Vous êtes ici >>

Parc National du Lac Manyara

Situation : Nord de la Tanzanie, ouest d’Arusha

Superficie : 330 km²

Création du parc : 1960

Période favorable : javier à février et juin à septembre

Observations : Pélicans, hippopotames, cormorans, oies d’Egypte, cigognes, ibis sacrés, hérons cendrés, buffles, pluviers, échasses blanches, grande aigrette, aigrette garzette, vanneau armé, jabiru, spatule d’Afrique, tantale ibis, pic boeuf à bec rouge, alcyon géant, guib harnaché, vervets, babouins, impalas, singes bleus, martin pêcheur à tête grise, éléphants, bucorves, mamba noir, dik-diks, avocettes élégantes, flamants roses, calaos à joues argentées, calao à bec jaune, ombrette, serpentaire, vautour de Ruppel, francolin à cou jaune, pintade de Numidie, petit calao à bec noir, barbican à tête rouge, damans des rochers, damans des arbres, travailleur à bec rouge, ibis Hagedash.

Eléphant
Calao à joues argentées
Vautour de Ruppel

6 août 2007. Nous entrons dans le parc du lac Manyara dans le milieu de la matinée peu après le village de Mto Wa Mbu. D’une superficie de 330 km², le parc, limité à l’ouest par la vallée du Rift, s’étend sur une grande partie du lac (230 km²). La partie terrestre possède des paysages très variés : forêt tropicales au nord, savane arborée plus au sud. La visite se réalise aisément dans la journée.

La petite bande de forêt abrite singes (babouins, vervets et singes bleus) ainsi que des très beaux guibs harnachés. A la lisière des deux zones pousse l’arbre à saucisse (Kigelia) dont les fleurs sont principalement fécondées par des chauve-souris. On retrouve également des cobes, le calao à joues argentées et l’alcyon géant (famille du martin pêcheur).

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Près du lac et au confluent de la Mto Wu Mbu river se trouve l’hippo pool, lieu de prédilection des hippopotames et de nombreuses espèces d’oiseaux comme le pélican ou le cormoran.

Pélican
safari dans le parc Manyara

La savane arborée est le royaume des impalas, girafes, zèbres et éléphants. Avec une observation fine, il est possible d’y observer quantité d’oiseaux comme le vautour, le calao à bec jaune et à bec noir, le barbican à tête rouge mais aussi des mammifères plus discrets comme le Dik-diks, et les deux espèces de damans (des rochers et des arbres).

Au détour d’un virage, nous aurons l’extraordinaire chance de découvrir un mamba noir, serpent éminemment dangereux, qui d’une simple morsure entraîne une paralysie des muscles et bloque les nerfs inhibiteurs du ralentissement cardiaque. En quinze minutes, la personne mordue meurt. malheureusement, je n’ai pas eu le réflexe de le photographier à temps. Il a fait demi-tour aussi vite qu’il nous est apparu.

Dik-dik
Campement

Après un pique-nique dans le sud du parc, retour par les pistes déjà empruntées.

Plutôt ignoré des tour-opérateur, le parc du lac Manyara s’est avéré être une excellente escale entre les parcs de Tarangire et Serengeti où nous allons demain.

Installation à l’Havennature Safari Camp (havenn2000@yahoo.com). Accueil chaleureux du propriétaire.



Safari réalisé avec l’agence Atalante, spécialiste des trekkings et voyages d’aventure dans le monde.

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link