Vous êtes ici >>

Ohrid, ses plus beaux vestiges religieux

Une situation exceptionnelle sur les rives du lac d’Ohrid

La ville d’Orhid a été construite sur les rives nord-est du lac d’Ohrid. D’une superficie de 358 km², cette mer intérieure fait partie des plus anciens lacs du monde avec le Titicaca en Amérique latine et le Baïkal en Russie. Le massif de Galicica le sépare du lac de Prespa plus à l’est et sert de conduite d’eau souterraine pour l’alimenter. Ses eaux sont poissonneuses et ont permis à différents groupes humains d’habiter les lieux depuis 6000 ans. En 1979, le lac d’Ohrid a été classé sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

La nouvelle ville d’Ohrid

Ohrid est loin d’être une cité qui s’endort sur son riche patrimoine religieux. La ville est envahie les week-ends par les macédoniens venus se relaxer sur les bords du lac. Les jeunes y sont également de plus en plus nombreux pour venir faire la fête et refaire leur garde-robe. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’Ohrid s’est branchée sur les derniers standards de la mode européenne.

Se balader sur les quais, arpenter les rues commerçantes, boire un verre sur le port ou flâner dans le marché des fruits et légumes restent des moments forts agréables même s’il faut avouer qu’un touriste étranger ne vient pas à Ohrid pour ces raisons. Les trésors de la ville sont bien ailleurs.

Les immanquables de la vieille ville

Appelée Lychnidos pendant l’Antiquité, la ville prend le nom d’Ohrid au VIe siècle en référence au mot slave hrid qui signifie colline. La ville ancienne a en effet été construite sur un promontoire pour mieux assurer sa défense. A son sommet, la forteresse de Samuel, construite à l’époque byzantine, domine le panorama. Pour l’ensemble de ses sites religieux et culturels, Ohrid a été classée sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Tour d’horizon des vestiges à ne manquer sous aucun prétexte.

L’Eglise Sainte-Sophie

L’Eglise Sainte-Sophie est classée parmi les chefs-d’œuvre de l’architecture médiévale macédonienne. Construite sur les fondations d’une église paléochrétienne comme de nombreux monuments de la cité, sa partie basse date du XIe siècle et sa partie haute du XIVe. A l’intérieur, les peintures byzantines ont été réalisées sous l’égide de l’Archevêque Léon (1037 – 1056). Les fresques du plafond de l’hôtel sont excellemment bien conservées. Avec l’invasion de l’empire Ottoman, l’Eglise est transformée en mosquée. Ce n’est qu’en 1912 qu’elle reviendra sous la coupole orthodoxe mais sa rénovation est encore plus récente puisqu’elle date de l’après seconde guerre-mondiale.

L’Eglise Saint-Jean Kaneo

Située à l’extrémité ouest de la ville, l’Eglise Saint-Jean Kaneo a été érigée au XIIIe siècle. Elle constitue un des emblèmes touristiques d’Ohrid et même de Macédoine grâce à sa situation exceptionnelle sur le bord du lac. On peut y accéder à pied ou par bateau. Les deux sont à faire. L’intérieur du monument est sombre et petit. On vient surtout pour le cadre enchanteur qui invite à la méditation.

Les Eglises de Plaosnik

C’est sur le plateau de Plaosnik sur les hauteurs d’Orhid que se trouve l’Eglise de Pantelejmon reconstruite sur l’emplacement du monastère de Saint Clément, évèque d’Ohrid. Des fouilles de monuments d’époque paléochrétienne entourent l’Eglise. Au cœur des vestiges, une basilique, sans doute le siège de l’évêché à l’époque où la ville s’appelait encore Lychnidos.

L’Eglise de la vierge Perivleptos

Construite en 1295 au sommet d’une petite colline proche des remparts extérieurs de la ville sur la commande du général byzantin Progon Zgour, l’Eglise de la vierge Perivleptos a pris le nom d’Eglise de Saint-Clément du XVe siècle jusqu’en 2002 car ses reliques y avaient été déplacées. Les peintures murales et au plafond, œuvre des deux frères Michel et Eutychès, sont très bien conservées, notamment grâce à un programme de restauration entrepris dans les années 1950. Face à l’Eglise, la galerie des icônes abrite une belle collection d’icônes du IXe au XIXe siècle.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Au delà des vestiges, c’est tout un pan d’Histoire qu’on vient chercher à Ohrid, bercés par nos souvenirs d’enfance sur Alexandre le Grand ou l’empire Ottoman.

Informations pratiques :

Y aller ?

Compagnies régulières et low-costs desservent Skopje, la capitale. Il est aussi possible de rejoindre l’aéroport d’Ohrid via les hubs d’Amsterdam, Dusseldorf, Zurich, Vienne, Ljubljana ou Belgrade mais les rotations sont moins fréquentes et les tarifs plus élevés. Pour trouver le meilleur tarif, utilisez notre comparateur de billets d’avion.

Pour rejoindre Ohrid, deux options s’offrent à vous :

La voiture : Pratique pour ceux qui souhaite visiter Ohrid et ses environs. Utilisez notre comparateur de location de voiture pour trouver les meilleurs tarifs.
Le bus : Un bus régulier dessert Ohrid depuis Skopje via Bitola ou Kicevo. Comptez 3 heures et demi de route. Plus d’infos : http://www.sas.com.mk.

Où dormir ?

Hôtel Riviera. Moderne, et même flashy avec son jaune qui détonne, il fait face aux quais de la ville. A deux pas de l’ancienne ville, une belle situation qui plait aussi aux jeunes fétards.

Hôtel Granit : un hôtel à l’écart de la ville sur les bords du lac. Une option intéressante si vous disposez d’une voiture.

B&B chez Risto : Situé dans le village d’Elshani à 12 kilomètres au sud d’Ohrid, le B&B est une alternative plus qu’intéressante. Excellent accueil d’Anita et de Risto. Plus convivial que les hôtels et au calme.

Où manger ?

Les restaurants sont légions à Ohrid. Sveti Sofia près de l’Eglise Sainte-Sophie est une bonne adresse pour manger des plats typiques et pas chers. Plus luxueux le Dalga propose des mets plus raffinés.

A découvrir dans les environs

  • Randonnée dans le parc national Galicia
  • Musée sous-marin de la baie des Os
  • Monastère de Saint-Naum

Carnet de voyage en Macédoine

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link