Vous êtes ici >>

Interview Eric la Bonnardière, fondateur d’Evaneos

Evaneos

Evaneos en bref

  • Novembre 2008 : Rencontre des 2 fondateurs et décision de créer Evaneos
  • Juin 2009 : Lancement officiel d’Evaneos avec 4 agents locaux
  • Août 2009 : le 100e voyageur est parti avec Evaneos
  • Avril 2010 : le 1 000e voyageur est parti avec Evaneos
  • Février 2011 : Evaneos s’associe au fonds ISAI pour financer son développement.
  • Mars 2011 : le 100e partenariat avec un agent local
  • Avril 2011 : lancement de www.evaneos.es et www.evaneosmariage.com, l’équipe atteint 11 personnes.
  • février 2012 : le 10 000e voyageur est parti avec Evaneos

Url : www.evaneos.com

Pouvez-vous expliquer les origines et le concept d’Evaneos ?

Evaneos est une plateforme qui met en relation des voyageurs avec des agences locales sélectionnées dans le monde entier et qui construisent avec eux des voyages sur mesure. Nous sommes positionnés sur le voyage sur mesure de découverte et d’aventure. Nous permettons aux voyageurs de bénéficier de l’expertise des locaux pour créer des voyages qui sortent des sentiers battus tout en bénéficiant d’une réduction de prix de l’ordre de 20% par rapport à des acteurs classiques puisque nous supprimons des intermédiaires.

L’idée d’Evaneos est venue avec mon associé Yvan Wibaux en 2008. Nous ne trouvions pas sur internet de sites qui nous permettaient d’organiser des voyages tels que nous avions envie de les faire, c’est-à-dire du vrai voyage d’aventure et de découverte. Les offres des Tour Opérateurs vendant des offres packagées pour des groupes pour visiter les musts des pays, ne nous correspondaient pas. Nous avons cherché pendant un moment comment fonctionnait la chaîne de valeurs du voyage et nous nous sommes rendus compte qu’il y avait des réceptifs (les agences locales) dans tous les pays qui travaillaient habituellement avec des tours opérateurs mais qui de plus en plus avaient envie de vendre en direct. De l’autre côté, nous avons interrogé les voyageurs qui nous ont confirmé ce que nous pensions déjà, à savoir qu’ils voulaient sortir de plus en plus des sentiers battus et avoir des expériences très authentiques.

Nous nous sommes donc dit qu’il était pertinent de rassembler ces deux communautés sur un même site en faisant une sélection des agences locales pour permettre aux voyageurs d’être vraiment rassurés sur les prestations de leurs voyages.

Voilà comment a débuté Evaneos. Nous avons démarré au début sur Madagascar et le Vietnam. Evaneos travaille aujourd’hui avec 130 agences locales sur une centaine de destinations.

Eric la Bonnardière, fondateur d'Evaneos

Le client achète le voyage auprès d’Evaneos ou de l’agence locale ?

Les voyageurs achètent directement les voyages auprès des agences locales. C’est le cœur du modèle.

Notre métier aujourd’hui, c’est de mettre en relation le voyageur et le réceptif, faire du marketing pour les agences locales et fournir aussi des outils pour leur permettre de faire leur métier de façon la plus professionnelle possible. Nous avons par exemple le projet de leur proposer une solution de paiement en ligne sécurisée par carte bancaire.

Evaneos permet aussi d’apporter de l’assurance aux voyageurs et notamment grâce à la sélection des réceptifs et aux témoignages. Il y a 96% de satisfaction aujourd’hui sur le site. Et si une agence locale venait à faire faillite après l’achat d’un voyage, Evaneos remplace les prestations auprès d’une autre agence. Nous apportons ce service supplémentaire en jouant notre rôle de tiers de confiance.

Birmanie Lac Inle © Thinkstock

Quels sont vos critères pour travailler avec des réceptifs ?

– Il sont nombreux. Les plus importants sont qu’ils sachent parler français, échanger avec des français et écrire les devis en français. Qu’ils sachent faire du vrai voyage sur mesure, qu’ils soient très implantés localement, qu’ils sachent faire des repérages et trouver de nouvelles idées de voyages et les proposer aux voyageurs, qu’ils soient très réactifs aussi. On veut qu’ils répondent en moins de 48 heures aux demandes des clients. Qu’ils soient aussi responsables. Nous essayons de sélectionner des agences qui aient un vrai engagement local, soit sur la population soit sur l’environnement.

Un des critères justement, c’est de faire du tourisme responsable. Quelle est votre démarche pour vérifier que la structure locale fait bien du tourisme responsable et quel type de projet a déjà été mené ?

Cette question se pose à nous ainsi qu’aux tours opérateurs. Ce travail n’est pas simple. Evaneos s’inscrit dans une démarche de partenariat forts avec les agences. Nous savons avec qui les réceptifs travaillent, ce qu’ils font localement, notamment avec des associations. On essaye de savoir qui ils parrainent, si l’association existe vraiment, si il y a une démarche concrète qui est faite. Ensuite, on a mis en place une démarche du voyageur mystère ; en fait, des voyageurs qu’on mandate, notamment des voyageurs fidèles qui sont partis plusieurs fois avec Evaneos. On leur donne un cahier des charges à regarder sur place, et un certain nombres de critères pour voir si ce que les agences nous ont dit est réel, notamment sur le tourisme responsable mais aussi sur d’autres critères.
Le modèle d’Evaneos en lui-même est une démarche éthique puisque l’argent va directement aux locaux. Evaneos leur permet ainsi de développer leur business local et d’employer des locaux. Donc ne serait ce que par ça, on est sur un voyage plus durable.

Le voyage individuel est aussi plus responsable que les voyages en groupe car l’impact est beaucoup moins fort que si on voyage avec des bus qui nécessitent de faire des autoroutes ou de construire des hôtels avec 200 chambres. Evaneos envoie plutôt les voyageurs dans des petites structures, là où la rencontre est davantage possible avec la population locale et avec le guide. Ne serait-ce que par un modèle de voyage en individuel et sans intermédiaire, Evaneos renforce un tourisme responsable.

Concernant les actions locales, je ne vais pas vous dire que 100% des agences ont une démarche très concrète. On a fait une étude récemment et sur la totalité des agences, 45 ont au moins un projet identifié comme en Tanzanie où le réceptif construit un orphelinat. De notre côté, on va les aider via une offre de parrainage où les voyageurs vont cumuler des euros sur un compte si ils parrainent leurs amis. Ils peuvent les convertir soit en remise sur un prochain voyage ou soit en don à une association. On a aussi une agence au Népal qui reforeste l’Everest via une association. Au Panama ou en Equateur on a un réceptif qui essaye de développer le tourisme avec des communautés indiennes.
Evanos va postuler pour les prochains Trophées SNCF du Tourisme Responsable et nous espèrons que les actions menées par les agences locales vont ainsi obtenir plus de visibilité.

Avez-vous une clientèle type chez Evaneos ?

Les clients Evaneos sont des voyageurs qui ont une vraie envie de liberté, tout en ayant un confort dans leur préparation du voyage. Ce ne sont à priori pas des voyageurs qui vont aller spontanément dans des agences de voyage, ce sont plutôt des anciens « backpakers » qui maintenant ont des enfants, ou sont plus âgés. C’est ce qui rassemble un peu tout le monde, avoir les avantages du voyage indépendant et ceux du voyage réservé en agence. Et parmi eux, il y a beaucoup de voyages de noces chez les jeunes, de voyages en famille et de seniors.

Indonésie © thinkstock

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

  • Trouvez vos guides de voyage sur Amazon, à la Fnac ou sur Nostromo
  • Pour réservez vos hôtels, locations de vacances et gîtes, il y bien entendu  Booking mais je vous invite aussi à découvrir GreenGo (hébergement responsable en France) et Abracadaroom (hébergement insolite en France)
  • Comparez le prix des locations de voiture sur Rentalcars ou Autoeurope
  • Comparez les vols avec Skyscanner ou Kayak
  • Comparez le prix de vos déplacements en bus, train, ferry et avion avec omio
  • Louez votre matériel photo chez Pixloc plutôt que de l’acheter
  • Réservez une activité, une visite ou un billet coupe-file avec Civitatis ou Get Your Guide et votre activité d’aventure ou sportive avec Manawa.
  • Vous recherchez une assurance et/ou une assistance ? J’utilise personnellement celle de Chapka Assurance.
  • Envoyez une demande de devis à une agence de voyage locale francophone

Quel est le panier moyen chez Evaneos ?

C’est un peu au-dessus de 1000 € par personne. Il dépend beaucoup des pays aussi bien sûr. Nous sommes sur du milieu de gamme : le sur-mesure accessible. C’est clair que nous ne vendons pas des package à 500 € en hôtels clubs en Tunisie, et rarement des voyages de luxe à 5000 €, c’est un peu entre les deux.
Evaneos s’adresse aux personnes qui veulent voyager en hôtel de charme, avoir un guide et un chauffeur, et cela revient en moyenne à 100 € par jour et par personne sur l’ensemble de ces prestations-là.

Vous ne vendez pas du tout d’aérien ?

Non. Nous nous sommes beaucoup posé la question et nous nous sommes rendus compte que les gens étaient très à l’aise sur internet et réservaient de plus en plus leurs vols directement. Par souci de transparence, on avait envie de leur dire « on ne gagnera pas beaucoup d’argent en faisant ça, ou alors on vous ferait surpayer vos vols, donc tous les outils existent sur Internet pour le faire par vous-mêmes et tout le monde sera content ».

Vous disiez au début qu’un voyage Evaneos coûtait environ 20% moins cher qu’une agence classique, ça veut dire que votre commission est plus basse ?

Notre commission est vraiment beaucoup plus basse qu’une agence ou un tour opérateur qui va marger en vendant au client et elle est transparente pour les voyageurs.

Ce qui est important à retenir c’est que l’agent local vend au même prix à Evaneos que sur son propre site. Passer par Evaneos, c’est vraiment réserver en direct à des agences locales. Pour les agences locales, notre commission rentre dans leur budget de communication en contre-partie des volumes importants que nous générons pour elles.

L'équipe d'Evaneos au salon du MAP 2012

On peut donner une échelle ?

Non, nous ne préférons pas la donner .Mais nous sommes sur quelques points de marges comme il est d’usage sur Internet.

Y a t- il des destinations phares ?

Depuis le début, nous avons développé des destinations sur lesquelles nous pensions qu’à priori c’était très difficile pour un voyageur indépendant de s’organiser tout seul. Quand on ne parle pas la langue et que c’est loin, ce n’est pas toujours évident d’identifier des petites hôtels de charme sur internet, de trouver des guides, des véhicules, des activités originales etc. On a pensé à ces destinations lointaines en premier et ce sont celles qui aujourd’hui marchent encore très bien. En Asie, ça va être la Chine, l’Indonésie, le Vietnam. En Afrique, la Tanzanie marche très bien, le Kenya aussi. En Amérique, le Costa Rica, l’Argentine, le Mexique tourne bien mais aussi des destinations plus classiques comme les Etats-Unis ou le Canada . De plus en plus nous nous sommes rapprochés, notamment sur des voyages un peu plus classiques. Je pense aux Etats-Unis, au Canada. Dans ces deux pays, les agences locales offrent aussi une réelle valeur ajoutée au voyage.

Qu’est ce que vous proposez de différent par exemple ?

On va proposer des voyages thématiques autour du jazz par exemple à la Nouvelle-Orléans. Ça peut-être aussi la visite de New-York avec un guide local qui va vous emmener un peu dans les bas fonds de la ville. Au Canada, c’est la rencontre des ours. Enfin voilà, des choses qu’on aurait du mal à faire tout seul. Et en Europe, on se développe bien aussi sur des pays comme l’Islande, sur des pays du Nord comme la Norvège, la Suède, l’Ouzbékistan aussi qui est un peu plus loin. Finalement, on se rapproche de plus en plus et le concept marche bien pour toutes ces destinations.

Islande © thinkstock

Proposez-vous des voyages sac à dos ?

Oui. Alors sur le voyage un peu routard, sac-à-dos, ça n’est pas encore très en vogue chez Evaneos mais nous souhaitons le développer, essayer d’arriver à trouver une offre entrée de gamme utilisant les transports locaux et permettant aux agents locaux de négocier les tarifs auprès de leurs prestataires hôteliers par exemple. L’idée, c’est de capter une clientèle de plus en plus jeune.

Vous le faites déjà ou c’est en prévision ?

On le fait aujourd’hui mais ça n’est pas identifié comme tel sur le site. On va prochainement proposer un univers pour les voyageurs routards. Çe devrait être en place pour l’automne 2012.

L’objectif est de permettre aux voyageurs de s’identifier très facilement, sur des collections de voyages classiques et des thématiques comme la randonnée, le voyage moto, la plongée, les voyages culinaires…

En février 2012, vous avez atteint votre 10 000ème client. Jusqu’à où vous comptez aller ?

Le plus loin possible. On pense qu’il y a une demande qui croît très fortement pour le type de voyages qu’on propose. Notre souhait est d’inciter les voyageurs indépendants vers nous et les amener à faire appel aux agences locales.
Nous avons atteint notre 10 000ème client en février, nous espérons doubler ce chiffre un an plus tard.

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

1 commentaire au sujet de « Interview Eric la Bonnardière, fondateur d’Evaneos »

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap