Vous êtes ici >>

Macédoine : la route des plus beaux monuments religieux

La Macédoine, slave à environ 70%, est principalement de religion orthodoxe. Une Eglise autocéphale depuis 1958, date où elle a rétablie son archevêché. Elle est toujours non reconnue par les autres Eglises orthodoxes, notamment l’Eglise Serbe dont elle dépendait depuis 1913. Les monuments orthodoxes, Eglises et Monastères, sont très nombreux dans le pays. Impossible de tous les présenter ici.
L’ouest de la Macédoine est aussi peuplé de macédoniens d’origine albanaise. Une petite communauté Turque et Bosniaque vit aussi dans le pays. Les Musulmans représentent près d’un tiers de la population.

Je vous propose un itinéraire dans le sens des aiguilles d’une montre à partir de Skopje. Notre conseil : dormir au moins une nuit dans un des monastères du pays.

Eglise Sveti Spas de Skopje

Skopje et environs

L’Eglise Sveti Spas est la plus ancienne de la région (époque ottomane). C’est sans doute la plus belle de Skopje. Elle est en partie enterrée pour ne pas faire de l’ombre à la mosquée toute proche de Mustapha Pacha. L’iconostase, réalisée en bois sculpté entre 1817 t 1824, est d’une grande finesse. A quelques pâtés de rue, la Mosquée Mustapha Pacha fait face aux murailles de Skopje. C’est la plus imposante construction ottomane de la capitale. Elle date de 1492. La roseraie qui jouxte le monument est agréable.

Dans la nouvelle ville, de l’autre côté du Vardar, le musée et la chapelle de Mère Térésa, enfant de Skopje, permettent de découvrir un peu mieux la vie de celle qui a reçu le prix Nobel de la Paix en 1979 pour ses actions dans les bidonvilles de Calcutta ou ailleurs.

Le Monastère de Saint- Pantelejmon, datant de 1164, est à 8km au sud est de Skopje. A côté de l’Eglise, on trouve un konak, transformé en hôtel, et un restaurant. Les fresques du XIIe siècle sont en partie existantes, notamment les lamentations de Marie.

Monastère Saint-Joachim Osogovski - © markovskavesna

Nord-est de la Macédoine

Le Monastère Staro Nagoricane, dans le village du même nom, est facilement accessible depuis Skopje. L’Eglise, dédiée à Saint Georges sur demande de Diogène, comporte des fresques bien conservées du XIVe siècle.

En poursuivant vers la Bulgarie, le Monastère Saint-Joachim Osogovski se trouve au cœur d’un écrin de montagne. Le site est remarquable. On y retrouve deux Eglises et un konak, où il est possible de passer la nuit (confort correct).

Un peu plus au sud, le Monastère de Lesnovo, dédié à l’Archange Michel, est connu pour son école littéraire et de calligraphie.

Monastère de Saint Léontief de Vodoca - © keepwaddling1

Sud-est de la Macédoine

A quelques kilomètres de Strumica, deux édifices religieux méritent une visite : le Monastère de Saint Léontief de Vodoca pour son architecture atypique réunissant plusieurs églises construites depuis le VIIe siècle ; et le Monastère de Veljusa pour la sérénité qui envahit les lieux. Une communauté de nonnes fait revivre les lieux. Certaines parlent français.

Autour de Prilep, le Monastère de l’Archange Saint-Michel a été construit à flanc de colline. On peut s’y rendre pour la porte de fer du XVe siècle et les tours de Marko, non loin de là, qui dominent la plaine de Pelagonia et Prilep.

Dans un cadre plus sauvage, le Monastère de Treskavec ne se rejoint qu’en 4×4. Le site a été habité depuis la plus haute Antiquité. On y a notamment découvert des vestiges d’un temple dédié à Apollon.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Monastère Saint-Naum

Ohrid et ses environs

Ohrid, l’ancienne Lychnidos, est sans conteste la ville macédonienne qui concentre le plus de monuments religieux. Pour cette raison, la ville a été classée sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. L’Eglise Sainte-Sophie, l’Eglise Saint-Jean Kaneo, les Eglises de Plaosnik et l’Eglise de la vierge Perivleptos sont les quatre sites à ne manquer sous aucun prétexte.

Le Monastère Saint-Naum comprend une Eglise byzantine posée sur sur un promontoire rocheux qui surplombe le lac. Cadre splendide pour un des endroits les plus touristiques de Macédoine.

Pour plus d’informations, je vous invite à lire mon article sur Ohrid.

Tetovo et ses environs

Le Monastère Sveti Joan Bigorski, situé dans le parc national de Mavrovo, remontent à 1020. L’incendie de 2009 a réduit en cendres une grande partie du monastère suite à un court circuit électrique. Par chance, les flammes n’ont pas atteint l’église. L’iconostase en bois sculpté date du XIXème. Composé de plus de 700 figurines, il retrace avec finesse des scènes de la Bible.

Plus au nord, la ville de Tetovo abrite deux édifices musulmans d’importances majeures : le Teke Arabati Baba et la Mosquée Peinte. Situé à côté du cimetière musulman, le Teke Arabati Baba est le monastère d’ une petite communauté Bektashi qui pratique un islam soufiste. Le site impose le respect et invite à plus de paix. A deux pas de là, la Mosquée Peinte est une des dernières mosquées peintes des Balkans. Construite en 1459, elle était autrefois reliée aux bains de l’autre côté du parc et de la rivière Pena.

Teke Arabati Baba de Tetovo

L’architecture de la maison est identique aux anciennes maisons à pans de la région. Les murs extérieurs sont par contre recouverts de motifs et l’intérieur de la mosquée est également décoré avec des couleurs plus sobres.

Et pour finir cette route des plus beaux monuments religieux de Macédoine, je vous livre une citation que j’apprécie tout particulièrement : « La psychanalyse est une confession sans absolution » (Gilbert Keith Chesterton, extrait d’Orthodoxie).

Informations pratiques

Y aller ?

Compagnies régulières et low-costs desservent Skopje, la capitale. Pour trouver le meilleur tarif, utilisez notre comparateur de billets d’avion.

Avec qui partir ?

Destination Queyras permet depuis plusieurs 2010 d’associer randonnée et découverte du patrimoine de la Macédoine.

Comment circuler ?

Le plus pratique reste la location de voiture, d’autant que les prix sont intéressants. Utilisez notre comparateur de location de voiture pour trouver les meilleurs tarifs.

Où dormir ?

  • Skopje : Wip Hôtel à Skopje : un trois étoiles bien situé à deux pas du centre-ville
  • Prilep : Krystal Palace. Hôtel confortable mais à la décoration désuète. A deux pas de la gare.
  • Ohrid : Hôtel Riviera. Moderne, et même flashy avec son jaune qui détonne, il fait face aux quais de la ville. A deux pas de l’ancienne ville, une belle situation qui plait aussi aux jeunes fêtards.
  • Tetovo : Hôtel Tivoli : un des hôtels les plus confortables de la ville même si la décoration est kitch.

Photo de présentation : ©  kevinzim

 

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap