Vous êtes ici >>

Yazd-Shiraz

Dimanche 07/05/2006. Yazd-Shiraz par bus.

Lever à 6 heures 45 pour un départ à 8 heures. Nous quittons à regret notre caravansérail, notre chauffeur va nous conduire jusqu’au départ du bus.

Bus moyen : mon coussin de siège n’est plus fixé et je me ballotte dans tous les sens.


Arrêt toilettes (conversation avec un jeune Iranien) :

Toilet is bad, it is Iran…

(C’est vrai que les toilettes ne sont pas terribles !)

Iran is good and bad…

(Ça, on peut le dire de tous les pays !)

Demande ma religion, et s’étonne que je ne sois pas protestant.


 

Arrivée à Shiraz : taxi prepaid à 10.000 rials.

Notre hôtel, bien situé, est assez confortable. Il s’agit du Parsian Hôtel, pour les trois nuits que nous avions été obligés de prendre au départ de Paris…

Nous sortons en ville à la recherche d’Iran Air : beaucoup de mal à les trouver car l’adresse n’est plus exactement la même, enfin, nous y arrivons quand même, mais peine perdue, les bureaux ne sont ouverts que de 7 heures du matin à 14 heures. PShiraz.uis nous cherchons une agence de voyages recommandée par LP (ceci étant dit, le plan de la ville est approximatif pour certaines données). Nous allons y réserver un tour pour Persépolis.

Petite balade dans la ville, histoire de se repérer. Belle citadelle à la tour penchée.

Dîner dans un cadre magnifique (encore un ancien hammam) mais avec un service désinvolte. Nous rentrons alors que la nuit est tombée, beaucoup de monde sur les pelouses en train de papoter, de dîner, de jouer aux cartes…

Lundi 08/05/2006. Shiraz (où nos trois héros prennent pour la première fois les transports publics).

Notre premier souci ce matin-là, c’est de nous rendre chez Iran Air. Un premier taxi nous demande 10.000 rials, trop cher…Un deuxième taxi nous demande 10.000 rials, trop cher…Un troisième taxi nous demande 10.000 rials, trop cher, mais ça doit être le prix !

Shiraz.

Nous avisons un taxi collectif : ce sera 5.000 rials pour nous conduire à destination, bon, on sera un peu serré (4 passagers)…

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Arrivés chez Iran Air, nous apprenons que le fait d’avoir pris notre billet de Paris à Téhéran par Air France sur le contingent d’Iran Air, ne nous donne pas droit à un deuxième billet gratuit : il fallait le prévoir avant notre départ…Tant pis ! De toutes les façons, le prix du vol Shiraz Ispahan est peu élevé (18 dollars par personne).

Nous sortons d’Iran Air et nous allons prendre (c’est une grande première !) un bus urbain pour nous rendre au bazar : pour une première fois, nous avons choisi un parcours facile, puisqu’il s’agit d’aller tout droit ! Deux jeunes hommes vont se lever pour nous laisser leurs places : nous dirons non, puis oui…

Les femmes sont installées au fond du bus, les hommes devant, ce qui évidemment n’est pas très pratique quand il s’agit de se faire signe pour descendre ! L’assistant du chauffeur nous fait descendre à l’arrêt du Bazar, nous payons nos places.

Une fois le bazar parcouru, nous tentons la visite du mausolée de Shah-E Cheragh, mais il n’est pas accessible aux non musulmans et nous sommes donc refoulés, assez énergiquement.

Plafond, Shiraz.Plafond, Shiraz.Plafond, Shiraz.Plafond, Shiraz.

Vu notre exploit du matin (prendre un autobus urbain), nous décidons de nous rendre en bus jusqu’au tombeau d’Hafez (le grand poète). Ce n’est pas facile car il va nous falloir changer de bus, en somme nous avons à emprunter deux lignes mais les gens, dans le bus, sont super sympas !

Le paiement du trajet se fait à la sortie et apparemment, le prix est le même quelle que soit la distance parcourue.

Visite du tombeau d’Hafez et déjeuner dans la maison de thé attenante, mollement étendus sur des tapis et des coussins…Nous déjeunons de dizi (divins !) de yaourts et de faludeh.Vendeur de fruits.

Nos voisins cherchent le contact : lui est ingénieur, son père était poète.

Nous rencontrerons par la suite d’autres Iraniens qui nous diront être poètes…

Il nous décrit les 7 lignes mélodiques des chants Iraniens, chacune différente, et qui expriment chacune un sentiment différent et s’emploient à des moments distincts de la journée…

Un groupe de jeunes étudiants arrive et veut absolument nous prendre en photo et figurer avec nous sur leur photo !

Nous sortons du monument dédié à Hafez pour nous rendre à celui de l’autre grand poète Saadi. Pour ce faire nous prenons un taxi; le chauffeur parle un très bon anglais, rien d’étonnant, il a fait des études de littérature anglaise et faute de travail dans sa spécialité, il fait chauffeur. Il s’étonne du peu de nombre d’étrangers !

Arrivés sur la tombe de Saadi, nous retrouvons le groupe de jeunes qui nous avait rejoint au tombeau d’Hafez. Je vais leur demander de m’écrire en farsi notre prochaine destination : l’Orangerie.Epices, marché de Shiraz.

Nous allons nous mettre d’accord pour 10.000 rials, mais le taxi nous prend sous son aile et nous fait visiter d’abord le musée Pars, sorte de musée Grévin qui raconte l’histoire de la Perse, puis nous emmène (c’est la rue d’en face) à l’Orangerie. Là, nous voulons vraiment qu’il s’en aille et nous lui donnons 20.000 rials, mais il en veut 10.000 de plus ! Nous ne sommes pas d’accord et c’est grâce, d’une part à l’obstination de Jean, et d’autre part, au secours d’un couple de touristes iraniens habitant Singapour qui interviennent et prennent notre parti, que nous nous limiterons à 20.000 rials ! Non, mais !

Nous prenons un taxi pour rentrer, il a déjà un passager : nous en déduisons qu’il s’agit d’un taxi collectif. Au moment du paiement, je lui donne 5.000 rials, il rit et me les rend…Je lui donne 10.000, il les prend et me rend 2.000 de monnaie…Les taxis, ce n’est pas simple, car ils ne veulent pas donner leur prix ou les bougonnent de façon à être incompréhensibles lorsque nous montons dedans !

Nous ressortons pour dîner et après coup, nous visitons un centre commercial plutôt désert : dans les vitrines les mannequins femmes ont le foulard ou alors pas de tête du tout !

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap