Vous êtes ici >>

Comment photographier les aurores boréales ?

Voir et photographier les aurores boréales est devenu un objectif de voyage pour de nombreux voyageurs. Je suis moi-même rentré d’un séjour à Tromsø en Norvège en décembre où j’ai photographié les aurores boréales et la nuit polaire. De retour de ce voyage, je vous livre mon expérience pour bien photographier les aurores boréales. Si vous souhaitez photographier les aurores boréales en Norvège, regardez les spots d’aurores boréales à Tromsø que j’ai sélectionné pour vous.

photographier les aurores boréales
F2.2, Iso 800, 5 secondes

Quels matériels pour photographier les aurores boréales ?

Avant de vous exposer le matériel photographique nécessaire pour photographier les aurores boréales, voyons d’abord l’équipement non photographique à prendre avec soi.

Des vêtements suffisamment chauds pour affronter le froid

N’hésitez pas à prendre des vêtements très chauds car photographier les aurores boréales est une activité statique. Je conseille l’utilisation de sous-vêtement en laine mérinos (collants et t-shirts à manches longues), d’une combinaison de ski, d’un bonnet, de gants et de chaussures grand froid.

Une lampe frontale

La lampe frontale permettra de se déplacer sur les spots photographiques. Elle permettra aussi d’éclairer son premier plan pour faciliter la mise au point (prévoir alors une lampe puissante) voire d’éclairer le boitier pour vérifier ses réglages. Pour ce dernier usage, l’utilisation de la lampe rouge permettra de ne pas polluer la zone pour les autres photographes qui partagent le spot avec vous.

Photographier les aurores boréales
F2.2, Iso 800, 4 secondes

Un thermos

Emportez avec vous un thermos pour vous faire une soupe, du café ou du thé et ainsi vous réchauffer.

Voyons maintenant le matériel photo pour photographier les aurores boréales.

Quel boîtier ?

Le boîtier doit pouvoir passer en mode manuel, c’est-à-dire régler le temps de pose, l’ouverture et la sensibilité par vous-même. Si vous laissez le boîtier le faire à votre place, les photos seront ratées. L’usage d’un réflex ou d’un hybride est hautement recommandé.

Comment photographier les aurores boréales ?
F2.2, Iso 1250, 3 secondes

Quel objectif ?

Pour photographier les aurores boréales, il vous faudra un objectif grand angle lumineux qui vous permettra de photographier le ciel et le paysage qui vous entourent. Je préconise une focale inférieure ou égale à 24 mm. Retenez que si vous avez un capteur APS-C, vous devez multiplier votre focale par 1,5 ou 1,6 selon les marques pour avoir votre vraie focale.

Lors de mon voyage à Tromsø en Norvège, j’ai essentiellement réalisé mes photos avec l’objectif Fujinon XF 16 mm F 1.4 R WR de Fujifilm (équivalent 24 mm en 24×36). Une vraie bombe ! Sinon, occasionnellement, lorsque je cherchais une plus petite focale, j’ai utilisé le Fujinon XF 10-24 mm f4 R OIS. Bien que cela soit un objectif que j’apprécie beaucoup, il est moins adapté à la photographie d’aurores boréales.

Le trépied

Beaucoup de photographes de voyage n’utilisent pas de trépied. Pour photographier les aurores boréales, le trépied est indispensable.

Ne lésinez pas sur l’achat du trépied. Il doit être stable et costaud dans le temps. La stabilité est très importante sinon un coup de vent suffira pour faire bouger le trépied et la photo sera floue. Sans dépenser des fortunes, je peux vous conseiller les trépieds Benro d’un très bon rapport qualité/prix.

Comment photographier les aurores boréales ?
© ZW / Wanderling owl

Les autres accessoires

Il vous faudra encore quelques accessoires pour photographier les aurores boréales. A commencer par des batteries de rechange que vous glisserez dans la poche de votre veste afin de les garder au chaud. Pensez aussi à prendre des cartes mémoires de rechange. Même si l’on photographie moins souvent les aurores boréales que les animaux en safari, on n’est jamais à l’abri d’une défaillance d’une carte mémoire. Enfin le dernier accessoire que je recommande est une télécommande. Je n’avais pas pris la mienne et je l’ai regretté car on se gèle les mains à photographier avec le retardataire du boitier. Mieux vaut avoir la télécommande dans la poche et déclencher tout en ayant les mains au chaud.

Un conseil précieux au sujet du matériel

Lorsqu’on photographie les aurores boréales, on est souvent confronter à des températures très froides, proche de 0°C voire carrément négatives. Lorsqu’on ne photographie pas, on peut être à l’hôtel, au restaurant ou dans sa voiture. Ces environnements sont beaucoup plus chauds que les conditions de prise de vue en extérieur. Vous devez impérativement éviter les changements soudains de température pour votre appareil photo. Sinon c’est la condensation assurée ! Cette condensation est très mauvaise pour votre boitier et votre objectif sans compter qu’elle peut mettre un temps fou à disparaître.

Pour cela, je vous conseille de ranger votre matériel photo dans son sac une fois la session photo terminée et de le laisser dedans. Ne sortez pas l’appareil photo du sac lorsque vous êtes de retour à l’hôtel ou dans la voiture. Et si vous devez vider votre carte mémoire ou recharger votre batterie, retirez ces éléments quand vous êtes dehors et glissez les dans une poche extérieure de votre sac photo pour ne pas ouvrir le compartiment où se trouve votre appareil photo.

Comment photographier les aurores boréales ?
F2.2, Iso 800, 1 seconde

Repérer où faire ses photos d’aurores boréales

Ça y est, vous avez tout le matériel nécessaire. Je vous recommande maintenant de repérer où faire vos photos d’aurores boréales. Il vous faudra dans un premier temps définir le lieu de votre voyage. Quand je souhaitais photographier les aurores boréales, j’ai choisi la ville de Tromsø car elle est considérée comme l’un des meilleurs spots en Europe pour photographier les aurores boréales. D’autres lieux sont possibles. Au delà du cercle polaire arctique, vous augmentez vos chances. J’ai ensuite cherché avant de partir des recommandations de bons spots sur internet. Une fois sur place, je me suis rendu en journée ou avant l’arrivée des aurores boréales sur certains spots pour vérifier leur intérêt photographique.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Gardez bien en tête qu’il ne doit pas y avoir de pollution lumineuse trop importante pour espérer photographier les aurores boréales.

Comment photographier les aurores boréales ?
F2.2, Iso 800, 3 secondes

Vérifier les conditions d’observation d’aurores boréales

Avant de partir chasser les aurores boréales, il est impératif de vérifier les prévisions météorologiques et de vérifier également l’indice Kp.

Pour la météo, je pense que vous l’aurez compris, on a plus de chance de voir et de photographier les aurores boréales si le ciel est dégagé. La lune n’est pas forcément un obstacle pour faire des photos. Elle peut servir à éclairer le premier plan notamment.

L’indice Kp est un indicateur pour mesurer les perturbations du champ magnétique terrestre. On évalue son intensité selon son chiffre. A 0, elle est nulle ; à 9, son maximum, on assiste à une tempête géomagnétique. Avoir un indice faible ne signifie pas que vous ne verrez pas d’aurores boréales. En réalité, tout dépend du lieu où vous vous trouvez. Si vous êtes au-delà du cercle polaire, vous pouvez voir des aurores boréales avec des prévisions Kp de 1 ou de 2.

Comment photographier les aurores boréales ?
F2.2, Iso 800, 3 secondes

Lors de mon séjour à Tromsø, l’indice Kp a varié de 1 à 3. Chaque soir, j’ai pu voir des aurores boréales.

Je vous conseille donc de télécharger sur votre smartphone :

  • Une application météo locale
  • Une application pour mesurer l’indice Kp. J’ai utilisé Aurora Alerts. L’application est disponible sur Google Play et Apple Store.
Comment photographier les aurores boréales ?
F2.5, Iso 800, 3 secondes

Les bons réglages pour réussir ses photos d’aurores boréales

Avant de partir chasser les aurores boréales, il est impératif d’avoir préparé et vérifié son matériel photo. Il serait dommage de ne pas pouvoir faire de photos parce que la batterie est déchargée ou parce que vous n’avez pas pris de cartes mémoires. Si le format de prise de vue  est en jpeg, basculez le en raw afin d’avoir plus de possibilité en post-traitement.

Enlever également la stabilisation de l’objectif et du boîtier afin d’éviter les micros vibrations générées par la stabilisation pour compenser les mouvements qui n’existent pas ici puisque l’appareil photo est monté sur un trépied.

Passez ensuite votre appareil en mode manuel. Cela va vous permettre de régler la vitesse d’obturation, l’ouverture et la sensibilité. Il n’existe pas de réglage tout fait prêt à l’emploi car cela dépend des conditions de prises de vue (luminosité ambiante, vitesse de déplacement des aurores boréales) et de votre matériel (ouverture de l’objectif, taille du capteur du boîtier).

Comment photographier les aurores boréales ?
F2.2, Iso 800, 2,5 secondes

D’une manière générale, choisissez une grande ouverture (2,8 voire plus grande), une haute sensibilité qui ne génère pas trop de bruit. Sur les appareils de dernières générations et avec un capteur APS-C ou Full Frame, on peut monter jusqu’à 3200 iso normalement. Dans un dernier temps, réglez la vitesse d’obturation de façon à avoir une photo correctement exposé. Pour savoir si la photo est correctement exposée, regardez dans le viseur ou sur l’écran LCD de votre appareil photo l’échelle graduée d’exposition.

Si vous ne connaissez pas suffisamment votre boîtier ou s’il n’a pas d’échelle graduée d’exposition, appliquez un temps de pose de 10 secondes et vérifiez le résultat sur votre écran. Si la photo est sur-exposée, diminuez le temps de pose ; si la photo est sous-exposée, augmentez-le.

Dans cet article, j’ai indiqué la vitesse d’obturation, l’ouverture et la sensibilité pour chaque photo publiée afin de vous aidez. Comprenez bien que plus vous avez un grand capteur et un objectif lumineux plus vous pourrez limiter la montée en iso (et donc le bruit) et la vitesse d’obturation. Gardez en tête également qu’il faut éviter les vitesses trop lentes pour ne pas avoir des traînées d’étoiles et d’aurores boréales.

Aurore boréale, photo prise avec l'objectif Fujinon XF 16 mm F 1.4 R WR
F2.2, Iso 800, 5 secondes

Ensuite, faites la mise au point manuellement. Il y a globalement deux cas de figure :

  • Avec premier plan : je fais le point sur le premier plan à l’aide de la frontale. Je conseille de ne pas placer un premier plan trop proche de soi pour ne pas avoir le premier plan bien net et le reste de la photo complètement flou à cause de la profondeur de champ.
  • Sans premier plan : je règle la mise au point sur l’infini

Il reste ensuite à déclencher avec la télécommande ou le retardataire et à vérifier la photo. Est-elle correctement exposée ? Le point est-il au bon endroit ? Si besoin, modifiez vos réglages pour arriver au résultat souhaitée. J’espère que ce tutoriel pour photographier les aurores boréales vous a aidé. Si vous avez des questions, n’hésitez pas.

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

8 commentaires au sujet de “Comment photographier les aurores boréales ?”

  1. Bonjour Grégory.

    Superbes tes photos ! Je pars dans un mois en Finlande et j’espère bien capturer des Aurores. j’ai 2 objectifs pour mon Nikon 5500 : un 18-200 ouverture 3,5 et un 50mm ouverture 1,8.
    Penses-tu que ce soit suffisant ? surtout pour mon 18-200 ?

    Merci de tes conseils et bonne journée

    Bénédicte

    Répondre
  2. bonjour grégory,

    Nous partons mardi pour l’Islande (road trip proposé par jean Marc d’Alkemia qui m’a transmis votre article )
    Pouvez vous nous conseiller un réglage “passe partout ” de base avec le matériel suivant (avec trépieds ! )… en espérant que la météo soit avec nous !
    Nikon D3100
    Objectif : Tamron AF 18-200mm F 3.5-6.3 (IF) MACRO 62 A14
    merci d’avance
    Dominique

    Répondre
    • Bonjour Dominique,

      Il n’y a pas de réglages passe partout.

      Réglez votre ouverture sur 3.5 à 18 mm, votre sensibilité isos à 3200 (faites aussi un essai à 1600) et votre temps de pose sur 10 secondes. Faites des essais et ajuster ensuite.

      Répondre
  3. Merci beaucoup de vos conseils qui me seront fort utiles.
    La météo devrait être clémente dans l’ensemble.
    Cordialement
    Dominique de Dianous

    Répondre
  4. Super conseils mis à profit avec succès. Les plus belles aurores au phare de Gardur non loin de l’aéroport la veille du départ islandais.
    Merci à vous. Nos échanges furent fort utiles.
    Dominique

    Répondre

Laisser un commentaire

69 Shares
Share via
Copy link