Vous êtes ici >>

Canaries : la Gomera

Situé à moins de 100 km de la côte marocaine, l’archipel des Canaries est constitué de sept îles. A l’est : Lanzarote, Fuerteventura ; au centre, Ténérife, Grande Canarie, La Gomera ; à l’ouest, La Palma, El Hierro.  « Sept îles, sept mondes » pourrait-on dire avec un point commun : leur origine volcanique.

La Gomera

Des premiers habitants aux espagnols

On ne sait avec certitude qui sont les premiers canariens et quand ils arrivèrent sur l’archipel. Selon l’hypothèse la plus probable des historiens, il s’agirait de berbères (les Guanches) venus des côtes marocaines vers 200 ans avant J.-C. Il semblerait selon les travaux de l’université de la Laguna à Tenerife que ce sont les Romains qui les exilèrent après avoir conquis l’Afrique du Nord.

C’est au milieu du XVe siècle que les espagnols s’établissent sur la Gomera. Encore aujourd’hui, on la surnomme l’île Colombine grâce aux escales de Christophe Colomb  avant de s’aventurer au large vers les Amériques.

Crédit photo : Patronato de Turismo de la Gomera

Le renouveau du Silbo Gomero

Avant la conquête des espagnols, les Guanches communiquaient entre les vallées grâce au Silbo. C’est un langage sifflé de plus de 4000 mots qui permettaient de discuter jusqu’à 4 km de distance.
Il a failli s’éteindre mais depuis quelques années sa pratique revient au goût du jour. Le Silbo fait d’ailleurs partie des programmes scolaires de l’île depuis 2000.
Des démarches ont été réalisées auprès de l’UNESCO pour intégrer le Silbo sur la liste du patrimoine mondial à préserver.

La Gomera : Une nature généreuse et luxuriante

La Gomera est une île forgée par son activité volcanique et influencée par le climat. On y rencontre un relief escarpé, sillonné de profonds barrancos (canyons), sur lequel émergent des pitons volcaniques impressionnants. Au centre de l’île, la laurisylve est une forêt sombre et humide presque impénétrable.

On doit cette diversité de l’écosystème aux  alizés. Ils créent une mer de nuages sur le flanc du volcan et apportent brouillard et humidité. Au nord et au centre, on rencontre des paysages verdoyants alors qu’au sud, la végétation tropicale domine.

Cascade : La Gomera (Canaries)

Au cœur de l’île, le Parc national Garajonay protège une des dernières laurisylves (forêt primitive de lauriers) comme il en existait à l’ère tertiaire dans toute la méditerranée. Composée d’une grande variété d’arbres et de plantes qui prospèrent grâce au taux élevé d’humidité, le parc a été classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 1986.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

  • Trouvez vos guides de voyage sur Amazon, à la Fnac ou sur Nostromo
  • Pour réservez vos hôtels, locations de vacances et gîtes, il y bien entendu  Booking mais je vous invite aussi à découvrir GreenGo (hébergement responsable en France) et Abracadaroom (hébergement insolite en France)
  • Comparez le prix des locations de voiture sur Rentalcars ou Autoeurope
  • Comparez les vols avec Skyscanner ou Kayak
  • Comparez le prix de vos déplacements en bus, train, ferry et avion avec omio
  • Louez votre matériel photo chez Pixloc plutôt que de l’acheter
  • Réservez une activité, une visite ou un billet coupe-file avec Civitatis ou Get Your Guide et votre activité d’aventure ou sportive avec Manawa.
  • Vous recherchez une assurance et/ou une assistance ? J’utilise personnellement celle de Chapka Assurance.
  • Envoyez une demande de devis à une agence de voyage locale francophone

Le centre d’accueil Juego de Bolas pourra vous fournir des informations utiles mais c’est à pied que vous pourrez prendre toute la mesure de la laurisylve et du reste de l’île.

Idées Randos

Avec l’agence de randonnée Allibert Trekking, j’ai découvert l’île de la Gomera et en particulier les sites suivants.

Barranco de Valle Gran Rey

Une des plus belles balades de l’île consiste à descendre le barranco de Valley Gran Rey depuis le village des potiers d’El Cercado jusqu’à la plage. Creusé dans le paysage, la gorge est un défilé impressionnant plantés de palmiers et de cultures en terrasse.

La Gomera

Alto Garajonay

L’ascension du volcan de l’île est l’autre randonnée à ne pas rater. Au départ de San Pedro, on peut rejoindre le sommet de l’île en 5h00 de marche après avoir fait une halte à El Cedro pour y manger ou y dormir (camping et location de logements). La balade traverse le cœur de la laurisylve. A l’Alto Garajonay, vue majestueuse sur l’ensemble de l’île et le reste de l’archipel des Canaries.

Volcan de la Gomera

Informations pratiques :

Y aller ?

  • Avion : Iberia rejoint Tenerife via Madrid.
  • Ferry depuis Tenerife : hydroglisseur Fred Olsen – Naviera Armas

Avec qui partir ?

Allibert organise des randonnées en groupe ou en liberté pour découvrir l’île de la Gomera et d’autres îles des Canaries.

Où dormir ?

Hôtel Gran Rey : Un hôtel de 99 chambres confortables avec vue sur mer ou la montagne. Piscine. En face d’une belle plage naturelle de sable volcanique.

Guide de voyage

Lonely Planet Canaries. Informations pratiques et culturelles pour découvrir les Canaries

Plus d’informations :

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap