Vous êtes ici >>

Safari dans les réserves du nord de la Tanzanie

 

La Tanzanie est l’un des pays d’Afrique où la densité de la faune est la plus importante. A deux reprises, j’ai découvert les parcs nationaux et réserves du nord de la Tanzanie au départ d’Arusha. Tour d’horizon des réserves du nord de la Tanzanie.

Parc national Arusha

Peu de gens le savent mais à quelques kilomètres au nord de la ville d’Arusha se dresse le parc national d’Arusha. D’une superficie de 137 km², c’est un petit paradis pour les ornithologues puisqu’on y compte environ 450 espèces d’oiseaux.

Côté mammifères, le parc national abrite des buffles, des hippopotames, des girafes masaïs, des éléphants, des léopards (difficiles à voir), des colobes guérézas, des cercopithèques à diadème, des cobes à croissant, des guibs harnachés…

D’un point de vue purement esthétique, le parc national jouit de paysages vallonnés et variés grâce à la diversité de son écosystème dont on distingue le cratère Ngurdoto, les lacs de Momella et le Mont Méru, le second sommet de Tanzanie (4565 m).

Le parc national d’Arusha est une bonne entrée en matière pour explorer les réserves du nord de la Tanzanie et si vous logez à Arusha, il serait dommage de s’en priver.

Calao à joues argent, parc national d'Arusha, réserves du nord de la Tanzanie

Parc national du lac Manyara

D’une superficie de 330 km², le parc national du lac Manyara se trouve à quelques kilomètres du village de Mto Wa Mbu le long de la Rift Valley. Il est composé en grande partie du lac et d’une forêt tropicale peuplée de singes.

Grâce à son lac et au rift, le parc national abrite plus de 400 espèces d’oiseaux et une grande quantité d’herbivores. Lions, hyènes tachetées, servals, léopards et guépards fréquentent le parc mais restent discrets et ne sont pas faciles à observer en raison de la densité de la végétation.

Le parc national du lac Manyara fait souvent l’objet d’un court arrêt car il se trouve sur la route pour le cratère Ngorongoro. Il mérite largement deux jours de safari.

Pour découvrir plus en détails, lisez ce guide pratique du parc Manyara sur My Wildlife.

Babouin, parc national Manyara

Parc national de Tarangire

Situé au sud-est du lac Manyara, le parc national de Tarangire est un peu excentré par rapport aux circuits de safari classique. Voilà pourquoi, peu de voyageurs s’y rendent. Quelle erreur ! D’une surface de 2850 km², il doit absolument se visiter entre août et octobre lorsque les troupeaux d’éléphants et les herbivores migrent vers le parc et restent autour de la rivière Tarangire.

Ornithologues, vous ne serez pas déçus. Environ 500 espèces d’oiseaux fréquentent le parc national Tarangire.

Parmi les herbivores, on peut voir girafes, éléphants, élands du Cap, bubales de Coke, impalas, dik diks, phacochères,  grands et petits koudous ; et du côté des prédateurs, ceux sont les lions que vous avez le plus de chance de croiser même si Tarangire compte aussi une population de léopards et de guépards.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Sa savane vallonnée et boisée compte même quelques baobabs. Tout comme Manyara, Tarangire mérite largement deux journées de safari surtout si c’est à la fin de la saison sèche.

Parc national Tarangire

Cratère Ngorongoro

Le cratère Ngorongoro n’est pas un parc national. Il appartient à l’Aire de conservation Ngorongoro qui permet de continuer à pâturer.

Le cratère Ngorongoro est une vaste caldeira circulaire de plus de vingt kilomètres de diamètre. Il a la particularité d’être intéressant toute l’année pour faire un safari. La densité de la faune est telle qu’on pourrait penser être dans un zoo à ciel ouvert.

Plus de 400 espèces d’oiseau ont été recensées et on trouve les Big 5 (rhinocéros, lion, léopard, buffle et éléphant). Du fait de on écosystème assez ouvert, on peut aussi y voir des animaux difficiles à observer ailleurs comme le serval.

Vous voulez voir plus de photos ? Regardez mon portfolio dans l’aire de conservation Ngorongoro.

Serval, cratère NogoronGoro

Parc national du Serengeti

A lui seul le parc national Serengeti justifie un voyage en Tanzanie. D’une surface de 14 763 km², il est le théâtre naturel de la vie sauvage africaine comme je me l’imaginais petit en regardant les reportages de la BBC. Ce n’est pas un hasard si le parc national est aussi classé patrimoine mondial de l’UNESCO, réserve de biosphère et labellisé comme l’une des sept nouvelles merveilles du monde.

Le parc national est connu pour la migration des gnous, ses populations de félin, ses grands troupeaux d’éléphants et son avifaune qui compte plus de 500 espèces différentes. Serengeti, c’est le graal du safari en Tanzanie.

Plus d’informations sur le parc national Serengeti.

Léopard, parc national Serengeti

Informations pratiques

Avec qui partir ?

www.destination-tanzanie.com, agence locale basée à Arusha, peut vous organiser votre safari dans les réserves du nord de la Tanzanie mais aussi dans le sud du pays.

Comment y aller ?

Vol international jusqu’Arusha.

Recherchez votre billet d'avion

Quels guides emporter ?

Oiseaux : Birds of Kenya and Northern Tanzania (en anglais) ou Birds of East Africa (Kenya, Tanzania, Uganda, Rwanda, Burundi) (en anglais) disponible aussi en application IOS et Android.

réserves du nord de la Tanzanie
Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link