Vous êtes ici >>

J’ai testé Trip4Real au marché aux puces de Saint-Ouen

Trip4Real : Visitez vos villes préférées avec des habitants locaux

Fondée en 2013, Trip4Real est une plateforme qui met en relation les voyageurs avec des habitants qui se proposent de faire découvrir leur ville et leur quartier par le biais d’une visite, d’une activité, d’un déjeuner ou encore d’une sortie nocturne. L’idée est simple : permettre aux voyageurs de vivre une expérience unique avec des locaux.

Une cinquantaine de villes en Europe est proposée. Beaucoup sont en Espagne parce que c’est là que la plateforme Trip4Real  est née. Mais leur top ville reste les grandes villes et capitales européennes : Barcelone, Londres, Paris, Lisbonne, Rome et Amsterdam. Je n’ai aucun doute que le concept va s’étendre sur d’autres villes et sur d’autres continents.

Trip4Real est l’AirBnB des city trips.


Stéphanie fait visiter le marché aux puces de Saint-Ouen

Le marché aux puces de Saint-Ouen avec Stéphanie

Aussi étonnant que cela puisse paraître, je ne m’étais jamais rendu au marché aux puces de Saint-Ouen. Et c’est par la biais de Trip4Real que j’ai choisi de découvrir ce site incontournable à deux pas de Paris (je peux le dire maintenant que j’y suis allé). La visite coûte 30 €.

Trip4Real me met en relation avec Stéphanie. Nous nous donnons rendez-vous un lundi à la sortie du métro Porte de Clignancourt, terminus de la ligne 4. Adepte du couchsurfing et habitante du quartier de la porte des Lilas, elle a toujours aimé le nord de Paris et souhaite dans sa démarche proposer des visites conviviales et un moment de partage de lieux vivants et pas forcément très touristiques. La visite de la Tour Eiffel ou de l’Arc de Triomphe, trop peu pour elle.

Plan du marché aux Puces de Saint Ouen

14 marchés à découvrir

Stéphanie me fait la visite, me donne les grandes lignes de l’histoire du marché aux puces de Saint-Ouen à partir de 1870, me remet un plan et m’emmène dans les marchés qu’elle apprécie. Car les lieux comptent en réalité 14 marchés ouverts du samedi au lundi, aux atmosphères différentes et aux ambiances tout à fait uniques. Nous ne ferons pas les 14 marchés, par manque de temps.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

La visite commence par Vernaison, le plus ancien des marchés. C’est la place des antiquaires, de l’argenterie à l’art primitif. Le marché est à l’image que je me faisais des Puces. C’est dans ce marché qu’on peut déjeuner chez Louisette, un restaurant guinguette. Ambiance années 30 garanties !

Direction ensuite le marché de Malassis. Sous sa vaste coupole, ses allées en partie couvertes regroupent une centaine de marchands, artistes, décorateurs baroques ou néo-classiques avec parfois une touche de contemporain.

Juste à côté, le marché Dauphine est mon préféré. Ouvert en 1991, c’est l’un des plus grands marchés de Saint-Ouen. Si on y trouve là aussi des objets hauts de gamme des XVIIème et XVIIIème siècle, je l’aime bien car il regroupe un coin pour les bouquinistes et les disquaires et des galeries contemporaines intéressantes comme celle de Michaël Sebban qui expose des œuvres de Gilles Cenazandotti. Cet artiste corse sculpte des animaux en danger à partir de morceaux de plastiques jetés à la mer.

Je perçois Trip4Real comme un excellent moyen de rencontrer des locaux quand on voyage.

S’ensuit les marchés Antica, Biron, Paul Bert, l’Entrepôt et Jules Vallès avant de finir la visite autour d’un verre à la Recyclerie, un café cantine face au métro de la Porte de Clignancourt dont le concept défend les valeurs du développement durable, de l’écologie et du commerce équitable. Le samedi et le dimanche, Stéphanie emmène plutôt ses « invités » à la Chope des Puces, un café-restaurant-concert gitan, histoire de rappeler que les roulottes étaient déjà là avant l’arrivée des brocanteurs.

La visite a duré trois heures. Bien loin d’une visite guidée classique avec tout son lot d’informations, j’ai plutôt vu ça comme si une amie me faisait découvrir un coin qu’elle aimait bien. D’ailleurs, l’endroit m’a tellement plu que j’y suis déjà retourné une fois. Je perçois Trip4Real comme un excellent moyen de rencontrer des locaux quand on voyage. J’adhère complètement à la démarche. Je pense réutiliser leurs services pour mes prochains city trips en Europe. Pourquoi pas Lisbonne ?

Pour découvrir l’ensemble des villes et les activités proposées par les habitants locaux, je vous invite à vous connecter sur http://fr.trip4real.com/.

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

1 commentaire au sujet de « J’ai testé Trip4Real au marché aux puces de Saint-Ouen »

Laisser un commentaire

Share via
Copy link