Vous êtes ici >>

Ruta 40

Le 7 juin

Nous poursuivons notre route plein nord sur la ruta 40, la plus longue d’Argentine (5224 km), qui traverse le pays du nord au sud, de la frontière Bolivienne jusqu’en Patagonie. Il s’agit ici d’une piste qui suit le Rio Calchaqui. Nous faisons un arrêt dans le village de Molinos où nous visitons la petite église au toit en bois de cactus. En face, se trouve une ancienne maison coloniale de style Espagnol, maintenant transformée en auberge.

 

Nous reprenons la piste et les premiers cactus typiques de cette région apparaissent. Ces plantes grasses à la croissance très lente peuvent vivre plusieurs centaines d’années et atteindre plusieurs mètres de hauteur. En arrière plan se découpent les premières cimes enneigées de la Cordillère des Andes.

Nous faisons la pause suivante à Cachi, petite ville située à 2280 m d’altitude dans un cadre montagneux dominé par le Nevado de Cachi qui culmine à 6 320 m. La place centrale est entourée de bâtiments de style colonial, nous visitons l’église qui date du 19ème siècle.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Nous continuons vers le nord au milieu des cactus géant. Dans les villages, des piments sèchent au soleil. Le paysage est splendide, vallées verdoyantes, canyons, avec les Andes en toile de fond. Nous déjeunons dans le village de La Poma, reconstruit après le terrible tremblement de terre de 1930 qui l’a entièrement détruit.

Nous profitons des rayons du soleil sur la place princiaple avant de poursuivre notre chemin. La piste s’élève maintenant car nous allons franchir le point culminant du circuit, l’Abra del Acay, le col routier le plus élevé du pays à plus de 4900 m d’altitude. La température s’est nettemment refroidie, le torrent qui coulait dans la vallée est maintenant gelé.

 

Nous sommes dans une zone protégée et puvons voir quelques animaux acclimatés à l’altitude. Ce sont tout d’abord des lamas, puis leurs cousins sauvages, les vigognes (plus fines au pelage fauve) et quelques guanacos (ressemblant au lama, mais à la tête noire). Un autre petit mammifère fréquente les pierriers, le viscache, curieux rongeur ressemblant à un lapin à la queue d’écureuil.

 

Nous avons de la chance car le vent ne souffle quasiment pas au sommet et nous pouvons admirer le panorama. Nous sommes toujours sur la ruta 40 et entamons la descente sinueuse qui nous mène à notre étape du soir, San Antonio de los Cobres. Cette ville de plus de 5000 habitants vit essentiellement de l’activité minière (cobre signifie cuivre en espagnol). Nous passons la nuit en chambre d’hôte à l’Hospedaje Sumaq Samay.

 

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap