Vous êtes ici >>

Roadtrip dans le parc naturel de Sintra-Cascais près de Lisbonne

Pendant une journée au départ de Lisbonne, j’ai réalisé un roadtrip dans le parc naturel de Sintra-Cascais, entre plages désertes, village perché face à l’océan Atlantique, forêt luxuriante, traces de dinosaure et phare du bout du monde. Une véritable surprise guidée par Lídia de Greenwalk. J’ai adoré !

Sintra, la demeure des rois

Sintra est un incontournable des voyageurs qui visitent Lisbonne. Située à seulement 25 km de la ville blanche, Sintra est un musée à ciel ouvert. Je n’ai pas eu le temps de m’y attarder en profondeur et la pluie qui tombait à ce moment là ne pas inciter à y flâner (fort heureusement, le temps fut merveilleux pour le reste du roadtrip). Parmi les lieux à ne pas rater : le palais national de Pena, le château des Maures, le palais national de Sintra, le palais de Monserrate et son jardin, le palais de Queluz, la quinta de Regaleria… Je prévoirai une bonne journée de visite lors de ma prochaine découverte de Lisbonne.

Azenhas do Mar, le village perché face à la mer

Lídia gare la voiture sur un parking face à l’océan Atlantique. Des pêcheurs ont lancé leurs lignes 40 mètres plus bas dans l’écume qui vient s’écraser sur la falaise. Loups de mer et dorades sont déjà dans leurs seaux et seront bientôt dans les assiettes pour être dégustées.

Nous longeons le sentier côtier sur une centaine de mètres. Je tombe nez à nez avec le village d’Azenhas do Mar. Quelle claque ! Perchées sur la falaise, les maisons blanches surplombent l’océan et une petite plage ; elles semblent défier les éléments et si fragiles face à cette immensité. J’ai face à ce village le même sentiment que lorsque je pars marcher en montagne : l’homme n’est que poussière dans cet univers dont les contours semblent sans limite.

Les plages du parc naturel de Sintra-Cascais

Praia das Maças, la plage des pommes est la première plage où je fais une halte. Pas la plus jolie mais elle est facile d’accès et donc très fréquentée l’été. Son nom signifie la plage des pommes car il est dit que des pommes arrivaient jusqu’à elle par la rivière Colares qui se jettent dans l’océan. C’est aussi un spot de surf.

Praia Grande est une vaste plage qui ne présente pas de réels intérêts en dehors de ses vagues pour surfers. Si Lídia m’amène au sud de la Praia Grande c’est pour une toute autre raison. Sur une paroi verticale, on compte 66 empreintes de dinosaures – téropode (carnivore) et sauropode (herbivore) – datant de plus de 100 millions d’année. A Azenhas do Mar, j’étais poussière face aux éléments ; ici c’est face au temps qui passe.

En continuant plus au sud, nous faisons un arrêt à la praia da Adraga, l’une des plus jolies plages du parc naturel de Sintra-Cascais. Enclavée au milieu des falaises, elle a été sculptée par les éléments et le temps. Au restaurant face à la plage, nous prenons un café avant de reprendre la route vers le sud.

La praia de Ursa est sans doute la plus belle plage de Sintra. Pour s’y rendre, il faut marcher, ce qui n’est pas pour me déplaire. Souvent, les plages les moins accessibles sont celles qui ont ma préférence. La beauté du monde doit se mériter un peu. Elle tire son nom d’un des rochers situés dans l’océan et dont la tête ressemble à un ours. La légende raconte même que c’était un vrai ours. Mais qu’a-t-il bien pu faire pour être transformé en pierre ?

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

  • Trouvez vos guides de voyage sur Amazon, à la Fnac ou sur Nostromo
  • Pour réservez vos hôtels, locations de vacances et gîtes, il y bien entendu  Booking mais je vous invite aussi à découvrir GreenGo (hébergement responsable en France) et Abracadaroom (hébergement insolite en France)
  • Comparez le prix des locations de voiture sur Rentalcars ou Autoeurope. Louez votre van/fourgon camping-car sur Yescapa.
  • Comparez les vols avec Skyscanner ou Kayak
  • Comparez le prix de vos déplacements en bus, train, ferry et avion avec omio
  • Louez votre matériel photo chez Pixloc plutôt que de l’acheter
  • Réservez une activité, une visite ou un billet coupe-file avec Civitatis ou Get Your Guide et votre activité d’aventure ou sportive avec Manawa.
  • Vous recherchez une assurance et/ou une assistance ? J’utilise personnellement celle de Chapka Assurance.
  • Envoyez une demande de devis à une agence de voyage locale francophone

Cabo da Roca, la pointe de l’Europe

Nous poursuivons vers le sud et le cabo da Roca. En route, courte halte pour se balader sur les hauteurs des falaises acérées. Le paysage m’attire irrésistiblement vers le Cabo da Roca. Un panneau rempli de stickers m’informe que nous sommes arrivés. Et on est loin d’être les seuls à vouloir découvrir le lieu. Le cabo da Roca est le point le plus occidental du continent européen. Les records ont toujours attirés les curieux y compris dans le parc naturel de Sintra-Cascais.

On se gare donc au grand parking. On va jusqu’à la pointe du cap, « l’endroit où la terre s’arrête et où la mer commence » pour le poète Luis de Camões. On y découvre le phare et une stèle où tout le monde se fait photographier. C’était la même chose lorsque je me suis rendu au cap Nord.

Malgré le monde, l’atmosphère est particulière : le vent rugissant, la végétation rase, les odeurs iodées et le claquement des vagues sur la falaise me transportent seul dans cet écrin maritime que j’aime tant depuis que j’ai habité la Bretagne pendant 3 ans.

Retour à Lisbonne par la forêt de Sintra

C’est hélas déjà l’heure du retour à Lisbonne. Nous rentrons par la forêt de Sintra. C’est elle qui domine tout le paysage dès lors qu’on quitte le rivage. Quelle luxuriance !

Une dernière balade s’impose avec le 4×4 avant de retrouver les ruelles du Vieux Lisbonne.

Informations pratiques

Se rendre au parc naturel de Sintra-Cascais

Il existe plusieurs options pour rejoindre Sintra depuis Lisbonne : le bus mais aussi le train.

Avec qui faire ce roadtrip ?

Si vous avez un véhicule, la question ne se pose pas. Faites se roadtrip par vous-même. Mais si tel n’est pas le cas, je conseille fortement de passer par Greenwalk pour deux raisons : les connaissances du guide et le prix contenu (à partir de 42 € pour le tour que j’ai réalisé avec une prise en charge à Lisbonne).

Où manger ?

En chemin, nous avons mangé au restaurant A Casa do Luis à Colares. Spécialités du Portugal en particulier le poisson.

Plus d’infos

Azenhas do Mar

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap