Vous êtes ici >>

Balades dans les Aït Bougmez

Aït Bougmez, la vallée heureuse

La vallée des Aït Bougmez qu’on voit aussi écrit Aït Bouguemez et autrefois appelé Aït Bouammass, littéralement ceux du milieu en raison de la situation de la vallée en plein cœur des montagnes du Haut Atlas central, est plus généralement surnommé la « vallée heureuse ».

 

Aït Bougmez

Eloignée de l’agitation du monde moderne, les berbères des Aït Bougmez vivent paisiblement au rythme des saisons. Les cultures, véritables mosaïques aux couleurs chatoyantes, s’étendent le long des montagnes.

Située entre la ville d’Azilal et le sommet du M’Goun (4071 m), la vallée s’étire en forme de Y sur 36 km depuis le village d’Agouti jusqu’à Zawyat Oulmzi au pied du lac d’Izourar.

Carte de notre itinéraire dans les Aït Bougmez et les Aït Boulli

Combinant voyage sac à dos et randonnée en étoile au départ de la maison d’hôtes Touda (Zawyat Oulmzi), nous partons explorer les richesses de la vallée des Aït Bougmez, rencontrer les artisans des Aït Boulli et les nomades du plateau d’Izourar en compagnie d’Ahmed et de Saïd, respectivement gérant et propriétaire de la maison d’hôtes Touda. Ils sont les ambassadeurs de leur vallée.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Traversée des Aït Bougmez en pick-up

Hier soir, nous sommes arrivés assez tard dans les Aït Bougmez, la vallée heureuse du Haut-Atlas marocain. A l’arrière d’un pick-up Toyota, nous traversons la vallée pour rejoindre les Aït Boulli.

 

Camions colporteurs dans les Aït Bougmez

L’atmosphère est lourde, l’air chargé en poussière du Sahara. Dans les champs, les femmes s’affairent à couper le millet et la luzerne. Courbées, elles portent leur lourd chargement de céréales sur le dos pour les stocker en vue de l’hiver.

Les hommes construisent ou rénovent l’habitat traditionnel. Dans le bas de la vallée des Aït Bougmez, on trouve les maisons en pisé. Plus en altitude comme à la maison d’hôtes Touda, les pierres remplacent la terre battue. Toutes les pièces des habitats ne dépassent pas trois mètres de large, la taille maxi des poutres en noyer provenant de la vallée des Aït Boulli.

 

Cigognes dans les Aït bougmez

Les camions colporteurs d’Azilal passent tous les vendredis avec les denrées alimentaires qu’on ne trouve pas dans la vallée.

Les cigognes imperturbables nichent sur leur promontoire qu’elles investissent toute l’année. Dans les Aït Bougmez, les cigognes aussi sont heureuses.

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link