Vous êtes ici >>

Les Landes, côté plage ou côté campagne ?

En ce tout début de printemps, il fait frais. Très frais même : personne sur cette plage de Biscarrosse. Mais dans l’eau, si ! Quelques téméraires, venus apprendre les rudiments du surf. L’endroit est réputé. « Les conditions sont idéales pour les débutants, explique Clément, moniteur chevronné. Et, accessoirement, champion du monde, avec sa compagne Dehlia, en surf tandem ! Nous avons de grandes vagues qui cassent sur le sable, déroulent très longtemps dans peu d’eau. »

De la pêche sportive, le surfcasting, qui demande un beau mouvement pour lancer la ligne dans la mousse.

Bar moucheté ou daurade

Bien plus loin, c’est le rendez-vous des amateurs de pêche sportive dans les vagues, le surf-casting. Quelle que soit la saison, ils sont une poignée chaque matin, souvent dans l’eau jusqu’à mi-cuisse, à lancer leur ligne d’un mouvement harmonieux. Les hameçons sont garnis d’ophélies, ce sont des vers, ou de lançons, des petits poissons ramassés au filet dans les baïnes, les cuvettes qui se forment par marée basse. La récompense ? Un bar moucheté, une daurade ou une vive royale.

Les plages du côté de « Bisca » sont appréciées autant par amateurs chevronnés de surf que par les débutants © Tourisme Landes

Il n’y a pas que l’océan à « Bisca », comme on dit ici. Avec leur eau couleur émeraude aux températures tropicales –en été bien sûr –, les grands étangs situés à proximité ont leurs adeptes. Le lac nord est le rendez-vous des amateurs de kitesurf. Au sud, l’étang de Biscarrosse-Parentis est sillonné en tous sens par les dériveurs de l’école de voile. A bord de leurs petits Optmist, les jeunes marins ont de temps à autre l’occasion d’admirer …des hydravions.

A partir des années 1930, de grands hydravions seront fabriqués et expérimentés sur l’étang de Biscarosse. Un musée raconte cette épopée. Et de petits ULM en décollent toujours.

Les « paquebots des airs » ont décollé d’ici

Aujourd’hui, ce sont le plus souvent des ULM. Parfois aussi des engins de collection, venus faire un pèlerinage aux sources. Car, dans les années 1930, Pierre-Georges Latécoère avait choisi ce vaste plan d’eau à l’abri des vagues pour en faire la base de ses hydravions géants. Pilotés par des Mermoz et Saint-Exupéry, quelque 120 « paquebots des airs », ont décollé d’ici vers New York ou Fort-de-France. Un intéressant musée de l’hydraviation raconte cette épopée.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

La suite du voyage nous emmène en train, cette fois. Dix minutes, depuis la gare de Sabres jusqu’à l’entrée de l’écomusée de Marquèze. Les beaux wagons du début du siècle dernier –classés Monuments historiques– sont en fait une machine à remonter le temps. Les visiteurs débarquent vers le milieu du XIXe siècle. La lande rase avec quelques rares arbres était alors l’unique paysage. C’est un village de cette époque, un airial traditionnel, qui a été recomposé ici jusque dans le moindre détail, en s’inspirant de plans cadastraux.

Ecotourisme dans les Landes de Gascogne

Randonner à cheval, à vélo ou en kayak, observer la loutre et la grue cendrée, dénicher les vestiges de forges, de distilleries ou de fours à goudron, un étonnant itinéraire d’art contemporain en plein air… Le parc naturel des Landes de Gascogne est une formidable mine de découvertes en tous genres.

Ici encore plus qu’ailleurs, le vélo mérite son surnom de petite reine. Il y a quantité d’itinéraires possibles, dont des tronçons de la véloroute Vélodyssée.

S’étalant depuis le bassin d’Arcachon jusqu’au plus profond des forêts du plateau landais, il met bien évidemment l’accent sur l’écotourisme. Le parc s’est associé à de nombreux prestataires travaillant dans cette optique. Il peut ainsi proposer, entre autres, chambres d’hôte chez un sylviculteur, des circuits à vélo (3jours/2 nuits ou 7 jours/6nuits ) ou encore des week-ends ornithologiques.

Poulaillers perchés et moulin à eau

L’imposante maison de maître, tout autour celles des métayers et des brassiers –les journaliers–, les poulaillers perchés, les longues granges, le beau moulin à eau un peu à l’écart… Rien ne manque. Les moutons paissent dans leur parc et les pastis, ces délicieux petits gâteaux, sont tout juste sortis du four à pain. Tout est vrai dans cet écomusée, le tout premier créé en France : les maisons, même si elles ont été transposées ici, ont été habitées, les meubles utilisés, les habits portés. La vie telle qu’elle était jusqu’à cette véritable révolution sociétale engendrée par le pin. A partir de 1857, cet arbre a colonisé l’ensemble de la région.

Aujourd’hui encore, le pin est partout ou presque. Les forêts –il y a également du chêne liège– ne sont cependant pas aussi monotones qu’on pourrait le croire. Elles sont tapissées de fougères et de genêts, leurs couleurs varient avec les saisons. Pour s’en convaincre, rien de tel qu’une balade à vélo dans le sud des Landes. Les sportifs feront tout le trajet de Bisca à Soustons par les chemins de traverse. Ils emprunteront des tronçons de la Vélodyssée, cette superbe véloroute qui longe l’Atlantique depuis la Grande Bretagne jusqu’au Pays Basque. Les autres musarderont à l’ombre des grands arbres, longeront les riantes plages. En s’y octroyant quelques arrêts, évidemment.

Foie gras, confit, magret de canard… la gastronomie est remarquable.

Informations pratiques

Chaque année revient Le Printemps des Landes avec son cortège d’animations et de bons plans

Bonnes adresses

  • Maison d’hôtes design Côte & Dune à Biscarrosse www.cotedune.fr
  • Auberge des Pins (3*) à Sabres www.auberbedespins.fr
  • Brasserie-bar Histoires de… à Biscarrosse www.histoirede.com
  • Restaurant-lounge L’Idylle Plage à Port-Maguide près de Biscarrosse www.lydille-plage.com
  • Village Fram nature (bungalows et hôtellerie de plein air) à Soustons
  • Ecole de surf Kiwi surf à Biscarrosse www.kiwisurfbiscarosse.com
  • Baptême de l’air en ULM hydravion, à Biscarrosse, avec « Le vol des aigles » www.levoldesaigles.fr
  • Le club de surfcasting de Biscarrosse organise des séances d’initiation, en fournissant le matériel. S’adresser à l’office de tourisme www.biscarrosse.com
Avatar

Journaliste venant de la presse régionale, maintenant je ne fais plus que ce que j'aime. C'est simple, non ?

Laisser un commentaire

70 Shares
Share via
Copy link