Vous êtes ici >>

7 lieux à voir à Pavie et dans sa région en Italie

A une demi-heure au sud de Milan, en Italie, la ville de Pavie et sa région offrent largement de quoi voyager quelques jours. Voici 7 lieux à voir à Pavie et dans sa région, la Lombardie. A commencer par la magnifique chartreuse, la Certosa, les palais et les églises remarquables de Pavie ainsi que des sites intéressants dans les proches environs.

 

Que voir à Pavie et dans sa région ?

  • La vieille ville de Pavie, sa cathédrale et l’église St-Michel
  • La fameuse chartreuse de Pavie, un monastère
  • la vieille ville de Vigevano avec sa magnifique place Ducale de style Renaissance, son immense château et le musée de la chaussure
  • le moulin Mora Bassa près de Vigevano où sont présentées les machines imaginées par Léonard de Vinci
  • Les villas Bussolera-Branca et la maison de l’Art Brut, à Mairano di Casteggio dans la région de l’outre-Pô
  • l’ermitage Saint-Albert di Butrio, une abbaye romane dans le piémont des Appenins, dans l’outre-Pô.
  • les rizières partout dans la province, de belles fermes anciennes, et, bien sûr, goûter au risotto.

Cathédrale de Pavie

L’Italie en famille ?

Pour prolonger votre découverte de l’Italie, je vous suggère de visiter les Cinque Terre en Ligurie. Les villages côtiers sont charmants avec leurs maisons colorées et les vignobles qui s’accrochent aux terrasses escarpées. Je suis sûr que vous allez aimer.

La vieille ville de Pavie

Pavie est une ville bien sympathique : plein de monuments à admirer, de marchands de glace et de grandes terrasses, de bons restos. Tout cela dans une ambiance qui m’a paru bien décontractée. Il faut dire qu’aux 75 000 habitants -Pavie est assez petite- s’ajoutent quelque 30 000 étudiants qui mettent un sacré coup de jeune. Comment ne pas inclure la vieille ville de Pavie dans les 7 lieux à voir à Pavie ?

L’université, une des plus anciennes d’Europe, a d’ailleurs été l’une de mes escales. En plein centre, c’est presque une ville dans la ville avec des bâtiments anciens qui ont beaucoup de charme.

Presqu’entièrement piétonne, Pavie est facile à découvrir avec ses rues qui se coupent presque toutes à angle droit. A commencer par les deux antiques routes romaines devenues aujourd’hui la via Cavour et la Strada Nuova, les principales artères commerçantes. Elles se croisent devant la belle place Vittoria, bordée par de vieilles demeures aux façades Renaissance. La place est presque entièrement occupée par des terrasses, bondées à toute heure. Pour ma part, j’ai aimé m’y attarder en soirée après avoir sillonné Pavie.

Évidemment, je n’ai pas manqué l’imposante cathédrale, le Duomo. Mais c’est encore l’église romane Saint-Michel que j’ai préférée. Datant du 11e siècle, du temps où Pavie était capitale royale, elle abrite de nombreuses œuvres d’art, peintures et fresques du XIIe ainsi qu’une magnifique crèche en bois polychrome.

De palais en vieilles tours, mes pas m’ont mené vers le château de Pavie. L’ancienne résidence de la famille Visconti n’est plus aussi grande qu’à l’origine -il lui manque deux ailes- mais reste de dimensions impressionnantes.

Pavie

La chartreuse de Pavie

Située à l’écart de Pavie la chartreuse -un monastère appartenant à l’ordre des Chartreux- m’a beaucoup impressionné. Dans son environnement campagnard, d’ailleurs les moines vendent leur production de miel ou de tisanes, j’ai aimé la beauté et la sérénité des lieux.

Fondé par les Visconti au XIVe, le monastère est richement décoré. L’église offre notamment une superbe façade de style Renaissance en marbre et, à l’intérieur, des plafonds en lapis-lazuli. Un peu partout, comme dans l’actuel réfectoire, de belles fresques et peintures, des stalles superbement ouvragées. Dommage que je sois passé aussi rapidement !

J’ai beaucoup aimé le cloître, jouant des contrastes entre la brique ocre et le marbre. Puis les cellules des moines. Ce sont en fait de confortables maisons, entourant chacune un espace clos, toutes alignées autour d’un immense jardin.

Chartreuse de Pavie

Vigevano avec sa place Ducale

Au nord de Pavie, non loin de la métropole milanaise, voici Vigevano, une petite ville figée dans le temps. Son centre historique est exactement tel qu’il a été construit à la Renaissance, à la fin du XVe s.

Sa beauté m’a soufflé, en particulier celle de la majestueuse place Ducale. Elle est aussi imposante que gracieuse : un long rectangle entièrement pavé, bordé de belles demeures à arcades.

A l’une des extrémités se trouve la cathédrale de style baroque, du XVIe. Sa façade, assez discrète, ne rend pas hommage aux trésors que j’y ai trouvés. Les plafonds sont entièrement recouverts de fresques, les petits autels latéraux renferment de belles peintures Renaissance.

A l’autre bout de la place Ducale, une longue volée de marches m’a conduit au château. Surplombant la ville, il est tout aussi étonnant. D’abord par sa taille, immense. J’ai aimé le calme qui règne ici, qui me permet d’admirer en toute sérénité les belles constructions qui le composent : donjon, tours et palais de différentes époques, écuries…

L’un des bâtiments abrité un étonnant musée de la chaussure. Eh oui, Vigevano est la capitale de la chaussure de luxe italienne et on y produit de la chaussure au moins depuis le XVe. L’expo montre -rapidement- l’évolution à travers les âges et le monde. Et présente tout un tas de créations récentes, plutôt remarquables. J’ai ainsi vu des escarpins griffés Chanel ou Givenchy des années 60 ou 80, dont une paire portée par Marilyn Monroe, ou les bottines de Mussolini. Et tout ça m’ a bien intéressé.

Enfin, pour sortir du château, j’ai emprunté une impressionnante route couverte et des souterrains où je me crois transposé dans un film de cape et d’épée. Vous l’avez compris, il n’était pas possible de ne pas inclure le Vigevano dans ma sélection de lieux à voir à Pavie et dans ses environs.

Vigevano

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Le moulin de Mora Bassa, sur les traces de Léonard de Vinci

Aux portes de Vigevano, face aux champs et aux rizières, le moulin à eau de Mora Bassa avec ses grandes roues à aubes offre un cadre bucolique à souhait. Cette construction du XVIe abrite un petit musée qui m’a beaucoup intéressé.

J’ai pu y avoir une cinquantaine de machines ou objets construits d’après les esquisses de Léonard de Vinci, qui a longtemps séjourné dans cette région. On connaît le prodigieux artiste, l’auteur de la Joconde qui a d’ailleurs aussi peint le moulin de Mora Bassa, mais beaucoup moins le génial inventeur. Il a pourtant imaginé l’hélicoptère, le cric, le roulement à billes, les roues à dents… Et même de terribles et mortels engins militaires. Tout cela a été reconstitué ici, en modèles réduits bien sûr, en utilisant ses plans. Comme un gamin, je me suis piqué au jeu à les faire fonctionner.

Moulin de Mora Bassa

Les villas Bussolera-Branca et la maison de l’Art brut

Un ensemble de majestueuses villas, dont les plus anciennes datent de la fin du XVIIe. Le tableau est tout à fait ravissant, au beau milieu des vignes qui recouvrent ces collines de l’Oltrepô, de l’autre côté du Pô, le principal fleuve italien.

Si la fondation Bussolera-Branca (les Branca, du nom d’un célèbre apéritif) ne se visite pas, les garages laissent voir de rutilantes et luxueuses voitures d’avant-guerre, de vieilles calèches. Et il fait bon se promener dans les parcs romantiques qui la ceinturent.

La ferme qui la flanque abrite une cave réputée, les vins du Fracce. Ici, le rendement est moitié moindre qu’habituellement. Le résultat ? Des pinots noirs, blancs ou des croatinas, gouleyant à souhait que l’on prend plaisir à déguster dans ces chais historiques.

Juste en face, une autre villa abrite la Maison de l’Art brut. Elle présente un ensemble de peintures et créations émouvantes. Leurs auteurs, toujours des gens très simples, ne se prétendaient nullement artistes. Expriment-ils espoir ou désespoir ? Les deux sans doute. En tout cas, ce que je vois ici prend aux tripes.

oltrepo

L’ermitage Saint-Albert de Butrio, une abbaye romane

Perdu en pleine nature, pas trop loin de Ponte Nizza au pied de la chaîne montagneuse des Appenins ligures, l’ermitage de Saint-Albert me subjugue d’emblée par ses lignes douces. De style roman, l’abbaye a été construite au XIe. Agrandie au fil des siècles, elle reste néanmoins d’une taille modeste, sans rien perdre de son harmonie.

L’ermitage, où vivent toujours quelques religieux, renferme des fresques du XVe très colorées et remarquablement conservées. J’ai pris mon temps pour les admirer. Puis, à l’ extérieur, je me suis attardé devant la première tombe du roi d’Angleterre Edouard II, qui serait mort ici en 1340.

C’est avec un réel plaisir que j’ai sélectionné l’ermitage Saint-Albert de Butrio dans les lieux à voir à Pavie et en Lombardie.

Goûter au meilleur risotto, celui de Pavie

Pas un restaurant de la région de Pavie qui n’a pas du risotto à sa carte. Au parmesan, au vin, au poivre, aux champignons, mais aussi à la vanille ou au chocolat : il est mis à toutes les sauces. J’ai bien sûr succombé, plus souvent qu’à mon tour, car… c’est tout simplement le meilleur risotto du monde confectionné avec le meilleur riz du monde, produit ici bien évidemment !

L’Italie est le premier producteur de riz en Europe et la région de l’outre-Pô en est la principale. Dans la campagne tout autour de Pavie, j’ai pu voir de nombreuses rizières. C’est plutôt joli. Intéressant à observer, aussi, en toutes saisons, que ce soit au moment de la mise en eau ou de la récolte.

J’ai découvert qu’il y a riz et riz. Le plus apprécié -et le plus cher- est la variété carnaroli avec un grain long et bombé, très blanc. Une « route du carnaroli », reliant les plus belles fermes produisant cet aristocrate du riz, est en cours de création.

Informations pratiques sur les lieux à voir à Pavie

Pavie se trouve à une demi-heure au sud de Milan, en train -avec une liaison à peu près toutes les 30’) comme en voiture. L’aéroport le plus proche est Milan-Linate mais celui de Milan-Malpensa est très facile d’accès aussi.

Pour trouver votre votre vol vers Milan, utilisez notre comparateur

Bonnes adresses

  • Hôtel Moderno (4* aux normes locales), à Pavie, tenu par la même famille depuis des décennies et situé juste en face de la gare, à quelques minutes à pied de l’hyper-centre. Calme et confortable (un spa au sous-sol), il propose aussi une bonne table.
  • Ristorante Bardelli, au bord de la rivière Tessin avec une magnifique vue sur le pont couvert, une adresse gastronomique et romantique.
  • Ristorante Selvatico, à Rivanazzano Terme dans l’Oltrepô, une institution plus que centenaire où seules des femmes officient aujourd’hui en cuisine. Et quelle cuisine ! Des plats traditionnels revisités en faisant la part belle aux fleurs et plantes.
  • Ristorante L’Oca Ciuca (L’oie ivre…) à Vigevano, une succulente cuisine où règnent la viande d’oie et de canard, à des prix doux. Il est situé tout à côté de la place Ducale.
  • Ristorante Cascina Vittoria à Rognano, à la campagne non loin de la Certosa de Pavia, où un jeune chef inventif -il a fait ses classes chez des étoilés Michelin- fait merveille. Un semi-gastro qui est mon adresse coup de cœur !
Avatar

Journaliste venant de la presse régionale, maintenant je ne fais plus que ce que j'aime. C'est simple, non ?

2 commentaires au sujet de “7 lieux à voir à Pavie et dans sa région en Italie”

  1. Super article ! J’ai maintenant très envie d’aller faire un tour du côté de l’hermitage de Saint Albert qui a l’air somptueux.

    Si vous êtes aux alentours de Rome et il y a aussi énormément de choses à visiter autour, pas très loin en train ou en voiture.

    Bon voyage !

    Répondre

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap