Vous êtes ici >>

Parc de Kokanee Glacier

 Le 29 juin

Nous plions les tentes et reprenons la route. Nous traversons le lac, puis nous arrêtons à un belvédère qui offre une vue magnifique sur la vallée. Nous faisons maintenant route vers le nord et traversons des paysages de prairies et de collines. Après environ 4 heures de route, nous arrivons à Nelson, une petite ville située au bord du lac Kootenay, le plus grand lac naturel de Colombie Britannique avec ses 407 km2. Cette ville s’est bâtie une réputation de centre culturel, avec ses nombreux bâtiments historiques, ses galeries d’art, théâtres…

Nous pique-niquons rapidement au camping avant de partir pour la randonnée de l’après-midi. Nous prenons la route et longeons le lac jusqu’au parc provincial de Kokanee Glacier. Une piste chaotique nous conduit jusqu’au lac Gibson, point de départ du sentier. Notre but du jour est le lac Kokanee. Nous entamons la montée dans la forêt, avec de jolies vues sur les montagnes de la chaine des Selkirk, puis sur le lac Gibson.

Le sentier traverse plusieurs couloirs d’avalanches qui témoignent de la violence des coulées de neige du printemps. Malgré les nombreux névés qui n’ont pas encore fondu, les fleurs ont ici aussi commencé à fleurir.

Nous arrivons en vue du lac et là, à notre grande surprise, celui-ci est encore entièrement gelé et entouré de neige, ce qui rend ses rives totalement inaccessibles.

Nous faisons une pause sur les rochers qui surplombent le lac. Un spermophile de Colombie vient alors vers nous et se régale de nos barres de céréales. Nous entamons la descente quand nous apercevons des marmottes des Rocheuses (ou marmottes Hoary). Malgré la saison, elles sont déjà bien dodues et se laissent observer à faible distance.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Nous reprenons le sentier pour la descente et, après un dernier coup d’oeil sur le bord du lac Gibson, reprenons la piste vers Nelson. En route, nous apercevons un cerf de Virginie dans la forêt. De retour à Nelson, après avoir monté ma tente, je pars sur les bords du lac, profiter de cette fin de journée.

Le 30 juin

Aujourd’hui, grosse journée de transfert vers Revelstoke. Nous démontons le camps et prenons la route le long du lac Kootenay pour faire une première pause à Kaslo, un petit village qui a été créé à la fin du 19ème siècle lors de la ruée vers les mines d’argent de la région. On peut y admirer un bateau à roue à aubes restauré, le SS Moyie, qui effectuait le transport de fret et passagers autour du lac.

Nous quittons les rives du Kootenay et roulons dans la forêt jusqu’aux restes du village de Sandon. Sandon a été créé en 1891 après la découverte d’un énorme bloc de galène, un minerai de plomb et d’argent. Une ruée vers l’argent en a suivi et, au temps de sa splendeur, le village comptait 29 hôtels, 28 saloons, 3 brasseries, une fabrique de cigares, 3 moulins, 3 églises, 2 journaux, 1 école, 1 hôpital et plus de 5000 habitants. Deux compagnies de chemin de fer rivales la desservaient. Son histoire tumultueuse a été jalonnée de catastrophes comme un incendie en 1900 et une avalanche en 1955. Désormais, il ne reste plus que l’hôtel de ville et un musée qui rassemble quelques souvenirs.

Nous reprenons la route vers les rives du lac Slocan que nous quittons quelques instants pour une surprise bien cachée. La région, au passé volcanique, recèle nombre de source chaudes dont beaucoup ont été aménagées en piscines ou spas. Mais Jonathan nous en a déniché une au beau milieu de la forêt et connue uniquement de quelques personnes. Nous profitons quelques minutes de la douce chaleur de l’eau sulfureuse et continuons ensuite notre trajet.

La route s’arrête brusquement et nous devons prendre le bas pour traverser le lac Arrow entre Galena Bay et Shelter Bay. Les vingt minutes dans le bac nous permettent de profiter de la vue sur les montagnes et forêts environnantes. Je découvre aussi une chose étonnante, une hirondelle a construit son nid sur le bateau et vient nourrir ses jeunes dans cet étonnant "nid mobile". Nous débarquons, terminons la route qui nous conduit à Revelstoke et nous installons dans des petits chalets au camping Koa.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap