Vous êtes ici >>

Cambodge : dans un village flottant du lac Tonlé Sap

Le Cambodge ne se résume pas à Angkor ! J’ai ainsi beaucoup aimé le lac Tonlé Sap, qui se trouve non loin d’Angkor justement. Lors d’un voyage avec La Balaguère, j’y ai partagé le quotidien des gens de l’eau. Je les ai regarder vivre et travailler, j’ai dormi dans une de ces maisons flottantes : une expérience inédite pour moi, intéressante. A faire !

Non loin d’Angkor et de Siem Reap commence le lac Tonlé Sap. C’est donc très facile de faire un crochet pour admirer le plus grand lac d’Asie du sud-est. C’est ce que j’ai fait lors d’un très beau voyage effectué avec La Balaguère à cheval sur le Cambodge et le Vietnam. D’autant qu’un séjour sur le Tonlé Sap, même de courte durée, est une parenthèse bienvenue. Angkor, j’adore. Mais en m’échappant ainsi quelque temps, j’évite de saturer devant les vieilles pierres des temples d’Angkor pour mieux y revenir.

En tout cas, le Tonlé Sap est immense. Il s’étend à perte de vue. A peine sorti du village de Chong Kneas, un village dans le nord du lac où j’ai embarqué sur un petit bateau qui nous emmène à Prek Toal, j’ai eu beau chercher des yeux la rive opposée. Rien ne vient masquer la ligne d’horizon, aucune terre en vue! Seules les silhouettes des embarcations de pêcheurs, du frêle esquif au canot doté de puissants moteurs hors-bord, se découpent sur l’eau.

Un village comme un autre… où tout se passe sur l’eau

Dans l’après-midi, je découvre le pittoresque village flottant du Tonlé Sap qu’est Prek Toal. Toutes les habitations, tous les commerces -de l’épicier au resto en passant par le coiffeur- ainsi que l’école ou l’église flottent sur l’eau. Pas de pilotis. Il vaut mieux : la hauteur du lac varie de cinq à six mètres au fil des saisons !

Prek Toal est un village comme un autre, si ce n’est que tout se passe sur l’eau. Il n’y a pas de rues, mais un grand canal. Les maisons, très bigarrées, s’alignent de part et d’autre et reposent sur une multitude de bidons. Quelques unes sont en fait des bateaux sur lesquels ont été construites des habitations. Bien sûr, on ne circule qu’en bateau. Ainsi, dans ce village flottant du Tonlé Sap, la ménagère va faire ses courses avec une petite barque qu’elle manœuvre à la pagaie. Et sur le canal, transportant toutes sortes de choses, se croisent de longs canots. Parfois à vive allure et toujours dans un bruit d’enfer : ils sont propulsés par des moteurs à échappement libre. Sans gouvernail non plus. Leurs pilotes les dirigent avec l’hélice, fixée à l’extrémité d’une longe tige métallique.

Dans l’une de ces maisons bariolées, je découvre le travail des femmes de l’ONG Osmose. Elles sont une trentaine à réaliser toutes sortes d’objets en tressant de la jacinthe d’eau. Assises sur des nattes à même le plancher, ces mères de famille trouvent ainsi un revenu alternatif tout en débarrassant le village flottant du Tonlé Sap d’une véritable plaie. Plante importée -par le colon français d’ailleurs- et invasive, la jacinthe d’eau se multiplie en effet très vite. Ici comme partout ailleurs, durant la saison des pluies, d’énormes quantités de ces plantes vont jusqu’à obstruer les voies navigables, paralysant la vie du village.

Plus loin, nous nous amarrons devant une autre maison de ce village flottant du Tonlé Sap. Ce soir, une fois de plus, nous dormons chez l’habitant. Et c’est particulièrement intéressant de découvrir la vie lacustre. La maison de nos hôtes est en fait constituée d’une grande pièce, avec au fond la cuisine et les sanitaires. Je déroule ma natte sur le plancher. Très ajouré, il laisse apercevoir la surface de l’eau, à seulement 20 ou 30 cm, mais aussi des myriades de moustiques. Ouf : comme toujours, nous disposons de moustiquaires et ce soir, tout particulièrement, ce ne sera pas du luxe.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

  • Trouvez vos guides de voyage sur Amazon, à la Fnac ou sur Nostromo
  • Pour réservez vos hôtels, locations de vacances et gîtes, il y bien entendu  Booking mais je vous invite aussi à découvrir GreenGo (hébergement responsable en France) et Abracadaroom (hébergement insolite en France)
  • Comparez le prix des locations de voiture sur Rentalcars ou Autoeurope. Louez votre van/fourgon camping-car sur Yescapa.
  • Comparez les vols avec Skyscanner ou Kayak
  • Comparez le prix de vos déplacements en bus, train, ferry et avion avec omio
  • Louez votre matériel photo chez Pixloc plutôt que de l’acheter
  • Réservez une activité, une visite ou un billet coupe-file avec Civitatis ou Get Your Guide et votre activité d’aventure ou sportive avec Manawa.
  • Vous recherchez une assurance et/ou une assistance ? J’utilise personnellement celle de Chapka Assurance.
  • Envoyez une demande de devis à une agence de voyage locale francophone

De nombreux élevages de crocodiles dans ce village flottant du Tonlé Sap

Comme le font deux familles sur trois dans ce village flottant du Tonlé Sap, celle qui nous héberge vit de la pêche ainsi que de l’élevage de… crocodiles. Et des sauriens, il y a en a des dizaines et des dizaines ! De taille déjà respectable, ils sont prisonniers de très grandes cages à moitié immergées, juste à côté de la maison. On se promène dessus, en marchant sur des planches posées sur le grillage, pour voir ça de plus près. Inutile de dire que je fais très attention où je pose les pieds : s’agit pas de passer à travers !

Après ces découvertes, je m’installe sur l’étroite terrasse -qui fait office de ponton, à moins que ce ne soit l’inverse- de ma maison flottante. De temps en temps passe un voisin : comme il n’y a pas de trottoir, c’est le seul moyen de remonter la « rue » sans emprunter de bateau. De l’autre côté du canal, un peu plus bas, me parvient un curieux et incessant staccato. Ce sont des femmes -mais je ne peux les apercevoir- qui dans une pêcherie décapitent à la chaîne des myriades de poissons. Les ouvrières sont payées, pas beaucoup, au poids. J’entends leur martèlement sourd jusque tard dans la soirée, longtemps après le coucher du soleil.

Le vrombissement des moteurs sur le canal est autrement plus gênant ! Si ce raffut dure toute la nuit… Mais non : dans ce village flottant du Tonlé Sap, bercé par le clapotis de l’eau, je dors comme un loir. L’air du Tonlé Sap me réussit.

Informations pratiques pour découvrir le lac Tonlé Sap

Avec qui partir ?

Ce reportage au Cambodge a été réalisé dans le cadre d’un beau voyage baptisé « Vietnam – Cambodge: minorités, Mékong, Angkor ». C’est un voyage accompagné qui est proposé par La Balaguère -l’un des plus grands noms français du voyage à pied- basée dans les Pyrénées, en pleine montagne.

Le séjour comporte en première partie un trek de quatre jours dans les rizières en terrasses des montagnes du nord, puis la découverte des grands sites du reste du Vietnam. Après une petite croisière sur le Mékong, la dernière partie du voyage se déroule au Cambodge.

Quel guide emporter pour visiter le Cambodge ?

Un guide : Cambodge aux éditions Lonely Planet

Tonlé Sap, Cambodge

Journaliste venant de la presse régionale, maintenant je ne fais plus que ce que j'aime. C'est simple, non ?

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap