Vous êtes ici >>

Voyage au cœur du nord-ouest argentin

Des paysages intrigants, parfois presque irréels sous un ciel d’un bleu surnaturel, les Andes comme vous ne les avez jamais vues, des villages coloniaux préservés, des chevaux, du bétail, de la poussière rouge sur des kilomètres et des kilomètres : aucun doute nous sommes bien dans le noroeste argentin.

En route pour Salta
En route pour Salta © Flickr – Jesus Dehesa

Nord-ouest argentin : départ pour Salta

Salta, Jujuy, Catamarca et Tucumán,  quatre provinces aux noms étonnants, quatre provinces coup de cœur. Une région d’Argentine très riche en paysages, mais aussi en histoire ; une région avec toutes les activités au grand air que l’on puisse imaginer.

De Buenos Aires, nous nous envolons pour Salta. En 2h15, nous arrivons dans cette petite ville pleine de charme où il faut voir la place du 9 de Julio, le couvent San Bernardo, la cathédrale ou encore le marché artisanal.

Nous étions à la recherche d’un itinéraire haut en couleurs, nous avons définitivement choisi la bonne destination ! En quelques lignes, voilà pourquoi !

Salta
© Flickr – Jikatu

 

Des vallées, des villages, des paysages somptueux : rien que du jamais vu

Direction les vallées Cachaquíes. Sur la route, nous traversons les plantations de tabac de la vallée de Lerma. Dans ces vallées, on trouve différents types de paysages. Au-delà des vignes, ce sont des couleurs incroyables ainsi que des formations géologiques tout à fait surprenantes qui accompagnent nos randonnées.

Plus loin, nous tombons sur la vallée d’Escoipe et sa végétation subtropicale quelque peu inattendue. Pendant un moment on quitte la terre rouge et nous nous enfonçons dans une forêt abondante. Le fleuve Escoipe traverse la vallée, orné de grandes pierres et de sentiers sinueux qui le traversent. Terrain de jeu idéal pour tout adepte de circuits de randonnées et trekking.

Los Colorados s’ouvrent ensuite devant nous : nous voilà alors face à une formation de roches sédimentaires datant de plus de 210 millions d’années d’un rouge éclatant.

Tilacara
Tilacara © Flickr – J.Cornelius

Prochaine destination : le parc national de Los Cardones au sein duquel se dressent de nombreux cactus, une atmosphère sèche entre 2 700 et 5 000 mètres d’altitude.

Cet immense parc rassemble les principaux écosystèmes andins. Depuis ce parc, on rejoint le village de Cachi, un charmant village andin. Maisons blanches, petites rues pavées, style colonial et petite place verdoyante, tout ce qu’il nous fallait pour nous reposer après une belle marche dans le parc. Plus loin, dans le village de Seclantas, nous avons pu nous initier au tissage des ponchos.

Après tous ces parcs aussi beaux les uns que les autres, quoi de mieux qu’un petit arrêt dans une bodega au niveau de Cafayate ? L’occasion, pour nous, d’en apprendre davantage sur la culture du vin en Argentine et d’apprécier le goût particulier et authentique du Torrontés.

Près de Tucuman, visite des ruines de Quilmes. Cette ancienne cité pré-inca offre une vue à couper le souffle sur la vallée qu’elle domine.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Or la beauté de cette région de l’Argentine ne s’arrête pas là. Lorsqu’on pense qu’on a tout vu, on se trompe. Bienvenue dans la vallée de Las Conchas permet d’admirer des formations rocheuses aux superbes couleurs et des montagnes presque désertiques.

Quebrada de la Conchas
Quebrada de la Conchas © Flickr – Active Steve

À San Antonio de los Cobres, la route du Tren de las Nubes et la traversée de la vallée del Toro à plus de 3 800 m d’altitude, avec un point de vue unique sur les Andes, constitue une aventure à ne pas manquer.

Nous sortons des vallées pour découvrir les Salinas grandes, un grand désert de sel situé entre la province de Jujuy et celle de Salta. Le changement de paysage est brutal ! Entourés de montagnes et de coloris rouges pendant plusieurs jours, nous voilà face à un paysage lunaire à perte de vue.

Puis en prenant la côte de Lipan, nous arrivons à Purmamarca, un village aux adorables maisons ocres situé dans le creux de la montagne aux Sept Couleurs.

Enfin, la vallée de Humahuaca regorge de petits villages qui valent le détour : Tilcara et sa forteresse pré-colombienne, Uquia et sa ravissante chapelle ainsi qu’Iruya, village aux ruelles escarpées, perché au bout du monde, dans les montagnes avec ses ruelles escarpées.

Marché argentin
Marché © Flickr – Lisa Cyr1

Nord-ouest argentin : l’expérience sera gauchesque

L’expérience du gaucho, l’homme de cheval argentin, mérite d’être vécue lorsqu’on part en voyage en Argentine. L’estancia de Pampa Grande semblait être l’endroit idéal pour poser nos valises ! Ayant eu la chance d’y séjourner : nous confirmons !

Pourquoi ? D’abord parce que c’est un endroit historique. En effet, elle fut construite au XVIe siècle par le général Hernando de Lerma, fondateur de la ville de Salta.

Ensuite parce que l’endroit est tout aussi magique qu’authentique et confortable : dans un style colonial, l’estancia propose onze chambres décorées avec beaucoup de goût.

Loin des touristes, à trois heures de route de Salta, l’estancia suggère des séjours de charme et convient parfaitement à tous les amoureux de la nature.

Avec plus 30 000 hectares, à environ 1 700 mètres d’altitude, comptant 300 chevaux et 6 500 têtes de bétail, Pampa Grande nous a offert la possibilité de nous la jouer gaucho la journée et de nous reposer confortablement le soir tout dégustant leur délicieuse côte de bœuf !

Prêt pour un décollage imminent pour le nord-ouest argentin ?

Quebrada de la Conchas
Julien Maillard

Après sa Bretagne, les Alpes, l’Espagne ou les Antilles, c’est à Buenos Aires que Julien a posé ses valises en 2007. Il travaille depuis cette date pour l’agence de voyage franco-argentine Argentina Excepción, pour laquelle il met en mots et en images ses voyages en Amérique du sud.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link