Vous êtes ici >>

3 raisons de passer des vacances à Vienne Condrieu

À 30 minutes de Lyon sur la route du grand sud, le panneau Vienne au bord de la nationale 7 était synonyme d’arrêt pipi, ravitaillement et courte pause vers les vacances. Je cherchais une idée de vacances en France. Cette fois, les bouchons du début d’été m’ont forcé à aller au-delà de la pancarte pour boycotter la circulation. Bien m’en a pris, j’ai découvert une belle part de la région Auvergne Rhône-Alpes ; deux départements : l’Isère et le Rhône et les villes de Vienne Condrieu. Un territoire deux fois plus riche en émotions.  Une escapade pour une vraie découverte. Seul, à deux, en famille ou entre amis. Voici les 3 raisons de passer des vacances à Vienne Condrieu.

Première surprise Vienne Condrieu, c’est l’assemblage de deux communes reliées par le fleuve Rhône et les coteaux des Côtes-Rôties. Vienne est dans le département de l’Isère, Condrieu est dans le Rhône. Il fallait ça pour marquer le centre d’un territoire riche et peu connu. Tant mieux !  

Vignes et maison du Domaine viticole Corps du Loup
Vignes et maison du domaine viticole Corps du Loup à Tupin-et-Semons

1 – Découverte de l’Antiquité aux anti pasti

C’est donc par la route 66 française, c’est-à-dire la tout aussi mythique Route Nationale 7 qu’on arrive à Vienne.  

On ne se précipite pas à l’intérieur de la ville. Non ! On bifurque sur le pont Delattre-de-Tassigny qui enjambe le Rhône pour arriver sur la rive droite au cœur d’une autre commune : Saint-Romain-en-Gal. Nous sommes de ce côté du fleuve sur le département du Rhône. Au bout du pont c’est déjà le Musée Gallo-Romain Saint-Romain-en-Gal Vienne (notez l’appellation Vienne).  

Vienne, un site antique important

Ce site archéologique est l’un des plus grands ensembles consacrés à la civilisation gallo-romaine en France. C’est ce qu’annonce le site internet du musée. 7 hectares pour découvrir le monde romain dans la Gaulle d’autrefois. Il est préférable de se promener dans les fondations des villas aux heures les moins chaudes. En milieu de journée, préférez le musée rénové et climatisé pour découvrir les grandes fresques de mosaïques et autres objets découverts sur le site. Il est même possible de visiter l’atelier. Des spécialistes s’y activent pour remettre en état les fresques pourvues de traits d’une finesse que je trouve incroyable. Il faut compter une bonne demi-journée pour explorer l’endroit passionnant même pour les néophytes . N’oubliez pas, vous êtes sur un site archéologique unique en Europe et même au monde.  

Silhouette dans le Musée Gallo Romain Saint-Romain-en-Gal
L’intérieur du Musée Gallo Romain de Saint-Romain-en-Gal Vienne.

Jusqu’à la fin août tous les vendredis sur le site archéologique et pour 3 euros, on peut profiter des Crépuscule Antiques pour s’initier au yoga, à la méditation et aux croquis. C’est à ce moment de la journée que le relief complexe du site prend tout son sens. Les photographes apprécieront. 

 Vienne, la petite Rome au 5 collines 

Retour à Vienne par le même pont. Je ne sais pas si c’est la proximité des massifs alpins ou les reflets du fleuve Rhône, mais je suis frappé par les similitudes de la lumière avec celle que j’ai découvert il y a quelques temps lors de vacances dans les Pyrénées Atlantique. Cette lumière me rappelle mon séjour en bungalow. Pas de doute, nous sommes dans le Grand sud la France !  

Attention, vous allez entrer dans une ville tout aussi riche qu’une agglomération italienne de la Lombardie. D’ailleurs l’Office du Tourisme aime à se définir comme la petite Rome au 5 collines. (Au lieu de 7 originales du Latium).  

Vienne, un monument puissant et unique au monde  

On s’enfonce par les escaliers qui mènent à petite rue des Clercs qui est parsemée de porches aux chapiteaux et linteaux tout aussi magnifiques que ceux du cloître Saint-André-le-Bas situé en bas.  200 mètres à l’ombre de cette galerie vivante et c’est l’arrive sur la place du Temple d’Auguste et de Livie. Attention ! Vous êtes devant un trésor rare du patrimoine régional. Que dis-je ? National voire mondiale ! Cette haute fondation à colonnes, veille depuis plus de 2000 ans sur la ville. La structure semble posée sur la place depuis peu par un architecte contemporain.  

Le temps d'Auguste et Livie à Vienne
Le temps d’Auguste et Livie au coeur de la vieille-ville de Vienne.

Ce temple a été transformé en église et dé-sanctifié à la Révolution Française pour en faire la tribune d’expression libre du peuple. C’est l’édifice emblématique de la ville. Prendre un café autour du monument le matin sur l’une des terrasses des bars c’est agréable. Y prendre une mauresque le soir quand les éclairages de la ville mettent en valeur la structure, c’est puissant ! 

Vienne, sa cathédrale molasse 

Vienne c’est aussi la cathédrale Saint-Maurice. Devant les escaliers monumentaux qui mènent à sa principale façade, je lève les yeux et je me demande si l’Homme n’est pas lui aussi un dieu pour élever de telles structures au nom du ciel. Techniquement impressionnant quand on pense que sa fondation date du 4ème siècle après JC. Qu’elle est faite en pierre de molasse qu’on trouve au pied des Alpes. Evidemment, cette géologie lui incombe des problèmes d’infiltrations d’eau qui demandent une surveillance pointue.  On continue ! 

Les Antipasti di Vienna, ça donne soif  !

Un petit tour à l’ancienne église Saint-Pierre et vous aurez presque traversé le centre-ville. C’est l’une des plus ancienne de France. Elle aussi fut désacralisée à la Révolution. Aujourd’hui c’est un musée lapidaire dans lequel on peut faire l’inventaire des pièces trouvées ici est là le long du Rhône. Profitez de l’été pour assister comme moi en fin d’après-midi aux Antipasti Di Vienna. Il s’agit d’un concert de jazz au cœur de la nef en attendant Jazz à Vienne 2021. Le set musical se termine par une dégustation de Condrieu. Transition pour le paragraphe suivant. 

Concert dans le musée lapidaire et église Saint-Pierre de Vienne
Concert pendant les Antipasti di Vienna dans le musée lapidaire et ancienne église Saint-Pierre de Vienne.

2 – Le vin des vacances d’été : l’appellation Condrieu 

Cette terre, c’est celles du vin. Cette année c’est les 80 ans des appellations Côte-Rôtie et Condrieu. Tout ça, c’est une centaine d’hectares répartis sur 7 communes au pied des pentes du massif du Pilat. Le viognier doré est le cépage roi. La structure des coteaux en terrasses étroites demande une attention particulière aux viticulteurs. En plus d’une grande exigence, ce relief qui borde le lit du Rhône donne des paysages magnifiques. (C’est un photographe qui le dit).  

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

 J’ai eu la chance de découvrir le domaine et les terrasses très escarpées du Corps de Loup à Tupin-et-Semons. Des visites élaborées avec bien sûr dégustations y sont proposées, mais l’originalité est un service de e-visite aidé d’un coffret rempli de tubes à essais, anti-goutte, etc. Pour en apprendre un peu plus sur le vin même à distance.  

Caves et tonneaux du domaine viticole Corps du Loup
Dans les caves de Condrieu du domaine viticole le Corps du Loup.

Autre grand lieu du vin : le Caveau de la grande maison Guigal. L’espace musée vient d’ouvrir. J’ai eu l’honneur d’être un des premiers à entreprendre sa découverte.  Même si la famille a acheté un peu partout pas mal d’objets rassemblés ici, le musée donne un bel exposé sur les pièces mécaniques, les amphores, les fûts et tous les accessoires utiles aux processus de vinification depuis l’Antiquité dans la région. Dans la salle de dégustation, vous pourrez vous offrir des vins accessibles à toutes les bourses. Même les mieux pourvue.

Maîtresse de chai ouvrant une bouteille de Côte Rôtie
Maîtresse de Chai de la Maison Guigal à Ampuis.

3 – Découvrir les activités sur Vienne Condrieu

Vienne Condrieu en Gyropode

Probablement, l’instant qui m’a le plus marqué lors des 72 heures passées à Vienne Condrieu : la visites des vignobles et des bords du Rhône en gyropode. C’était la première fois que j’ai eu à manier l’engin. J’ai maîtrisé le centre de gravité et son fonctionnement en 6 secondes chrono. Au bout du 1er kilomètre, je jouais déjà à accélérer, décélérer et zigzaguer sur les petites pistes qui longent la Via Rhôna. J’ai adoré ce moyen de locomotion ludique, écologique, presque silencieux et très agréable à piloter. De plus, faire du gyropode ici n’est pas un concept tiré par les cheveux, c’est un moyen efficace pour découvrir le territoire sans être concentré sur la technique ou son maintien à la route.  

Touristes sur gyropodes en campagne
Gyropodes sur les collines de Tupin-et-Semons sur la vallée du Rhône.

Mobilboard offre un tas de circuits guidés et à thèmes avec les gyropodes. Les excursions qu’ils proposent  passent sur la piste cyclable de la Via Rhôna via l’île du Beurre et son parc naturel. Des découvertes pures ou au travers de vignobles avec dégustation et même repas chez les vignerons.  

Vienne Condrieu, la vie du château de Septème

Poussez jusqu’au Château de Septème à 14 km de Vienne côté Isère. Une magnifique forteresse médiévale pleine de noblesse.  C’est à la fin des journées d’été ensoleillées que le Château devient magnifique. Posé en haut d’une petite colline recouverte d’une pelouse arpentée par des paons, c’est simplement beau.

Vue du château de Septème en fin de journée
Vue sur la façade éclairée du château de Septème en fin de journée.

Le monument semble être entre de bonnes mains avec les nouveaux propriétaires qui s’engagent dans des animations quasi non-stop. Lors de mon passage, j’ai participé à un escape game. Même si je ne raffole pas de ce jeu, je reconnais que l’idée est excellente pour découvrir l’endroit et son histoire. À faire entre amis ou en famille. Rigolade assurée surtout si vous êtes le boulet de votre équipe car nul en histoire comme moi. 

Carnet pratique  

Pour bien manger  

Plein de choses. J’ai goûté les Rigottes de Condrieu. Ces adorables petits fromages sortis du lait des tout aussi adorables chèvres de la Ferme des Pampilles. Une affaire parfaitement tenue par Mickaël Lemaître. Une néo rural passionné installée sur le village Les Haies et qui quadrille les marchés paysans du coin.  

Plan rapproché sur fromages Rigottes de Condrieu
Les Rigotte de Condrieu de la Ferme de Pampilles.

En parlant de marché, celui de Condrieu est l’un des plus importants de France. Tous ce que compte la région en produits régionaux et naturels est ici le samedi matin. Et ça fait des kilomètres de linéaires !  Rassurez, vous textiles et plastiques y on droit d’exposition aussi, mais ce n’est pas l’essentiel.

Pour ma part, j’ai fait le marché avec Philippe Girardon l’un des chefs étoilés du coin. Je n’ai pas eu le temps de tester sa cuisine (je reviendrai), mais j’ai savouré son approche sans chichi pour les bonnes choses sur ce marché. 

Quasi institutionnel à Ampuis, le Bistrot de Serine est Comme une quinguette des vignobles. La terrasse au milieu des tonneaux donne l’ambiance. La cartes de vins est tout aussi riche qu’abordable.  

  L’Espace PH3. C’est la grande classe ! C’est l’hôtel restaurant du chef aux 2 étoiles Michelin Patrick Henri Roux. Déguster ses créations bistrot au milieu du jardin c’est divin. En plus, notre chef est vraiment disponible pour parler avec les clients. La classe !  

Paysage de la vallée et du fleuve Rhône vers Condrieu
Vue de la vallée et du fleuve Rhône vers Condrieu au dessus de Tupin-et-Semons.

Y aller

En 2 heures de TGV depuis Paris Gare de Lyon. À 20, 30. minutes au sud de Lyon par la route.

Informations sur place

Pavillon du Tourisme Cours Brillier 38217 Vienne Cedex. Tel.0474537010 www.vienne-condrieu.com 

Paysage sur les vignes de Condrieu
Gil Giuglio

Photographe depuis l'ère argentique, j'enrichis mes reportages par le texte. Revenir plusieurs fois sur une même région est à mon sens la seule façon d'en saisir l'essentiel. Peu importe le nombre de miles parcourus, les plateaux de l'Aubrac restent aussi exotiques que Kangaroos Island, South Australia.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link