Vous êtes ici >>

Cuba, découvertes riches et en couleurs

“ Tierra caliente “ qu’on traduit en espagnol par “ Terre brûlante ” est le surnom bien mérité de l’île de Cuba.  Entre l’immensité de sa capitale La Havane, l’ambiance festivités de Santiago-de-Cuba et les eaux turquoise de Varadero, il existe des milliers de trésors à découvrir lorsqu’on fait un circuit accompagné à travers Cuba. En route !  

En complément de cet article, vous pouvez aussi lire 10 raisons de voyager maintenant à Cuba.

La Havane, riche de son patrimoine et de ses habitants 

En général, c’est à la Havane qu’on débarque à Cuba.  Ça tombe bien il est inimaginable de faire un séjour sur l’île sans explorer les quartiers de la capitale.  La Havane, c’est la plus grande ville de la Caraïbe. Normal, Cuba est aussi l’île la plus importante par sa superficie. Dans la capitale, entre vieux quartier colonial classé au patrimoine mondial par l’Unesco et le quartier résidentiel du Miramar, existe aussi le quartier dit américain du Vedado. Celui-ci ressemblerait à un Miami des années 50. Cette ville a un point commun : le Malecon. La large avenue de plusieurs kilomètres qui longe la mer et relie la plupart de ces quartiers. En route ! 

Trompetiste assis dans la rue
Il y a toujours quelques chose à voir ou à écouter dans les rues de Habana Vieja

Habana Vieja 

Mon circuit a démarré à la Havane. Je ne le regrette pas, car on comprend beaucoup de choses en visitant Habana Vieja, le vieux quartier colonial classé par l’Unesco. De mémoire, je connais peu de pays qui rassemblent sur le même quartier autant d’endroits historiques à visiter.  Ici, les bars font partie de la visite.  Le Floridita dans lequel Hemingway a inventé le cocktail qu’il faut goutter ici et pas ailleurs : le Daiquiri (pamplemousse, marasquin, citron vert et rhum blanc). Plus loin la Bodeguita Del Medio. On dit que le mojito y a été inventé et qu’Hemingway y serait aussi pour beaucoup. J’en doute ! C’est plutôt le corsaire Francis Drake qui au 16e siècle a inventé le célèbre cocktail et bien qu’ancien, le bar la Bodegia del Media n’existait pas encore à cette époque.  Mais peu importe, l’ambiance est souvent survoltée dans ce bar. On y danse la salsa jusque dans la rue. La Havane, c’est aussi la capitale de la plus grande île de la caraïbe. Dans ses rues, les portraits du Che et de ses compagnons d’armes ne manquent pas. C’est un régal de s’en servir comme fonds photos pour les scènes de rues innombrables et pittoresques.  

Ambiance de rue la nuit devant un bar
La nuit devant le mythique bar La Bodeguita del Medio, l’ambiance est toujours à la fête
Intérieur de bar avec graffitis
Dans la vieille-ville : Habana Vieja, La Bodeguita del Medio, fréquenté à l’époque par Ernest Hemingway et aujourd’hui encore, véritable temple du Mojito

Le quartier Viedado  

Attendez la fin de journée pour rejoindre le Malecon. C’est toujours un régal de se mélanger aux Cubains qui viennent se promener sur cette interminable promenade le long de la mer. Entre scènes de vies et vielle automobiles américaines le spectacle de la rue est continu.  

Le Malecon permet de rejoindre les quartiers plus modernes tel que le Vedado. Moderne est un grand mot. Disons qu’ici le temps s’est arrêté au début des années 60 pendant la Révolution. Quand La Havane rassemblait autant de casinos que Las Vegas.  

Aujourd’hui, on peut faire le trajet à bord d’une vieille automobile américaine des années 50. Le Malecon à bord d’une Buick 57. Ou d’une Pontiac de la même époque est mémorable. C’est l’expérience à vivre ici. Dans votre décapotable, levez la tête pour admirer l’architecture art déco du pittoresque quartier Viedado.   

La Havane et son rhum capital : le Havana Club

À la Havane, vous pourrez aussi profiter de votre séjour pour y goûter le rhum Havane Club, véritable patrimoine national.  La Fondation Havana Club qui fait figure de musée d’état à la lisière du quartier Habana Vieja et le port de la ville est une très bonne introduction pour comprendre qu’ici la boisson est indissociable de l’histoire des Cubains. Après la visite, n’oubliez pas de passer dans la salle de dégustation. Admirez le long bar imposant et laissez votre palais se régaler des crus les plus prestigieux du Havana Club.   

image double Rhum Havana Club
La Fondation Havana Club ou encore le Musée du rhum dans le quartier Habana Vieja. À droite le magnifique comptoir de bar où on déguste les meilleurs crus de la boisson national

Le centre colonial de l’île jusqu’à Cienfuegos 

En quittant la Havane vers le sud, l’autoroute permet aux circuits de relier les villes assez facilement sans trop se fatiguer.  

Le circuit accompagné que j’ai entrepris m’a permis de visiter la ville de Cienfuegos. Je vous assure qu’y prendre un verre dans le grand palais mauresque Palacio Del Valle avec vue sur la mer caraïbe fut l’un des moments forts de mon voyage. 

Trinidad, perle de l’île 

Trinidad est un endroit unique au monde. Ici l’ambiance est restée dans son jus. Le passé colonial de l’île semble concentré ici. Depuis l’époque des conquistadors, rien ne semble y avoir changé. C’est ici que j’ai apprécié d’être intégré dans un circuit organisé qui fait la part belle aux expériences locales. Prendre une calèche pour dévaler les rues pavées de Trinidad est le meilleur moyen d’en voir le plus possible et de saisir l’âme de la ville. Façades colorées, églises, scènes de rues pittoresques défilent sous vos yeux. Le tout accompagné des commentaires de votre cocher forcément, un enfant du pays qui ne manquera pas d’anecdotes pour mettre du son sur les images de l’excursion en calèche.   

Santiago de Cuba et son carnaval

À l’extrémité de l’île, Santiago de Cuba est la 2e ville de l’île. Elle se trouve à 900 km de la Havane. Santiago de Cuba a la réputation d’être un peu la Mecque de la salsa cubaine. Ici, la musique nationale s’appelle “ El Son “. Tous les Cubains savent danser. Avant de vous lancer sur la piste, observez bien les déhanchements endiablés des habitués. C’est un vrai spectacle quasi hypnotique. À Santiago dans le centre-ville, vous n’aurez aucun mal à trouver la Casa de la Trova. Entrez ! N’ayez crainte, ici tout le monde est gentil. Habitants et touristes se mélangent allègrement dans une ambiance festive.  Commandez votre mojito et allez vous installer s’il reste de la place à une table dans la petite cours.  

Boutique de livre vue de l'intérieur sur rue
Une librairie rue Heredia dans le vieux centre de Santiago de Cuba

Lorsque j’ai entrepris mon circuit organisé. Le hasard nous y a amenés à la période du carnaval en milieu d’été, franchement, ça a été l’un des grands moments de ce voyage. L’ambiance dans les rues, bien que survoltée est toujours très bon enfant. Tous les Cubains y participent et vous font de larges sourires lorsque vous admirez leurs costumes et danses locales. Le carnaval introduit à Santiago par les espagnols a gardé toute son authenticité. Pas de merchandising, juste des habitants qui font eux-mêmes leurs costumes avec les moyens du bord. Les couleurs et El Son ne manquent pas !  

Enfant souriant dans costume coloré
Dans les rues de Santiago de Cuba, pendant le carnaval. Les sourires ne sont jamais rares

Le cigare, emblématique de Cuba

Quelques soit le circuit, vous aurez l’occasion non seulement de goûter les fameux cigares cubains pour la plupart encore roulés à la main. Vous aurez aussi probablement l’occasion de visiter une de ses fabriques gérée par l’état. À voir absolument pour comprendre aussi la vie et l’historie moderne cubaine. Il n’est pas rare d’assister à la lecture du journal national par un contre-maître devant les ouvriers en train de rouler les cigares.

Cigare dans cendrier
Un cigare de fabrication Cubaine. On en trouve partout et à tous les prix. Du cigare populaire au Monte-Christo onéreux même à Cuba

Farniente à Varadero pour finir le voyage à Cuba

Nous sommes remontés vers la côte-ouest de l’île. C’est à Varadero que le circuit s’est achevé en beauté. Deux jours de farniente sur les plages immaculées de la région.  

Même si la région de Varadero est consacrée aux hôtels clubs, l’authenticité n’y fait pas défaut. De plus, cette région peu fréquentée laisse la part belle à une nature luxuriante de bord de mer. Ne pas hésiter à s’offrir une excursion en bateau dans les forêts de mangrove qui bordent les plages.  

Après 8 jours d’excursion, le circuit particulièrement bien pensé, m’a permis de me reposer dans un univers enchanté. Là aussi, la gentillesse des habitants n’a pas fait défaut. Tout au long de ce voyage, une constante nous a accompagné : la joie de vivre et l’accueil sans pareil des Cubains.

Marchand ambulant sur plage
Marchand ambulant sur la plage de Punta Rincon Frances à Varadero
Catamaran sur rivière et mangrove
À Varadero, une excursion en catamaran dans la réserve naturelle sur Punta Hicacos pour découvrir la mangrove
Véhicule décapotable et trois personnes à bord

Photographe depuis l'ère argentique, j'enrichis mes reportages par le texte. Revenir plusieurs fois sur une même région est à mon sens la seule façon d'en saisir l'essentiel. Peu importe le nombre de miles parcourus, les plateaux de l'Aubrac restent aussi exotiques que Kangaroos Island, South Australia.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap