne fait pas froid dans l’igloo

Il faudra y dormir tout de même. Là, à flanc de montagne, dans cette clairière aplatie entre la source du Var –plus bas dans la vallée il deviendra un fleuve sans jamais traverser le département qui porte son nom– et le col de Cayolle, dans le parc national du Mercantour. Pour être franc, ce sont les accompagnateurs en montagne qui ont fait le plus gros du travail. Heureusement. Car, même rudimentaire, un tel ouvrage ne s’improvise pas. Il faut savoir juger l’état de la neige pour décider quelle technique mettre en œuvre, à quelle profondeur creuser. Respecter les règles de base. Comme ménager une fosse à froid, une zone plus basse que celle où l’on dort, qui retiendra l’air froid.

A vrai dire, la construction nécessite bien des efforts. Mais quelle satisfaction ensuite de contempler son œuvre. De l’intérieur, car de l’extérieur on ne distingue pas grand chose. Quelques heures plus tard arrive le moment de se glisser dans son duvet. Non sans une pointe d’appréhension : comment se passera la nuit dans un espace aussi réduit, aussi glacial ? En fait, il ne fait pas très froid, la température avoisine zéro. Les dires des accompagnateurs, qui s’étaient employés à rassurer les néophytes, se vérifient donc en tout point.

La construction d’un igloo nécessite bien des efforts, et la technique ne s’improvise pas.
La construction d’un igloo nécessite bien des efforts, et la technique ne s’improvise pas.

Admirer les chamois

La logistique –prendre une douche et un repas chaud– est assurée au refuge de la Cantonnière, à une petite demi-heure de marche en raquettes. La grande et charmante bâtisse, joliment rénovée de fond en comble voici peu, est juchée à 1 845m, sur les hauteurs du village de l’Estenc dans la vallée d’Entraunes. Propriété du Parc du Mercantour, l’endroit est très prisé, été comme hiver. De là partent en effet de beaux itinéraires de raquettes et de ski de rando. Ils mènent vers les cols des environs, notamment ceux de la Cayolle et de la Boucharde.  Ou, plus costaud, vers le mont Pelat qui, à 3 050 m, surplombe le magnifique lac glaciaire d’Allos. L’occasion d’admirer les chamois: ils se repèrent aisément dans la neige.

Puis, changement de décor mais sans aller très loin, pour aller tâter du ski. Les Alpes Maritimes totalisent une quinzaine de stations. Pour certaines, c’est un bien grand mot car elles ne comptent guère qu’une ou deux remontées ! D’autres encore sont entièrement dédiées au ski de fond. Tout en étant dotée d’un important domaine nordique –25 km de pistes de ski nordique–, celle de Valberg fait partie du trio de tête, avec Isola 2 000 et Auron.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Dans la neige, les chamois se repèrent aisément.
Dans la neige, les chamois se repèrent aisément.

La station de Valberg est tournée vers les familles

Situé aux portes du Mercantour, Valberg est un village sympathique qui fait la part belle aux enfants. Labellisée Famille Plus depuis plusieurs années, la station se flatte de posséder l’un des plus beaux clubs « Piou-Piou » (pour les enfants de 3 à 10 ans) de France. Les ados et jeunes adultes ne sont pas oubliés pour autant, avec notamment un snow-park, le Valberg Park dans le secteur des Eguilles. Il est doté de deux lignes dont une pour les débutants. Une « vidéo zone » a aussi été installée près de la Tête du Sapet, où les skieurs sont filmés en plusieurs endroits pendant qu’ils parcourent les modules du family park  Le lendemain, avec le numéro de leur forfait, ils trouvent la vidéo en ligne et peuvent la faire partager.

Créée dans les années 30, Valberg fut à l’origine du ski dans la région avec les premières courses et concours. Aujourd’hui, la station met en avant ses 90 km de pistes s’étageant entre 1 500 et 2 060 m. Public familial oblige, la moitié sont classées faciles. Et toutes bénéficient de cette luminosité incomparable qui règne sur la Côte d’Azur. Depuis plusieurs d’entre elles, notamment « Pra Brûlé », on peut même apercevoir la Méditerranée, voire les sommets corses !

Valberg est une station de ski bien sympathique, très familiale. Les amateurs de ski nordique y trouvent aussi leur compte. © Thierry Ravel
Valberg est une station de ski bien sympathique, très familiale. Les amateurs de ski nordique y trouvent aussi leur compte. © Thierry Ravel

Informations pratiques

Comité régional du tourisme www.coted’azur-tourisme.com

Parc national du Mercantour www.mercantour.eu

Bonnes adresses

  • Refuge-auberge « La Cantonnière » à 06470 Estenc, tel. 04 93 05 51 36
  • Hôtel-retaurant Le Chalet Suisse à 06470 Valberg

L’agence Mercantour Evasion à Nice organise des séjours en igloo ainsi que des randonnées en raquettes ou ski de montagne.

Avatar

Journaliste venant de la presse régionale, maintenant je ne fais plus que ce que j'aime. C'est simple, non ?

Laisser un commentaire

Share via
Copy link