Vous êtes ici >>

Brice Van Huffel : qui l’aime le suive !

Du vrai, du pur, du dur ! Du récit non travesti, écrit avec une spontanéité et une simplicité qui donnent le sourire. Brice Van Huffel a jeté son dévolu sur l’Asie depuis deux ans et régale ses lecteurs de ses chroniques brutes de décoffrage où il raconte ses expériences sur son blog World Wild Brice. Loin du blogueur lisse qui se cache derrière un état d’esprit artificiel et tendance, Brice ne rend de compte à personne et écrit d’abord pour lui avec comme seul proverbe : qui l’aime le suive ! Pas de compromis : on adhère ou on déteste. Et nous, à I-Voyages, on fait plutôt partie des premiers !

2303_Brice Van Huffel

I-Voyages : salut Brice ! Quand on parcourt ton blog, on rigole pas mal, faut l’avouer. Tu es plutôt du genre décomplexé à l’égard du blogging toi, non ?

Brice Van Huffel : déjà merci, ça me fait toujours plaisir de faire rire les gens ! Je ne sais pas si c’est décomplexé mais ce que je cherche absolument à éviter, avec mon blog, c’est de faire comme certains avec des articles « comment économiser en voyage », « pourquoi le voyage m’a changé », « 10 citations incroyables pour s’évader ». Je n’ai jamais adhéré à ces blogs que je trouve ennuyeux au possible même s’ils ont un intérêt certains. A la base je fais vraiment ça pour moi et uniquement pour moi, d’où des expressions parfois « limite » dans certains articles. Le blog ne m’a jamais servi pour vivre et je n’en tire pas vraiment de revenus, malgré ses 25 000 visiteurs uniques par mois. Il a peut-être évolué mais pas vraiment changé car je n’ai aucun impératif vis-à-vis d’aucun partenaire. Bloguer, pour moi, c’est synonyme de zéro prise de tête !

IV : tu as une certaine honnêteté en annonçant tout de suite que ce que tu écris peut potentiellement être nul (rires) ! Tu t’es déjà fait insulter pour ça, ainsi que tu invites les gens à le faire si nécessaire ?

Je n’ai pas, en effet, la prétention d’être tout le temps parfait. En fait, le blog étant un hobby, je suis parfois fatigué ou bien je ne suis pas inspiré, et ça se ressent dans mon récit. Du coup, oui, je me suis déjà fait insulter, souvent de façon vraiment très crue, par email. J’avais écrit un jour un article assez long sur Vang Vieng, au Laos, avec pas mal de second degré et je me suis récolté ce commentaire : “Le pire du tourisme soi-disant “routard”. Aucun respect pour les locaux. Ce ne sont pas des animaux ! Voleur de photos !” Marrant, non ?

2303_Brice portrait

IV : tu bosses chez Shanti, qu’on connaît bien à I-Voyages. Tu es venu en Asie pour ce motif professionnel ou bien s’est-il agi d’une opportunité inopinée de pouvoir bosser avec eux ?

En fait, à la fin de mon école de commerce, j’avais déjà eu de nombreuses expériences en Asie ; du coup mon CV clignotait « fried rice + nasi goreng + chiken biryani» et je cherchais absolument du boulot soit en Asie, soit en Europe, soit en Afrique. J’ai échangé un peu par hasard avec Alex – le fondateur de Shanti Travel, NdR – grâce à mon blog et, de fil en aiguille, je me suis retrouvé à développer notre bureau en Birmanie. C’était il y a 2 ans. Et depuis deux mois, je suis installé à Hanoi pour la même mission, mais au Vietnam.

IV : du coup te voilà un peu propulsé parmi les spécialistes de l’Asie de la blogosphère voyage. Ton blog frise ainsi l’exhaustif au niveau des destinations de ce secteur du globe. Comment choisis-tu tes sujets pour rester original et surprendre ton audience ?

Pour être honnête avec toi je ne me pose pas vraiment cette question. Je n’ai jamais lu quelque chose en me disant que je devrais faire la même chose ou m’en inspirer. Je fais comme je le sens et si les gens aiment tant mieux, s’ils n’aiment pas tant pis. Il y a deux ans, j’ai écrit un article sur les taxis de Calcutta, en pensant que ça n’allait pas du tout plaire. Au final, j’ai reçu une volée de messages pour me dire qu’il était très cool. Je pense que c’est en changeant de style ou en voulant copier les autres que tu perds ton audience. Mon blog n’est pas pour tout le monde et je l’assume. Donc j’avance en essayant d’améliorer ma recette.

2303_Brice photo

IV : en tant qu’expatrié et référent dans le domaine du voyage en Asie, quel serait ton coup de coeur à partager pour un séjour original et à l’écart des clichés du tourisme de masse ?

C’est une question assez large car au final il y a du monde dans tous les endroits de la planète qui sont facilement accessibles. Mais si je devais mentionner un pays, je pense que ce serait la Birmanie. Ou le Japon. Le tiercé gagnant de mes endroits préférés en Asie serait en tout cas : Le temple d’Or d’Amritsar, un lieu incroyable, très fréquenté mais pas par les touristes. Même chose pour les temples de Mrauk U en Birmanie, un lieu inimaginable avec sûrement le plus beau coucher de soleil que j’ai pu voir dans ma vie. Enfin, je mentionnerais le trek des Gorges du Saut du Tigre; au Yunnan, la route du Shimanami Kaido en vélo au Japon et le trek de Kalaw au lac Inle en Birmanie.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

IV : on parle souvent sur un blog de ce qu’on a aimé. Est-ce qu’il y a eu des expériences, à l’inverse, que tu ne recommanderais pour rien au monde ?

Oui, alors parfois je ne suis pas tendre du tout avec certains endroits. Par exemple, je ne recommande pas du tout de rester à Jaipur en Inde. C’est une ville vraiment surestimée et qui ne repose que sur son nom. Allez plutôt voir le fort d’Amber et foncez à Udaipur ! Après, il y a les endroits dont j’attendais peut-être un peu trop, comme Sigiriya au Sri Lanka, Luang Prabang au Laos ou Dali au Yunnan. Mon meilleur conseil, en Asie, c’est de ne jamais tenter les sports extrêmes en cherchant le prix. Le mec qui se dit le moins cher pour plonger aux Phillipines, ça cache un truc (détendeurs pourris, staff sous-payé, irrégularité…). Ce schéma est le même quand vous faites du rafting ou du parapente. Il faut faire attention et ne pas hésiter à mettre le prix.

2303_Brice Plongée

IV : est-ce que tu as envie d’élargir tes horizons en matière de destinations ou préfères-tu t’ancrer définitivement dans l’Asie pour asseoir définitivement ta spécialisation ?

Pour l’instant j’ai jeté l’ancre en Asie… On n’en a jamais fait le tour, c’est rempli d’endroits où je ne suis pas encore allé et qui me font vraiment envie : Bornéo, où je veux retourner, Sulawesi, Corée du Sud et Nord, Hokkaïdo au Japon, Mongolie, quasiment toute la Chine, Taiwan… Pour la première fois, cependant, je vais aller beaucoup plus à l’Ouest puisque je pars découvrir un pays du Moyen-Orient très à la mode le mois prochain. Un scoop non ? Honnêtement sinon j’adore l’Asie. Je m’y sens comme un poisson dans l’eau et c’est également attrayant niveau budget. Tu sais, quand je vois une promo pour Osaka avec un vol direct aller/retour à 350$ c’est toujours mieux qu’un aller/retour à Seattle à 1200 $ et 40h de vol !

IV : ton truc à toi, tu l’expliques, c’est la photo. Est-ce qu’Instagram a changé ta manière de prendre des photos lorsqu’il est apparu ?

Pas du tout. Je suis mis à Instagram il y a un an et c’est le réseau social avec lequel je prends le plus de plaisir : c’est facile, on découvre plein de nouveaux photographes et ça ne me sert à rien à part à partager mes photos . Par contre, pour moi, c’est plutôt la photo qui a changé ma façon de voyager. Lorsque j’ai commencé le blog, c’était simplement un plus.  Maintenant, je voyage pour mes photos et je peux attendre vingt minutes que tout soit parfait avec la femme qui passe au bon moment devant la devanture d’une maison (comme à Hoi An au Vietnam, ci-dessous).

2303_Brice Hanoi

IV : quand je lis tes traits d’humour familiers sur ton blog, j’imagine tout de suite le personnage en train d’amuser la galerie dans des vidéos. Tu n’as jamais pensé à retranscrire l’esprit World Wild Brice devant une caméra ?

Oula, malheureux ! Oui, j’aimerais énormément faire de la vidéo et, honnêtement , c’est pas compliqué de faire rigoler les gens quand tu galères dans un Jeepney aux Philippines ou que tu t’exploses par terre en descendant un volcan. Le problème de la vidéo c’est que c’est simplement très chronophage ! Je ne me vois pas publier des rushs sans montage avec une perche de Go Pro – très en vogue sur le web actuellement – car j’aime trop la photo pour faire un truc immonde. J’ai fait le choix de me focaliser sur la formule blog + photo plutôt que de faire de la vidéo. C’est peut être pas la tendance et peut être que je serai dépassé dans 4 ans mais c’est comme ça que je prends du plaisir.

IV : bon et sinon, un peu de sérieux dans World Wild Brice ce sera possible un jour ?

C’est possible sur les guides que j’écris et quand je réponds aux commentaires. Là je fais simplement du conseil pour les voyages (que ça soit pour passer une frontière terrestre en Birmanie, pour organiser son voyage d’une semaine sur Java ou pour ne pas louper une visite guidée au Japon). Pour les articles de compte-rendu de mes voyages, en revanche,  je doute que ça change un jour et, si c’était le cas, ce serait sûrement le signe que le blog n’aura plus beaucoup de temps à vivre et que j’aurai perdu toute envie de continuer !

Plus d’infos : blog de World Wild Brice
Sa page Facebook – son compte Instagram

Avatar

Voyageur touche-à-tout et autodidacte, je réalise le montage des vidéos du blog et rédige régulièrement ses actualités.

Laisser un commentaire

45 Shares
Share via
Copy link