Vous êtes ici >>

J’ai testé la classe Affaires et la Première classe Qatar Airways

Pour l’inauguration du vol Paris – Phnom Penh, la capitale du Cambodge, Qatar Airways m’a invité à découvrir la classe Affaires de la compagnie ainsi que quelques grands sites touristiques du Cambodge comme Angkor. Ceux qui me connaissent savent que je n’utilise pas très souvent les classes Affaires des compagnies aériennes. Je suis donc plutôt excité quand j’apprends la nouvelle.

Un vol commence toujours avant le départ. Direction, le site http://www.qatarairways.com pour vérifier les franchises des bagages. La classe Affaires Qatar Airways autorise deux bagages en soute pour un poids total de 30 kg. C’est largement plus que ce que j’ai besoin sur ce vol. Les 23 kg de la classe économique m’auraient également très largement suffit. En cabine, je suis autorisé à prendre deux éléments d’une taille maxi de 50x37x25 cm pour un poids maximum de 15 kg. Avec le matériel photo et informatique emporté, je ne suis pas loin du poids maxi. Les 7 kg de la classe économique n’aurait sur le papier pas été suffisant. Mais, je sais par expérience que les surcharges de poids ne posent pas souvent de problème si tant soit peu on sait être aimable et souriant.

Au Terminal 1 de Paris CDG

Les vols de Qatar Airways décollent depuis le Terminal 1 de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Direction le hall 1 pour l’enregistrement des bagages. Personne ne fait la queue pour le comptoir classe Affaires, ce qui n’est évidemment pas le cas pour les passagers qui ont pris un vol en classe économique. Moins de 5 minutes après la remise de mes billets, je passe les contrôles de police et me dirige vers le salon Première Air France que les passagers Qatar Airways de la classe Affaires peuvent utiliser gratuitement. Pas très grand, le salon permet néanmoins d’attendre son vol dans le calme tout en consultant la presse française et internationale. Le buffet est assez décevant. A part des sandwichs et des biscuits apéro, pas grand chose à se mettre sous la dent. L’offre des boissons est par contre bien plus conséquente : sodas, eau plate et pétillante, champagne, vins blancs (Sauterne Château Guiraud 2006 par exemple) et rouges (Chapoutier les Meysonniers 2008, Haut Médoc Château de Villambris 2008…), spiritueux…

Personne ne vient à votre encontre pour vous demander ce que vous souhaitez. J’en attendais un peu plus.

A l’heure d’embarquer, je prend la direction de ma porte. Pas de file d’attente, la classe Affaires est prioritaire sur la classe économique pour entrer dans l’avion, un Airbus A340-600.

Classe Affaires : Confort 5 étoiles

Je m’installe à mon siège. Très confortable. Impossible de se coincer les jambes dans le fauteuil d’en face puisqu’il y a 1,m50 de distance entre les sièges.
On me propose rapidement une boisson rafraichissante et une serviette nettoyante ainsi que de la presse française et internationale. La chef de cabine vient se présenter personnellement et vous adresse la parole par votre nom. Les sièges sont configurés en mode 2-2-2. Je n’ai pas de voisin. C’est la seule place de libre sur l’ensemble des 42 sièges. La compagnie fournit une pochette comprenant une brosse à cheveux, des chaussettes de contention, un masque pour les yeux et une paire de boules quiès ainsi qu’un kit cosmétique signé Salvatore Ferragamo avec du parfum, de la crème de jour hydratante et un soin pour les lèvres. Elle offre enfin un pyjama et une couverture pour dormir confortablement.

Mais avant de dormir, j’allume la TV individuelle. Un écran LCD tactile de 17 pouces (contre 10,6 en classe économique) qui diffuse plus de 1 000 programmes : des centaines de films, des programmes TV, des jeux, des milliers de titres musicaux. Un large choix disponibles en anglais mais aussi en français. Le casque est d’excellente qualité et coupe bien du bruit des moteurs grâce à sa fonction noise reduction.

Pendant que je regarde Looper avec Bruce Willis, les membres d’équipage servent le repas à bord. D’abord un apéritif servi avec du homard, puis le repas : une entrée à base de saumon, canard fumé, coquille Saint-Jacques et betterave. De l’agneau pour le plat et une assiette de fromage (Cantal, Camembert et Fourme d’Ambert) pour finir. La carte des vins est riche. J’opte pour un vin espagnol : un Finca Valpiedra Rioja réserve 2006 qui se marie bien avec l’agneau. Le repas est très agréable. Il faut dire que Qatar Airways a vu les choses en grand en travaillant avec les Chefs Nobu Matsuhisa, Vineet Bhatia, Ramzi Choueiri & Tom Aikens.

Le personnel est au petit soin pour ses passagers. Il répond aux demandes très rapidement et avec le sourire et vous propose régulièrement si tout va bien ou si on ne souhaite pas une boissons fraîche ou quelque chose à grignoter. J’ai passé le reste du trajet pour Doha à regarder d’autres films. Je bascule le siège XXL et m’allonge pour être plus confortable. Le vol atterrit à l’heure à Doha. Il est 23h20.

Le Terminal Premium de Doha : un service VIP

A la descente de l’avion, les passagers en First et Business prennent une navette pour se rendre directement au terminal Premium. Un service VIP qui permet d’éviter les longues files d’attente au passage de sécurité et de bénéficier de nombreux services :

Des salons privés réservés aux passagers de Première et classe Affaires

  • Des restaurants proposant un large choix de plats froids ou chauds arabes et internationaux
  • Une zone de boutiques duty-free de 500 m² proposant à la vente de nombreuses marques internationales
  • Des salles de massage
  • Des douches et des salles d’eau
  • Une salle de jeux pour les enfants et une garderie
  • Des salles de conférence et de réunion
  • Un centre d’affaires doté d’un service de secrétariat
  • Des bornes d’accès gratuit à Internet
  • Des simulateurs et des jeux vidéo sur PlayStation (Sony)
  • Des salles de prière pour hommes et femmes
  • Un centre médical ouvert 24h/24
  • Huit portes d’embarquement

Ce qui m’a impressionné d’entrée, c’est la taille du lounge Premium Business class. Il est tout simplement immense tout en proposant de petits salons tamisés aux ambiances assez intimes. Le personnel est courtois, souriant et en nombre. Les plats proposés sont bons même si les pommes de terre étaient trop farineuses à mon goût.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Inauguration du Vol Doha – Phnom Penh

Après une courte connexion de moins de deux heures, j’ai repris mon trajet pour Phnom Penh au Cambodge à bord d’un Airbus A330-200 équipé de 24 sièges en business. Il s’agissait du vol inaugural de la compagnie. Avec le lancement de ces vols quotidiens, Qatar Airways est aujourd’hui la seule compagnie du Moyen-Orient à desservir le Cambodge.

Présent sur le vol inaugural, Akbar Al Baker, Président Directeur Général de Qatar Airways, a déclaré que ce lancement de ligne ouvrait l’accès à un nouveau marché à fort potentiel pour les voyageurs Affaires et Loisirs du monde entier. « Grâce à notre service quotidien entre Doha et Phnom Penh, nous offrons aux voyageurs du monde entier, l’accès à des lieux historiques et emblématiques du Cambodge comme le mondialement connu temple d’Angkor Wat à Siem Reap et la plage pittoresque de la ville balnéaire de Sihanoukville ».

Durant ce vol, j’ai profité du confort du siège inclinable à 172° pour dormir comme un bébé.

Première Classe : l’expérience 5 étoiles plus

Sur le retour entre Doha et Paris, on m’a surclassé et j’ai pu profiter d’un vol en Première classe à bord d’un Airbus A340-600. Dès mon arrivée dans l’avion, une hôtesse m’accompagne à mon siège. Elle m’invite à prendre une boisson de bienvenue ou un café arabe avec des dattes.

Les sièges sont configurés en 1-2-1. J’étais dans l’allée centrale et mon siège était séparé avec celui de mon voisin par un petit muret. L’écart entre les sièges est encore plus important qu’en business class : 51 cm de plus, soit 201 cm. L’inclinaison du siège en position lit est à 180°. Une hôtesse prépare le lit au moment où je souhaite me coucher. Elle me donne un oreiller supplémentaire et installe un matelas. Trop fatigué, je n’ai pas testé les menus. J’ai dormi comme à la maison et prêt pour entamer une journée de travail au bureau.

Une qualité de service irréprochable, du personnel avenant et serviable sans être trop présent. Voyager en business et en first class est une expérience unique en terme de confort. Ce n’est pas un hasard si Qatar Airways a été élue meilleure compagnie aérienne 2011 et 2012 par Skytrax. Croyez moi ou pas mais après une expérience en Business class et en First class chez Qatar Airways, il ne sera pas facile de voyager à nouveau en classe économique.

Informations des horaires de vol entre Paris et Phnom Penh

Aller

Mardi, mercredi et samedi

  • Départ Paris QR020 à 15h00, arrivée Doha à 23h20
  • Départ Doha QR602 à 01h15, arrivée Phnom Penh à 14h15 (via Ho Chi Minh Ville)

Lundi, jeudi, vendredi et dimanche

  • Départ Paris QR016 à 21h20, arrivée Doha à 5h40
  • Départ Doha QR604 à 07h30, arrivée Phnom Penh à 20h30 (via Ho Chi Minh Ville)

Retour

Mercredi, jeudi et dimanche

  • Départ Phnom Penh QR603 à 16h50, arrivée Doha à 23h30 (via Ho Chi Minh Ville)
  • Départ Doha QR021 à 01h40, arrivée Paris à 6h55

Lundi, mardi, vendredi et samedi

  • Départ Phnom Penh QR605 à 22h50, arrivée Doha à 05h30 (via Ho Chi Minh Ville)
  • Départ Doha QR019 à 07h55, arrivée Paris à 13h10

Plus d’informations sur le site www.qatarairways.com.

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

3 commentaires au sujet de “J’ai testé la classe Affaires et la Première classe Qatar Airways”

  1. Comme indiqué en début de larticle, j’ai été invité. Je vous invite à utiliser notre comparateur de vols pour dénicher le meilleur tarif : i-voyages.net/comparateur-voyage/avion.php
    Qatar Airways fait régulièrement des promos sur sa classe Affaires.

    Répondre
  2. VOYAGE POUR ADDIS ABEBA.
    Après plusieurs réflexion et recherche j’ai donc décidé de prendre mon billet d’avion pour Addis Abeba auprès de Quatar Airway.
    En effet le premier réseau qui m’a encouragé de prendre QR, c’était le prix.
    Lorsque j’ai comparé le prix sur internet la différence n’était pas énorme par rapport aux autres compagnies, certaine faisait ligne direct et d’autre des escales de deux à trois heures, comme j’aime l’aventure, je me suis dit c’est une occasion de visité DOHA.

    Le deuxième réseau était de découvrir cette compagnie QR, que j’admirai énormément pour son efficacité et ses hospitalités d’accueil, sans oublier ses avions en cinq étoiles (exemple A380, A350 ETC…) et ses repas. L’avion tout seul ne fait pas de miracle, c’est aussi grâce à ces dirigeant et à ces employés qui ont tous fait pour que QUATAR mérite ce 5E rang mondiale. BRAVO
    Pour commencer j’ai appelé le numéro 01 70 95 05 80, pour faire ma réservation.
    La personne était très souriante et courtoise, je me sentais chez moi, entrant de discuter avec mes sœurs.
    Evidement il fallait ajouter un supplément, si on fait la réservation avec l’agence, ça valait vraiment le coût car vous avez une personne en ligne qui vous explique tout et vous pourriez l’appeler à chaque fois que vous avais besoins d’un renseignement ou une explication.
    Vu je reste à Doha plus que 9 heures et en plus on arrive à 23h15 à Doha et la transite était à 20h le lendemain, QR m’a dit dans ce cas-là seulement que je pourrais bien évidement bénéficier d’un hôtel et aussi les repas durant mon transite à Doha.

    A faire à suivre

    Répondre
  3. À part avoir reçu un café plus que bouillant sur les genoux :-(( il est vrai que Quatar à gardé un très bon standing.
    Même après leur avoir écrit pour les informé de ma mésaventure, je n’ai jamais reçu un mot d’excuses de leur part. Très décevant… le standing en prend un coup

    Répondre

Laisser un commentaire

Share via
Copy link