Vous êtes ici >>

Mon fabuleux roadtrip en Namibie en camion (désert, faune & montagne)

 

13 ans après mon premier roadtrip en Namibie, je suis retourné dans ce pays coup de cœur où je rêvais de voyager à nouveau. Cette fois-ci partant seul, j’ai opté pour un voyage organisé par Terres d’Aventure. 13 jours de roadtrip en camion pour 2500 km parcourus et des tonnes de bons moments passés.

C’est lors de ce voyage que j’ai essayé pour la première fois le Fujifilm X-T2. Depuis, il ne m’a pas quitté !

Dès notre arrivée à l’aéroport international Hosea Kutako de Windhoek, nous mettons le cap vers le parc national du Waterberg où nous arrivons à la tombée de la nuit.

Le plateau du Waterberg

Le parc national du Waterberg est un plateau en grès rouge qui dispose d’une végétation dense. Il est connu pour sa faune rare mais aussi difficilement observable je dois le dire : rhinocéros, antilope rouanne, hippotrague noir… C’est aussi ici que les allemands ont massacré 80% de la population Herero en 1904. Putain de colonisation !

Nous partons marcher la matinée en grimpant sur le plateau. La balade est vraiment sympa, la vue là haut est splendide et en chemin, on croise quelques oiseaux, des diks-diks ou encore des phacochères peu farouches.

Après le déjeuner, on quitte le parc national et on se met en route pour Etosha.

Le parc national Etosha

Etosha est le parc national en Namibie pour l’observation de la faune sauvage. On entre par la porte d’Anderson à l’extrémité sud du parc.

Premier safari en direction du camp d’Halali où nous restons deux nuits.

Depuis mon premier voyage en 2003, j’ai fait pas mal d’autres safaris et je dois dire qu’Etosha est vraiment unique de par son écosystème. On y voit loin et c’est très sec, quasi désertique. Pour voir la faune en saison sèche, le plus simple est de se positionner près d’un waterhole et d’attendre que les animaux arrivent pour boire. Eléphants, oryx, girafes, zèbres, springboks… se suivent au point d’eau.

Sinon l’autre must est d’observer les animaux en nocturne. J’ai pu observer à Halali des rhinocéros noirs de nuit et au coucher de soleil. Magnifiques observations. On peut aussi le faire à Okaukuejo.

Etosha est toujours un moment fort en Namibie !

 

Les merveilles du Damaraland

Il est 15h30 lorsque nous arrivons à la forêt pétrifiée. On visite le site et on s’installe à notre camping le long de la rivière Huab. J’en profite pour vous dire que j’ai écrit un article spécifique sur les campings testés pendant ce roadtrip en Namibie.

Le jour suivant, je redécouvre Twyfelfontein, un site classé par l’UNESCO qui regroupe des milliers de peintures et gravures rupestres d’origine bushman et khoikhoi. Un lieu passionnant. Dans la foulée, on fait un court arrêt à la montagne brûlée et aux tuyaux d’orgue basaltique et on poursuit notre route dans le Damaraland vers la montagne du Brandberg où l’on part en randonnée jusqu’à la peinture rupestre de la White Lady. On finit la journée dans la piscine du lodge qui gère le camping.

Le lendemain, on met le camp vers le Spitzkoppe, l’un de mes lieux favoris dans le Damaraland. Les paysages et les couchers de soleils y sont hallucinants. Je passe une bonne partie de ma fin de journée à photographier le paysage et les damans des rochers. Pour en savoir plus sur tous ces lieux, lisez mon article plus détaillé sur mon Top 5 des lieux à voir au Damaraland.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

  • Trouvez vos guides de voyage sur Amazon, à la Fnac ou sur Nostromo
  • Pour réservez vos hôtels, locations de vacances et gîtes, il y bien entendu  Booking mais je vous invite aussi à découvrir GreenGo (hébergement responsable en France) et Abracadaroom (hébergement insolite en France)
  • Comparez le prix des locations de voiture sur Rentalcars ou Autoeurope
  • Comparez les vols avec Skyscanner ou Kayak
  • Comparez le prix de vos déplacements en bus, train, ferry et avion avec omio
  • Louez votre matériel photo chez Pixloc plutôt que de l’acheter
  • Réservez une activité, une visite ou un billet coupe-file avec Civitatis ou Get Your Guide et votre activité d’aventure ou sportive avec Manawa.
  • Vous recherchez une assurance et/ou une assistance ? J’utilise personnellement celle de Chapka Assurance.
  • Envoyez une demande de devis à une agence de voyage locale francophone

La côte atlantique

Après le Damaraland, c’est sur la côte atlantique que nous avons fait étape. Quel changement de décor !  C’est moins sec et moins ensoleillé aussi.

Premier arrêt à Cape Cross, la plus grande colonie d’otaries à fourrure de Namibie. C’est sûr, une odeur nauséabonde est présente toute l’année sur le site ; il faut arriver à s’en défaire pour apprécier le lieu et observer en toute quiétude la colonie. Les plus sensibles pourront mettre du coton dans les narines. Cette journée là s’est terminée sous le ciel grisâtre de Swakopmund.

Le jour suivant, la matinée a commencé par la découverte de la colonie de flamants roses et nains de Walvis Bay. Il y avait aussi un grand nombre de limicoles. Après cet arrêt ornitho, avec mes compagnons de voyage, on est parti découvrir Sandwich Harbour lors d’une excursion en 4×4. Malgré le manque de lumière et une météo pas très clémente, j’ai beaucoup apprécié ce lieu habité par les oryxs et springboks.

Avant de rejoindre les dunes d’Homeb, on a fait un stop sur la route pour voir les Welwitschia Mirabilis, des plantes endémiques au désert du Namib.

Sossusvlei et montagnes du Namib Naukluft

Sossusvlei est l’un des sites touristiques les plus visités de Namibie et ça n’est pas un hasard. C’est un passage obligé pour tous les voyageurs qui s’engagent sur un roadtrip en Namibie.

Cette mer de dunes de part et d’autre de la rivière Tsauchab est d’un esthétisme fou. Ce paysage est magnétique.

Je suis malade lorsque nous arrivons au camping de Sesriem. Pendant que le reste du groupe part faire le coucher de soleil à la dune d’Elim, je reste allongé dans la tente à tenter de faire passer ma fièvre.

Le lendemain, dès l’aube, on a gravi la dune 40 puis on est allé se balader dans le secteur de Dead Vlei, sans doute l’un de mes sites préférés en Namibie. De retour au camping de Sesriem, je vois un oryx allongé sous un arbre. Je m’approche doucement. Il entame une charge d’intimidation. Le nez dans le viseur de mon 10-24 mm, je ne m’étais pas rendu compte que j’étais bien trop proche de l’animal. Fort heureusement, il stoppe sa charge rapidement. Sossusvlei fait tout naturellement partie de mon top 10 des lieux à ne pas rater en Namibie.

En début d’après-midi, on se met en route pour les montagnes du Namib Naukluft où nous nous installons au camping sur des emplacements ombragés le long d’une petite rivière. La journée se termine autour d’un bon repas. J’observe et fais quelques photos de damans et d’un tisserin à tête rousse.

Pour la véritable dernière journée de notre roadtrip en Namibie, c’est à pied que nous la réaliserons. Journée randonnée sur le Waterkloof trail, un parcours de 17 km dépourvu d’eau potable sur le chemin. C’est une magnifique randonnée qui s’adresse à de bons marcheurs. En chemin, on croisera des babouins et des oiseaux sur le début du parcours le long de la rivière mais dès lors qu’on grimpe un peu c’est le soleil et la sècheresse qui nous cueillent. Sur la fin du parcours, la gourde vide depuis bien longtemps, je me suis jeté à l’eau dans l’un des magnifiques waterholes verts turquoises.

Ce roadtrip en Namibie s’est terminé à Windhoek. Le voyage à peine terminé, je me demandé quand j’allais y revenir. J’ai un attachement à la Namibie presque viscéral !

Informations pratiques

Comment s’y rendre ?

J’ai effectué mon vol avec Qatar Airways. RAS sur le service : toujours excellent !

 

Recherchez votre billet d'avion

Avec qui partir ?

Ce roadtrip en Namibie a été effectué avec Terres d’Aventure. C’est le voyage « Montagnes et désert de Namibie ». Un circuit bien rodé et une équipe locale au top !

Quels guides de voyage pour la Namibie ?

Trois guides de voyage sont intéressants pour la Namibie : Le Lonely Planet ou le Petit Futé pour les voyageurs indépendants avec une préférence pour le premier et le guide de la Bibliothèque du Voyageur (Gallimard) pour les informations culturelles et touristiques.

 

Roadtrip en Namibie
Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap