Vous êtes ici >>

Navigation sur la Nam Ou

Hier, nous sommes entrés au Laos depuis Dien Bien Phu au Vietnam par le tout récent poste frontière de Tay Trang. Nous montons à l’arrière d’un camion et descendons une piste poussiéreuse jusqu’à Muang Khua. En chemin, nous mesurons toute la différence qu’il peut y avoir entre les deux pays. Le Laos semble correspondre à ce que pouvait être le Vietnam au moment de son ouverture au début des années 1990 : peu de routes goudronnées, peu de voitures, plus de misères…

Muang Khua est un bourg prospère sur le bord de la Nam Ou, entre les provinces d’Udomxai et de Phongsali au Laos et celle de Dien Bien Phu au Vietnam. Depuis l’ouverture de la frontière à Tay Trang, les voyageurs y sont plus nombreux à y faire une halte avant de descendre la rivière Nam Ou, affluent du Mékong, pour rejoindre Luang Prabang.

Ce matin, nous embarquons dans une pirogue à moteur pour Muang Ngoi. Sur les rives, on peut observer les crues du dernier été. Tout simplement impressionnant : le niveau du fleuve peut monter de 30 mètres.

On se laisse aller à découvrir les rives de la Nam Ou parsemées d’arbres parmi lesquels le teck et le figuier. Le teck est utilisé dans la confection de meubles et le fruit du figuier, sous l’eau en période de mousson, sert d’appas pour la pêche lorsqu’il est bien mûr. La plupart des pêcheurs déposent leur filet dans la rivière sur lesquels ils accrochent des bouteilles de plastique pour retrouver l’emplacement du piège.

A droite de l’embarcation, on croise une pirogue un peu spéciale pour les Bouddhistes. On y allume des bougies, lors du 15ème jour de la pleine lune après le Carême, pour remercier la rivière de sa bienveillance. Ce même jour, la croyance locale raconte qu’une boule de lumière jaillit du fleuve. Elle symbolise la présence des dragons et la fertilité de la rivière.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

  • Trouvez vos guides de voyage sur Amazon, à la Fnac ou sur Nostromo
  • Pour réservez vos hôtels, locations de vacances et gîtes, il y bien entendu  Booking mais je vous invite aussi à découvrir GreenGo (hébergement responsable en France) et Abracadaroom (hébergement insolite en France)
  • Comparez le prix des locations de voiture sur Rentalcars ou Autoeurope
  • Comparez les vols avec Skyscanner ou Kayak
  • Comparez le prix de vos déplacements en bus, train, ferry et avion avec omio
  • Louez votre matériel photo chez Pixloc plutôt que de l’acheter
  • Réservez une activité, une visite ou un billet coupe-file avec Civitatis ou Get Your Guide et votre activité d’aventure ou sportive avec Manawa.
  • Vous recherchez une assurance et/ou une assistance ? J’utilise personnellement celle de Chapka Assurance.
  • Envoyez une demande de devis à une agence de voyage locale francophone

Alors que nous n’avions croisé que très peu de véhicules hier en entrant au Laos, la Nam Ou est utilisée par de nombreuses pirogues à rame ou à moteur.

20 minutes avant Muang Ngoi, nous faisons une petite halte dans le village Lu de Sop Thiem aux maisons sur pilotis. Les habitants vivent de la culture du riz, de la pêche et de la vente d’étoffes en soie.

Muang Ngoi est un joli village juché sur une petite presqu’île bordant la Nam Ou. Il est devenu une étape touristique presque incontournable avant d’aller sur Luang Prabang. Entouré de montagnes karstiques, les alentours méritent plus qu’une simple halte.

Derrière le village, une jolie balade permet de se rendre Ban Na, un village Lao-Khamou. En chemin, on croise les grottes de Tham Kang et Tham Pha Kaeo avant de s’enfoncer dans les rizières qui marquent l’arrivée au village.

Le lendemain, nous reprenons la navigation sur la Nam Ou pendant une petite heure jusqu’à Nong Khiaw. Les animaux, oiseaux en particulier, sont très peu nombreux sur les rivages du fleuve. On peut expliquer cette absence par deux facteurs : la chasse et le lâchage des bombes américaines au Laos pendant la guerre du Vietnam. De 1964 à 1973, les B52 américains décollaient des bases thaïlandaises pour bombarder le nord Vietnam. Toutes les bombes devaient être lâchées avant l’atterrissage. Le Laos en a payé un lourd tribut. Depuis, par manque de revenu, la chasse est devenu un moyen de subsistance.


Voyage réalisé avec Club Aventure, spécialiste des randonnées et voyages d’aventures à travers le monde

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap