Vous êtes ici >>

Parc National d’Arusha

Calao à joues argentées
Situation : Nord de la Tanzanie, nord-est d’Arusha

Superficie : 137 km²

Création du parc : 1960

Période favorable : Décembre à février et juin à septembre

Observations : girafes, buffles, phacochères, colobes guereza, singes bleus, zèbres, oie armée de Gambie, ouette d’Egypte, aigrette garzette, calaos à joues argentées, écureuils, babouins, grues royales, flamants roses, échasse blanche, martin pêcheur, sarcelle hottentot, héron cendré, grand héron, héron à tête noire, guib d’eau, ibis sacré, francolins, cobe de fassa, dik-diks. 

19 juillet 2007. 8h00. Un guide anglophone de l’agence Nature Discovery passe me prendre à l’hôtel. On passe dans leur bureau pour se mettre d’accord sur le prix. 200 $ le véhicule, le guide et la nourriture, 40 $ pour la marche d’une heure dans le parc et 35 $ pour l’entrée dans le parc.

La note est salée mais je n’ai pas envi de rester bloquer à l’hôtel et je n’ai pas le temps de chercher une autre prestation. Quant à Arusha, j’u reviendrai après l’ascension du Mont Kenya et du Kilimandjaro.

Guib d'eau
Le parc d’Arusha, d’une superficie de 137 km², est à environ 25 km de la ville. Ses paysages sont très variés car il s’étage de 1524 mètres à 4572 mètres d’altitude au sommet du Mont Meru.

Le parc se divise en trois zones :

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

  • Trouvez vos guides de voyage sur Amazon, à la Fnac ou sur Nostromo
  • Pour réservez vos hôtels, locations de vacances et gîtes, il y bien entendu  Booking mais je vous invite aussi à découvrir GreenGo (hébergement responsable en France) et Abracadaroom (hébergement insolite en France)
  • Comparez le prix des locations de voiture sur Rentalcars ou Autoeurope
  • Comparez les vols avec Skyscanner ou Kayak
  • Comparez le prix de vos déplacements en bus, train, ferry et avion avec omio
  • Louez votre matériel photo chez Pixloc plutôt que de l’acheter
  • Réservez une activité, une visite ou un billet coupe-file avec Civitatis ou Get Your Guide et votre activité d’aventure ou sportive avec Manawa.
  • Vous recherchez une assurance et/ou une assistance ? J’utilise personnellement celle de Chapka Assurance.
  • Envoyez une demande de devis à une agence de voyage locale francophone

  • le cratère Ngurdoto dont le fond de la caldeira est une zone marécageuse où on peut observer des buffalos
  • les lacs alcalins de Momela, paradis des oiseaux
  • les pentes du Mont Meru avec sa végétation d’altitude

Nous entrons par la porte sud, plus proche d’Arusha Town. Rapidement, des girafes se montrent à nous. Impassible, elles se laissent photographier sans difficulté. Plus tard dans la journée, certaines iront même s’asseoir sur l’herbe, preuve que les prédateurs ne rodent pas dans le parc national.

Le safari se poursuit vers le cratère Ngurdoto. Masame, le chauffeur, scrute la cime des arbres en quête d’une des particularités du parc : les colobes de Guereza. Les minutes passent et sans rien voir. Masame stoppe soudain le 4×4 et fait marche arrière. A 70 mètres de nous, un spécimen est assis sur une branche. Son pelage noir et blanc le rend facilement observable même si son caractère strictement arboricole complique son repérage.

Toilette de babouins
Lac Momela

Sur l’arbre qui fait face au 4×4, deux singes bleus s’ébattent dans les feuillages. On le différencie des autres cercopithèque par sa selle marron, son manteau bleuâtre et sa collerette blanche.

Pique-nique au point de vue "Mikindupt". Derrière nous, quatre calaos à joues argentées sont posés sur des branches. De temps en temps, ils poussent un cri rauque et s’envolent d’un battement d’ailes bruyant rappelant le son d’un ventilateur en surrégime. Des écureuils observent nos aliments avec envie. Y aura t-il des restes pour midi ?

Direction les lacs alcalins de Momela. quelques flamants roses serrés en arc de cercle sont au milieu du lac. Les rives sont plus habitées : francolins, échasses blanches, sarcelles hottentotes, martins pêcheur, grues royales…

Héron à tête noire
Girafe
Tululusia Waterfalls

Sur la route du lodge Momela, observation de deux guibs d’eau. C’est l’unique antilope amphibie de toute l’Afrique de l’est. Elle se différencie bien du guib harnaché par les 5 à 8 rayures transversales sur les flancs. Du haut du 4×4, je les observe attentivement. Qu’est-ce qu’elles sont belles !

5 minutes plus tard, nous sommes à Momela gate ou un ranger armé m’emmène en balade pendant une heure. Nous approchons des girafes, des buffles (pas de trop près), des phacochères et un héron à tête noire. Seul le Meru ne se montre pas. Idem pour le Kilimandjaro, plus à l’est. La randonnée va jusqu’à Tululusia Waterfalls et revient à Momela Gate. c’est l’heure de rentrer sur Arusha. Bonne journée !

Demain, je prends le bus pour Nairobi pour y gravir le Mont Kenya, effectuer un safari dans le parc d’Amboseli puis l’ascension du Kilimandjaro par la voie Rongaï.



Safari réalisé avec l’agence Atalante, spécialiste des trekkings et voyages d’aventure dans le monde.

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap